Interview de Kevin Aglaé... « No pain, No gain ! »
mardi 18 mars 2014
par Jebegood , Laurent

PNG - 294.3 ko En fin de semaine dernière, Tribal Zine était aux côtés du N°5 mondial Kevin Aglaé, qui faisait ses premiers tours de roues au guidon du B1K3 Eklipse ! Kevin devient cette saison le porte-drapeau de cette nouvelle marque lancée par Bruno Arnold, qui propose des cadres bon marché mais permettant d’évoluer au plus haut niveau avec l’équipement adéquat.

Kevin partage avec nous ses premières sensations sur ce vélo, évoque une saison 2013 qui a été remarquable et l’a vu accéder à la finale du mondial de Pietermaritsburg et puis il évoque bien sûr la nouvelle saison qui arrive.

JPEG - 297.7 ko Saison pour laquelle il nourrit de grandes ambitions. Tout l’hiver, nous l’avons suivi et avons pu constaté qu’il s’entraînait dur, plus dur que jamais même. Il se consacre désormais exclusivement à sa carrière sportive, avec l’intention de se rapprocher plus près encore de cette poignée de pro riders qui dominent la discipline. Sa devise dans la salle de muscu’ comme sur le vélo : «  No pain, No gain  » Et on peut vous dire qu’il ne la ménage pas sa peine... Crédit photos 2013 : Darren Goddard/Gameplan Média-Cycho Media, Pierre Retief / SportsPics.co.za, Marco Patrizi/Tribal Zine.

Tribal Interview

Salut Kevin, après moult années chez Koxx, tu as signé pour cette saison avec B1K3, cette nouvelle marque lancée par Bruno Arnold, dont tu deviens le pilote N°1 ! Une nouvelle page qui s’ouvre dans ta carrière sportive, qu’est ce que cela représente pour toi, qu’est ce qui t’a poussé à choisir cette marque plutôt qu’une autre ?

Salut la Tribal, comme tu dis j’ai passé ces dernières années avec Koxx et depuis la liquidation j’ai dû logiquement me tourner vers d’autres horizons afin d’obtenir une nouvelle monture pour rider les saisons à venir ! Je me suis dirigé vers Bruno, car j’ai tout de suite apprécié le fonctionnement qu’il a avec ses riders et l’écoute qu’il met en place pour les aider à se réaliser au maximum. Au-delà d’être maintenant un sponsor pour les bikes, il est une personne de confiance avec un esprit très positif que j’aime vraiment. Il m’a tout de suite dit qu’il voulait lancer cette nouvelle marque « B1K3 » en proposant le cadre aux pilotes représentatif et en les laissant assez libre d’équiper leurs bikes comme ils le désirent. Cette idée m’a directement motivé à me lancer avec lui !

Tu as fait tes premiers tours de roues aujourd’hui sur ton terrain de Mezières au guidon du proto’ de cet « Eklipse », un très beau vélo de fabrication taiwanaise comme les haut de gamme du marché, mais qui vient se positionner sur un créneau « low cost »...Pourtant il est aussi light qu’un compétiteur haut de gamme, avec ton équipement Bonz, fourche et cintre carbone !?! La déco va peut-être évoluer je crois ? C’est quoi ce cintre carbone, un nouveau proto ?

JPEG - 233.4 ko Effectivement nous venons de finir le montage du vélo complet samedi afin de me permettre de rider avec pour les semaines à venir, la géo que tu as décrite est à mon sens celle qui fonctionne bien, voilà pourquoi j’ai vraiment souhaité continuer d’évoluer avec. La déco ne va pas évoluer pour le moment, nous avons discuté de cela avec Bruno mais pour ma part j’aime vraiment ce choix de coloris qui se démarque des autres vélos du circuit sachant que cette saison il y aura de la couleurs sur les zones avec les différentes marques de bikes qui se mettent en place ! J’équipe mon bike avec tout le matos haut de gamme afin d’avoir l’ensemble le plus léger possible. Ce nouveau cintre carbone est un proto en effet alors pour l’instant je roule avec, fais des essais de position de pilotage et je verrai par la suite dans les semaines à venir si je l’adopte ou non pour rider la saison.

