Le boitier titane Trialtech SL au banc d’essai !
samedi 14 septembre 2013
par Jebegood , Greg’

PNG - 114.6 ko Au mois de juillet dernier, les nouvelles manivelles forgées de type Isis développées par l’équipementier britannique Trialtech sont passées sur notre banc d’essai : un produit à la qualité de fabrication irréprochable, à la ligne élégante, à la fois léger et ultra-rigide, qui se pose clairement comme l’une des meilleures manivelles du marché (voir Les manivelles Trialtech SL au banc d’essai !).

Voici à présent une présentation détaillée et un essai maison du boitier de pédalier qui va avec, l’autre pièce de ce nouveau pédalier haut de gamme estampillé "Super Light" de Trialtech, testé et utilisé au plus haut niveau par les top riders du team : les pilotes 26" Kenny Belaey et TRA, les pilotes 20" Rick Koekoek et Vaclav Kolar ou encore la féminine Janine Jungfels. Ce boitier aluminium avec axe titane vient se positionner en concurrent direct du fameux boitier Reset et consorts. Ce dernier nous servira d’étalon dans cet essai, qui vous est servi par notre expert matos Greg Soignon. Séquences déballage, montage et impressions après deux mois de riding...

JPEG - 285.2 ko

Déballage & présentation

Toujours plaisant d’ouvrir l’emballage d’une pièce et d’y trouver tout ce qu’il faut... et même plus !
- Le boitier titane (corps en Aluminium 6061 de 68mm et axe Titane 6Al-4V de 128mm) avec le frein filet sur les coupelles,
- Deux belles entretoises venant entre le boitier et les manivelles, de coloris argent anodisées (forgées puis usinées CNC),
- Une vis M14 et une rondelle en Acier Cromo pour un montage des manivelles sans abimer la visserie Aluminium,
- Deux vis M14 Aluminium 7075 pour le maintien des manivelles et "gratter" du poids,
- Un sachet de graisse cuivrée (spéciale pour le contact titane et alu),
- Deux petits autocollants Trialtech,
- Une notice de montage pour le sens des entretoises.

JPEG - 222.5 ko

Quelques remarque sur tout cela... Tout d’abord, c’est une très bonne chose d’avoir prévu une vis Acier et de la graisse cuivrée, ce qui est très appréciable pour le montage. La graisse cuivrée permet d’éviter le contact direct entre le titane et l’alu : en effet, ces deux matériaux formeraient un couple électrolytique (effet de pile). Cette graisse n’est pas forcément présente dans toutes les caisses à outils (même si la visserie titane est de plus en plus présente sur les montages trial). La vis Acier est fournie avec une rondelle pour un serrage efficace des manivelles sans endommager la visserie Aluminium.

En résumé on serre la manivelle avec la vis en Acier, puis une fois la manivelle bien serrée on la retire pour placer celle en Aluminium. C’est elle qui maintiendra la manivelle en place ; les vis ayant des formes différentes, il n’y a pas de confusion possible. Ne pas oublier la vis dans la caisse à outil ou le sac à dos, pour si besoin resserrer les manivelles neuves. Les empreintes 6 pans des vis sont sur toute leur longueur, ce qui annonce une bonne tenue dans le temps.

Une photo de ce boitier.

JPEG - 84.1 ko

Passons à la cuisine pour la pesée.

Boîtier seul : 180g tout rond, contre 181g pour le Reset.

JPEG - 208.6 ko JPEG - 190.1 ko

Pesée des vis et des entretoises Alu : 14g et 12g (6g x 2).

JPEG - 246.3 ko JPEG - 206.3 ko

Boîtier complet avec visserie : 195g tout rond, contre 214g pour le Reset.

JPEG - 180.7 ko JPEG - 113.9 ko

JPEG - 108.8 ko Les différences entre les deux boitiers ? Sur le Trialtech SL, pas de pièce carbone coincée entre des coupelles alu comme sur le Reset, mais juste une entretoise en Alu finition argent anodisé avec le logo SL : simple mais efficace. Quelques petits usinages pourraient même permettre encore de gagner quelques grammes.

A noter aussi une petite différence sur les coupelles entre le Reset et le Trialtech : sur le premier des joints sont présents (joints noirs) pour limiter l’intrusion de poussières entre l’axe et la coupelle, alors que sur le SL il n’y a pas de joint supplémentaire et les roulements sont visibles. Mais ce sont des roulements totalement étanches, qui ont également le mérite de ne nécessiter aucun entretien particulier.

JPEG - 112.5 ko

JPEG - 173.5 ko

Montage & test

Le montage se fait de manière tout à fait classique, et il faut juste faire attention aux deux entretoises recouvrant l’axe : ces deux pièces, qui sont très « libres » sur l’axe et ont tendance à nous glisser facilement des mains, ont un sens unique de montage.

Voici le résultat avec les manivelles forgées SL : les deux éléments se marient parfaitement grâce aux entretoises pour former un pédalier de toute beauté. Les cannelures de l’axe Isis ne sont plus apparentes, et l’on a un très bel ensemble... Qui vient renouveler les lignes classiques des pédaliers Isis ! On apprécie ! NB : Sur ce vélo d’essai, nous avons une rondelle pour déporter le boîtier, mais celle-ci est en rapport avec le montage sur ce cadre et n’a rien à voir avec le boîtier.

JPEG - 189.8 ko

Par curiosité, nous avons monté une manivelle Try-All avec le boitier pour voir ce que cela donnait esthétiquement : l’entretoise se retrouve éloignée de la manivelle et glisse de gauche à droite. Le mieux est alors de la retirer. On a plus le même rendu esthétique, mais l’on gagne quelques 12g au passage...

JPEG - 173.8 ko JPEG - 127.2 ko

JPEG - 502.6 ko Sur le terrain ? Concernant le comportement sur le vélo, point de surprise : cette transmission haut de gamme répond parfaitement à toutes les attentes, et a l’avantage d’offrir un gain de poids appréciable par rapport à un boitier classique avec axe acier (de 50 à 100g). Par rapport à notre boitier Reset, on ne ressent pas de différence et ce boitier joue dans la même cour.

En conclusion ?

Nous avons eu la satisfaction de découvrir un très bien fini, accompagné de tous les accessoires indispensables pour assurer un montage facile et dans les règles de l’art. Il s’harmonise parfaitement avec les manivelles forgées SL, avec lesquelles il forme un pédalier Isis qui est assurément un must du genre. Un pédalier qui allie poids plume et qualité de fabrication à une esthétique raffinée. Rien de révolutionnaire certes, mais un produit pensé pour satisfaire les plus fins metteurs au points et au travers duquel on ressent vraiment le sérieux de l’équipementier britannique ! Le prix public de ce bel objet ? Même tarif que le boitier Reset, soit 139€ chez les distributeurs français Sphère Bike & Trialprod, chez qui vous pourrez également vous procurer les manivelles forgées assorties à 109€.

JPEG - 493.7 ko