Kenny Belaey’s Big Time (2/3)
dimanche 20 décembre 2009
par Jebegood
GIF - 5.1 ko

Le Belge Kenny Belaey est un compétiteur international au palmarès monstrueux, qui a remporté durant cette décennie pas moins de trois titres de Champion du Monde et de six Coupes du Monde Elite. Cette année, le pilote Monty / Redbull a bien failli endosser un nouveau maillot arc-en-ciel et a décroché un titre de vice-Champion du Monde en Australie, avant de remporter la dernière Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande. Il est n°1 au classement UCI mondial.

Kenny Belaey est aussi un pilote qui se bat quotidien pour donner au trial une image toujours plus pro et une audience toujours plus large auprès des médias et du grand public. Nous vous informions ainsi au mois de mars dernier cette année à un projet de grande envergure avec Extreme Sports Channel, un truc énorme pour notre discipline et sans précédent : à l’occasion de ses 10 ans, la chaîne du sport extrême a réalisé un vaste documentaire sur le trial et sur Kenny. « Kenny Belaey’s Big Time » est un documentaire en trois parties, qui est produit et présenté par Kenny Belaey himself et nous plonge au coeur de la scène mondiale du VTT trial ! La chaîne du sport extrême a ainsi suivi le Belge durant toute sa saison 2009 (soit près de sept mois de tournage) pour filmer ses compétitions, entraînements, et trips aux quatre coins de la planète (Espagne, en Angleterre et plus précisément à Londres lors du Big Trials Street Ride ou encore aux Etats-Unis), où il a croisé quelques légendes de la discipline, dont un certain Hans « no way » Rey ou encore Ot Pi, Dave Mirra, Jeff Lenosky, Aaron Chase et Danny Macaskill ! Des rencontres qui sont l’occasion de revenir sur l’histoire du trial et la fabuleuse progression de ce sport en quelques années. Ce documentaire s’attache aussi à montrer que le trial est la base des autres disciplines du vélos, et qu’il est devenu un vrai sport professionnel. Au final, 3 épisodes de 25 minutes ont été produits et ils seront au final diffusés dans 55 pays pour 23 millions d’abonnés ! Une grande première dans le monde du trial ! La diffusion a commencé le 6 décembre en Grande-Bretagne. Ils seront diffusés en France tous les samedis à partir du 2 janvier et jusqu’au 6 février à 07:30, 14:30 & 17:30.

PNG - 194.1 ko

Les premiers épisodes sont déjà en streaming sur internet ! Streamings qui nous donnent un aperçu particulièrement alléchant de cette grosse production ! Après un premier épisode qui revenait sur les premiers temps de l’histoire du trial et a été l’occasion de rencontrer de grandes figures du trial espagnoles (Kenny Belaey’s Big Time (1/3)), voici le second épisode de cet exceptionnel Kenny Belaey’s Big Time, diffusé pour la première fois le dimanche 13 décembre dernier, qui nous est proposé sur le net par Luke Rainbird. Il nous emmène tout d’abord en Angleterre, avec des images de la plus grosse session de street trial jamais organisée, le Big Trials Street Ride de Londres, orchestré par le streeter anglais Jack Meek, où Kenny a rencontré Danny MacAskill et a été enthousiasmé par le dynamisme de la scène street anglaise. Puis direction les Etats-Unis, où Kenny nous fait découvrir un fabuleux complexe indoor créé par le mythique Hans no way Ray, qui nous présente son gros bébé, et où l’on croise quelques grandes figures du bike américain (Dave Mirra, qui teste le Kamel 231, ou encore Aaron Chaase, Jeff Lenovsky et Mike Steidley). Hans invite ensuite Kenny à aller lui rendre visite en Californie et à venir rouler avec lui dans l’île de Maui.La seconde partie de l’épisode se déroule donc dans ce site paradisiaque... Les deux stars vont faire du mountain bike dans des chemins bien trialisants, avant d’aller explorer l’île pour aller tâter du naturel dans des spots de rêve, comme Kenny n’en a jamais vu auparavant ! Bref, un reportage extrêmement intéressant avec de superbes images et de magnifiques ralentis. Retrouvez plus d’infos sur ce film et ses coulisses sur le site Kennybelaeysbigtime.com !

Streaming Épisode 2 :

- Première partie :


- Seconde partie :


Quelques extraits :

JPEG - 29.9 ko JPEG - 31.5 ko JPEG - 43.7 ko JPEG - 40.8 ko JPEG - 38.2 ko JPEG - 40 ko JPEG - 44 ko JPEG - 38.2 ko JPEG - 46.8 ko JPEG - 43.4 ko JPEG - 42.9 ko JPEG - 47.2 ko JPEG - 28.7 ko JPEG - 25.5 ko