Comment tu te sens sur cette vélo, qui a une géo « UCI » avec son empattement de 1095mm et son boitier à +70 dans cette version longue que tu as bien sûr adoptée... Là on t’a vu très à l’aise dès cette première session : tu as avalé tous ces gros passages de Mézières qui sont tes repères, sur ces grosses buses notamment, tout est passé super bien ! Même ce laté’ d’1.40 est passé du premier coup !

Oui le vélo est léger, il se comporte bien depuis les 1er mouvements que j’ai pu effectuer. Je me sens très à l’aise sur mon vélo ce qui est essentiel :) J’ai tous mes repères sur mon terrain de jeu avec les buses etc comme tu le dis à Mézières ce qui me permet de prendre confiance dans mon pilotage lorsque je réalise des essais.

JPEG - 442 ko

Revenons sur 2013, tu as fait une GROSSE saison, déjà deux finales de coupes du monde, à Méribel et Anvers, deux 6èmes places, la fin de saison a été fructueuse qu’en retiens-tu ?

JPEG - 316.3 ko Pour reparler rapidement de ma saison 2013, pour être honnête je ne suis pas pleinement satisfait de cette saison mais si on parle de la fin j’ai "remonté la pente" par rapport au début de saison qui fut très difficile pour moi notamment sur les coupes de France et le championnat. Je retiens de cette fin de saison 2013 que j’ai eu plus ou moins les capacités de rider en finale sans "subir" l’évènement contrairement aux saisons précédentes...

L’épreuve de Coupe du Monde que tu as le plus apprécié et pourquoi ?

L’épreuve que j’ai le plus apprécié est celle de Praloup, non par rapport à mon résultat mais par rapport à la variété des zones au niveau du tracé + l’esthétisme des zones. A mon sens je trouve que les compéts 100% artificiel ne sont pas forcément à souhaiter sur l’ensemble des grosses épreuves de la saison mais Jean Flambard est quand même costaud pour créer ces zones à thème de Praloup (champignons, napolitain, mikado etc...) Voilà les raisons pour lesquelles j’ai apprécié cette épreuve ainsi que Méribel évidemment :)

Et puis il y a eu ensuite bien sûr ce championnat du monde auquel tu ne devais initialement pas prendre part, mais tu étais positionné en tant que remplaçant et avait prévu ta petite valise au cas où et un peu d’argent... Et puis Giacomo Coustellier a déclaré forfait et le Manager France Trial Serge Froissart t’a donné ta chance et ne l’a pas regretté... Tu était prêt, affûté, on l’a vu à Méribel comme sur les trainings de fin de saison et tu as fait fort : une finale de championnat du monde ! Comment tu as vécu ce mondial, qu’en retiens-tu ? Tu termines la saison à la cinquième place du classement UCI, toi qui avait intégré le Top 10 en 2012, une grosse satisfaction ?

Alors le mondial en Afrique du sud, j’étais effectivement remplaçant en cas de blessure ou de désistement d’un des pilotes membre de la sélection nationale. Mais l’histoire a fait que Serge m’a donné ma chance comme tu dis pour participer au plus grand rendez-vous de la saison trial ! J’ai été hyper motivé dès que j’ai appris cette nouvelle et je pense que mentalement cela m’a permis de faire à nouveau une finale là bas. Je retiens de ce mondial une superbe expérience en plus pour moi, le mondial est toujours "space" et différents d’années en années. Il y a eu des moments unique avec l’équipe de France et la sélection nationale, un staff de folie, 2 compéts de folie entre la qualif et la finale ! Bref super évènement et au passage je félicite Vince pour avoir gagné ce mondial ! « NicelyDoneMan » ah aah Je suis effectivement n°5 du classement UCI désormais ce qui me motive à améliorer encore cette saison, je travaille dur pour y parvenir.

