Tribal Street Session de Grenoble... Reportage-photos !
dimanche 16 mars 2014
par Jebegood , TM Prod

GIF - 154 ko Le week end dernier, Tribal Zine est parti en mission à Grenoble. Objectif : rider les meilleurs spots de cette ville dont la réputation n’est plus à faire chez les trialistes, qu’ils rident avec ou sans selle. Et les rider avec le plus de monde, car plus on est de fous, plus on ride !

Le chef de file de cette Tribal Street Session : Nico’ Moreau, notre spécialiste du street, whip lover, rédacteur, photographe, serial tester... qui a lancé un event sur facebook, auquel ont répondu présent plusieurs dizaines de pilotes. Et non des moindres, puisque l’on compte parmi eux les deux figures de proues de la discipline que sont Yohan Triboulat & Léo Nobile, les pro riders Ozonys & TMS. Et bien d’autres : John Langlois, Clément Moréno, Alexis Zeiter, mais aussi Thibaut Marriaux, Aurélien et Cédric Fontenoy Pour ne rien gâcher, tout ce beau monde a eu le droit à une météo estivale !

JPEG - 471.1 ko Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour un magnifique week-end de street trial, et pour le tournage d’une vidéo de street trial bien tonique. Avant qu’elle arrive, un petit reportage photos de ce week-end intense...

Jour 1 : Le Musée s’en souvient !

Arrivés sur Grenoble dès le vendredi vers 15H, Nico et Thomas filent direct au « TMS Urban Shop » de Thibaut Marriaux pour terminer le montage du nouveau vélo de Nico, un « El Deuce » de chez Resistant Cycles. Il en ont de la chance les Grenoblois d’avoir à leur disposition cette vraie caverne d’ali baba pour streeter et trialistes, où il y a tout à portée de main et où l’on peut aussi se poser pour passer un bon moment avec une des grandes figures du trial français. Incroyable ! Après ça nos deux compères se mettent dans l’ambiance en allant visiter la ville et prennent un peu de hauteur en montant sur le « rocher » mythique de la Bastille où ils surplombent toute la ville, avec une vue imprenable sur les Alpes enneigées... Juste sublime :) Pour finir la journée, direction la chambre d’hôtel où ils passeront les deux nuit à venir, chambre qui se transforme en atelier de montage et en studio photo (voir portfolio)...

JPEG - 213.9 ko

Samedi, jour J... Direction la place du Musée de Grenoble, où ils ont donné rendez-vous aux autres riders dès 10h. Déjà, c’est le grand soleil et il fait super chaud. Ils sont rejoint dans la matinée par une poignée de motivés, dont Léo Nobile qui tout de suite donne le ton : celui de la franche rigolade ! Un Léo qui va envoyer de la buchette tout le week-end sur son nouveau spad équipé par ces nouveaux partenaires britanniques avec qui il a signé pour un an : Hope (freins, moyeux, potence et pédales « Purple Edition ») et Inspired (guidon, flasque). Il ride aussi une nouvelle évo’ de son Combo Léo, avec quelques nouvelles modifs faites avec Thibaut : cette v3 a un cadre encore renforcé et puis des bases arrières raccourcies, et l’empattement ne cède pas à la tendance actuelle qui rétrécit à vitesse grand V mais reste à un bon 1020, les côtes du Fourplay... Ce bike est juste MAGNIFIQUE !

JPEG - 408.2 ko

Les streeters commencent à tourner autour du musée, à travailler de belles lignes. De suite les belles images sont là, l’ambiance est posée. Tout le monde joue le jeu à fond devant les caméras. Et puis, il y a ce wall ride de Léo que l’on est pas prêt d’oublier... et le musée non plus. Le mur se brise à son passage, et pourtant le geste était propre, mais ces grandes dalles sont super fragiles, appuyées aux quatre coins, le genre de trucs que l’on retrouve de plus en plus dans les villes et qu’il ne faut surtout par heurter. JPEG - 282.3 ko Heureusement le personnel du musée va se montrer très compréhensif, les riders sympathisent avec eux et la session peut même continuer l’après-midi sur ce spot sans aucun souci.

A 14 heures, tout le monde arrive, à commencer par Yohan Triboulat et son nouveau vélo... Wow, ça brille ! Il venait tout juste de le recevoir et de le monter, et il le sortait pour la première fois, sans même l’avoir encore essayé. Et pourtant d’emblée, YT en fait ce qu’il veut... Impressionnant ! On a eu l’occasion de le tester un peu, et c’est complètement différent d’un Ozo’ habituel, qui d’habitude fait dans le « light », tradition maison héritée de la compét’... Là c’est plus lourd, complètement différent, bien plus orienté street et park... L’empattement super court (975mm), notamment au niveau des bases (360mm) et le boitier à zéro changent aussi la donne. C’est une belle évolution du Styl, avec des bonnes idées au niveau de la fourche (une grosse fourche acier type Arcade avec axe traversant de 15mm ) et du serrage de selle intégré au cadre. Un cadre qui est encore renforcé et puis qui bien sûr adopte une nouvelle déco inédite, avec laquelle on ne peut encore passer inaperçu. Finition qui a aussi l’avantage d’être autrement plus résistante : oubliés les éclats de peinture fluo, là ça ne craint rien, ça ne marque pas !