JPEG - 247.3 ko JPEG - 391 ko

La saison 2014 tu l’attaques le couteau entre les dents ! Depuis septembre on te voit charbonner tous les jours, à 200% dans le trial, auparavant tu travaillais mais maintenant tu as lâché le boulot et tu vis à fond dans ta passion, tu veux maintenant rivaliser avec les pros qui sont à 100% sur leur sport : Vince, Gilles, Jack, etc... ! Pouvoir focaliser toutes les journées sur la prépa physique et le vélo, sans les 8h par jour de taff, cela change la donne n’est-ce-pas ? On a vu que tu as fait d’énormes progrès ces derniers mois, le travail paye... On a vraiment l’impression que tu as franchi un cap dans ton riding cet hiver, pris du volume, de l’amplitude, de la puissance !?!

Pour 2014 oui j’ai décidé de mettre un terme à mon activité professionnel que j’exerçais parallèlement aux 2 dernières saisons de vélo. Mon emploi du temps était très difficile avec les 35h/semaine + tous les entrainements à côté pour le trial, cela devenait trop éprouvant physiquement et mentalement. Maintenant je me suis lancé comme ces quelques pilotes ont fait pour m’investir à 200% dans le trial de compétition. J’ai peut-être franchi un cap cet hiver sachant que je roule beaucoup plus que par le passé j’ai le temps de le faire tout simplement :)

JPEG - 311.1 ko Quelques mots sur tes entraînements vélo : la base c’est le terrain de Mézières de ton club ufolep, avec ses rochers super techniques, les grosses buses, un terrain petit mais costaud ! En plus tu « charbonnes » souvent avec le champion du monde Vincent, Morgan Vassor et toute la bande......

Mon terrain à Mézières est la base de mes entrainements on va dire, nous bossons dur avec le club pour le faire évoluer en même temps que moi pour me permette de progresser ainsi que les jeunes du club ! J’y ai beaucoup de repères et de confiance et la diversité des surfaces permet à mon sens de progresser le plus possible. Le reste de mes entrainements vélo se font effectivement sur le grès de Fontainebleau avec Vince, Morgan, Nico & sans oublier « JJ » Gislaine la maman de Nico qui s’occupe généralement de nous réapporter de l’énergie en fin de training avec ses délicieux gâteaux haha ! Cette bande de potes riders que nous formons est importante pour moi et nous avons à mon sens une bonne cohésion et cela permet vraiment de s’entrainer sérieusement mais surtout dans la bonne humeur ! L’esprit est positif et j’aime vraiment cela, j’ai beaucoup de plaisir à faire ces 2h par jour de voiture pour aller rider dans ces spots de folie dont nous disposons ;)

Ah oui les fameux gâteaux de JJ Mmh.... Ton adage favori cette année, c’est « no pain no gain »... Qu’il pleuve, vente ou neige, tu es sur le vélo à repousser tes limites pour pouvoir donner cette saison le meilleur de toi-même !

Haha mon t-shirt "No pain, No gain" me plait bien c’est vrai, car il veut tout simplement dire que l’on ne peut rien obtenir sans investissement.

Oui et l’on voit que tu ne ménages pas ta peine cet hiver ! Pour ta prépa physique, tu es suivi par l’ex coach de Gilles Coust Xavier Barbier ? Les détails de cette préparation c’est « top secret » j’imagine, mais sûrement du genre bien balaise...

Oui comme tu dis je continue cette saison à bosser avec Xavier Barbier sur la préparation à côté du vélo... Les détails de cette préparation ce n’est pas très compliqué c’est.................... Du charbonnage assez balaise comme tu dis ! Je prends énormément de plaisir à bosser avec Xav’, nous échangeons beaucoup... Nous avons encore pas mal de chemin à faire jusqu’aux premières échéances importantes alors je ne suis pas encore tout à fait « rodé » pour le moment, mais cela va venir progressivement.

JPEG - 276.4 ko

Tes envies, tes ambitions pour cette saison avec ces nouvelles cartes en main ?

Au niveau de mes ambitions pour cette nouvelle saison, j’espère déjà avoir la chance de ne pas me blesser durant celle-ci car c’est selon moi la pire chose qui puisse arriver à un sportif ! Autrement je vais tout donner pour exploiter au mieux mon niveau sur les grosses compéts et gérer mieux les finales par rapport à la saison dernière...

Quand il n’est pas sur le vélo ou dans la salle de gym, qu’est ce qu’il aime bien faire Kevin ?

Alors quand je ne suis pas à m’entrainer je suis souvent avec mes potes le weekend pour passer des bonnes soirées ah aah... Qui me permettent aussi de décompresser des semaines de training intensive que je m’impose...

Tes projets pour la suite, toujours cette envie de transmettre ton expérience de compétiteur de haut niveau auprès des jeunes, je me souviens que tu avais un projet d’école de trial, l’envie de te tourner plus tard vers la formation et le coaching ?

Mes projets pour la suite ne sont pas encore bien déterminés mais j’aimerai vraiment continuer après ma carrière à être dans le milieu sportif, dans le coaching soit à distance et ou sur le terrain dans le domaine de la préparation sportive car c’est un domaine que j’affectionne ! J’aime pleins de sports différents ! Cependant je n’ai plus du tout l’objectif de monter une école de trial désormais.

Tes autres sponsors pour cette saison à côté de B1K3 pour t’aider à financer ta saison ?

A propos de mes sponsors qui m’aident pour ma saison je remercie FBI et RoyalBison Energy Drink pour leur gros soutien, ma salle de gym Relaxform Orléans qui me permet d’aller travailler mon physique dans les meilleures conditions, Urge pour me fournir les casques avec lesquels je vais rouler + le conseil Général du Loiret également qui me soutien depuis des années.

JPEG - 451.1 ko

Les gens qui à tes côtés te permettent de donner le meilleur de toi-même sur le vélo ? Il y a bien sûr Françoise toujours là, qui est elle-aussi à fond dans le trial depuis des années !

Les gens qui me permettent de donner le meilleur sont bien sûr toute ma famille qui me soutien depuis mes débuts en trial, tous mes amis qui me donnent le sourire :) et le meilleur pour la fin : Ma mère Françoise qui est TOUT pour moi, elle est impliquée comme tu dis depuis mes débuts. Sans oublier mon père Gilles qui me suit depuis tout là haut maintenant, il est mon héros, il m’a mené vers ce sport et c’est lui qui m’a donné le goût à m’entrainer et faire de la compét ! Merci "Mum & Dad" pour TOUT ! Love

Merci pour cette belle interview, pour cette impressionnante démo’ sur tes zones, le mot de la fin ?

Je tiens tout d’abord à te remercier pour ce que tu fais pour notre sport au niveau du site en parlant du monde du trial ! Et je tiens également à remercier une fois de plus toutes les personnes qui m’entourent : mon club de Mézières et celui de l’ESC Meaux, ma famille, mes amis qui font de qui je suis, tous les riders qui viennent me dire bonjour sur une compét’ etc... Bravo à tous les clubs pour leur boulot pour créer des terrains de trial et organisateurs pour gérer les compets ! C’est ÉNORME tout ça et c’est l’essentiel pour nous riders ! Un sportif n’est rien sans un team de choc, pleins de personnes bénévoles et un soutien de malade à ses côtés pour lui permettre de s’épanouir ! Merci aussi à tous les riders qui se bougent à mort pour développer le trial ! Bravo à tous les autres pilotes Élite et les autres + ceux qui débutent pour peupler les compéts internationales puis nationales et enfin régionales... Le mot de la fin : #NoPainNoGain #RideOrDie #JeVousKiffeToutLeMondeDuTrial Merci et à bientôt sur les zones mec ! ;)

Ci-dessous, la première compét’ de Kevin avec son B1K3... Une seconde place derrière le champion du monde Vincent Hermance !

JPEG - 628.8 ko