JPEG - 624.5 ko

De plus en plus de riders viennent se joignent, des streeters comme des trialistes purs. Il y a ces autres machines à tricks du team Ozo’ / Freestyl’Air que sont John Langlois et Clément Moréno ! John a toujours un gros niveau, et lâche toujours des whips démentiels, et on remarque qu’il a beaucoup progressé sur les mouvements trial : il nous a fait de gros franchissements, des plantés bien maîtrisés, il sait tout faire !

JPEG - 406.4 ko

Clément Moréno, qui roule désormais pour le nouveau shop Freestyl’Air sur la dernière version du King, va aussi se montrer super à l’aise, avale d’une traite les grosses marches, c’est un as des gros bunnys, et il nous a lâché aussi un bon gros 360° en transfert... Il est aussi impressionnant que dans ses vidéos, et en quelques mois lui-aussi a bien progressé !

JPEG - 312.8 ko

Un autre rider sur le Styl va nous faire aussi très forte impression, c’est Alexis Zeiter qui a sacrément monté en puissance depuis qu’on l’a vu cet été à Lans-en-Vercors : son riding s’est étoffé sur tous les plans, et désormais il claque des marches de 2m en tyre tap ! Wow !

JPEG - 334.8 ko

Dans la place, des locaux qui viennent passer un bon moment avec nous et déroulent aussi de belles lignes, comme Wilfried Moissonnier. Et on a le plaisir aussi de voir débarquer le patron de TMS, Thibaut Marriaux, au guidon de son Evo 4 24 !

JPEG - 385.2 ko JPEG - 489.4 ko

Le streeter du staff Tribal Zine Nico’ Moreau au guidon de son El Deuce, un bike sur lequel il se sent mieux que jamais, et avec lequel il s’apprête à partir faire un tour d’Europe des meilleurs spots de trial, qui se terminera... au Dressler Camp ! On vous en reparle prochainement.

JPEG - 448.9 ko

Et puis deux compétiteurs élites qui vont envoyer du gros : le vice champion du monde Aurélien Fontenoy qui ressort ce Blast 20’’ avec lequel il a décroché la saison dernière l’argent mondial. Et son frère Cédric, en 26, très fort lui-aussi. Ils ont sorti de très gros mouvements, que l’on verra en vidéo, surtout des franchissements qui ont calmé tout le monde !

JPEG - 282.9 ko JPEG - 334 ko

Les conditions de tournage sont excellentes, avec une météo extrêmement favorable et des riders qui aiment la vidéo et qui le montrent. Cela va juste être très sportif aussi pour notre caméraman qui doit suivre le cortège de streeters dans la ville avec tout le matos ! C’est comme un peloton qui se déplace de spots en spots et dans les rues, beaucoup de monde s’arrête pour admirer les beaux gestes, prendre des photos, des jeunes, des vieux. C’est très animé, ça discute, les gens s’intéressent et apprécient, sur les terrasses de café les gens se lèvent pour shooter avec leurs téléphones et applaudissent. Il y a une vraie interactivité avec le public.

JPEG - 402.3 ko

En fin de journée, YT se prête gentiment au jeu de l’interview, car il n’est pas dispo le lendemain. Toute la journée, il a profité à fond avec nous du soleil et nous avoue qu’on a vraiment une chance incroyable d’avoir eu une journée pareille. A Gre’, ils n’ont jamais ce temps-à normalement, il fait froid et il neige encore à cette période de l’année, et l’été ici il fait chaud très chaud car la ville est dans une cuvette !

JPEG - 338.3 ko

Jour 2 : Le spot fétiche des Triboulat... juste parfait !

JPEG - 412.2 ko Le lendemain direction le spot fétiche des Triboulat, qui nous est un peu familier comme ils y tournent régulièrement leurs vidéos. Il est situé au bout de la ligne du Tram’, devant un collège (en vacances, c’est donc tranquille). Là notre vidéaste est aux anges : « Je suis fou du décor, il est juste parfait ! Des modules de street partout et les Alpes en arrière-plan... Ouaaaah !!! »

A l’origine, il y avait là un skate-park, mais les modules ont été démantelés après que des jeunes se soient blessés. Mais il subsiste des inserts coulés en béton inclinés, des plans en espaliers, des gros blocs de béton avec de belles prises d’élan, et puis il y a des escaliers et plein de trucs exploitables, en fait c’est maintenant le spot parfait pour le street trial. Nos riders aussi sont au paradis !

Cette seconde journée se passe en comité plus restreint, avec Léo, John, Alexis et deux de ses potes. Mais ce n’est pas pour cela qu’on va moins s’amuser et moins filmer, au contraire ! L’ambiance est plus posée, mais sur les vélos les pilotes se lâchent et se livrent à de belles battles de whips et tricks en tous genres. Léo va se montrer particulièrement impressionnant !

JPEG - 538.8 ko JPEG - 239.8 ko JPEG - 341 ko JPEG - 431.5 ko

Thomas filme tout le temps, sous une grosse chaleur ! La journée se termine par une séquence interviews, bouclée à 17H. Léo évoque son actualité, sa vision du street et puis Nico passe aussi au micro dans le cadre d’un reportage vidéo pour la région Centre. Après il est temps de se séparer des souvenirs d’un sacré week-end plein la tête... et pour nos deux frangins d’avaler quelques 6H30 de route !Un portfolio de belle photos de ce week-end de street ci-dessous, cliquez sur une image pour accéder au diapo ! Et bien sûr une pure vidéo signée TM Prod à suivre sur Tribal Zine. Avec aussi une interview bien fun de MacNobile ! Restez connectés !!!

JPEG - 457.5 ko