ITV du Manager France Trial Serge Froissart après les JMJ 2014 « Je suis fier de ces jeunes, fier de leur attitude ! »

dimanche 10 août 2014
par Laurent
popularité : 5%

PNG - 10.9 ko Il y a un peu plus d’une semaine, les meilleurs jeunes compétiteurs de la planète se retrouvaient en Pologne pour les Jeux Mondiaux de la Jeunesse, la seule compétition internationale organisée par l’UCI pour les moins de 17 ans, qui voit émerger les talents qui feront le trial de demain. Les dernières éditions nous ont ainsi récemment donné des Jack Carthy et Nina Reichenbach qui sont aujourd’hui aux sommets des hiérarchies élites, pour ne citer qu’eux. Cette édition 2014 a encore démontré la vigueur du trial français, avec une sélection jeune qui a obtenu des succès prometteurs.

Elle a bien sûr ramené l’or et l’argent de la catégorie-reine des Cadets avec nos deux phénomènes nationaux : Nicolas Vallée et Noah Cardona, après avoir tout raflé sur le circuit français cette saison dans leurs catégories respectives (Expert & National), ont confirmé leur gros potentiel international sur ces JMJ ! La sélection a également ramené deux autres médailles mais aussi – et c’est tout aussi important – fait preuve d’une cohésion et d’un état d’esprit exemplaires. Emmenée par un Manager France Trial qui a déployé durant tout ce week-end une belle énergie pour fédérer tous ces jeunes pilotes et leurs accompagnateurs... On l’a vu courir partout, talkie-walkie en main, omniprésent sur les courses comme à côté, pour prodiguer de précieux conseils, manager et mettre tout ce beau monde dans les meilleures conditions ! La sélection Jeunes n’est pas reléguée au second plan derrière les sélections Junior et Élite : elle est poussée vers le haut avec la même force et c’est formidable ! Cette dynamique que l’on avait déjà salué à Poitiers en 2012 et Moudon en 2013 s’est encore renforcée et a encore porté ses fruits. Serge Froissart n’a pas caché son enthousiasme après les finales : « Je suis fier de ces jeunes, fier de leur attitude ! L’état d’esprit, la dynamique, les résultats : tout est là, on continue à avancer, les choses se mettent en place ! Ce sont ces jeunes qui seront demain au plus haut niveau et l’objectif de ce week-end était aussi et avant tout de les "formater" de la meilleure manière possible pour la suite ! »

Après les finales, nous avons pris le Manager à part , l’avons assis sur une chaise, pour lui demander de faire le point sur cette belle épopée des jeunes Bleus ! Il est revenu avec nous sur chacune des courses et sur les performances de ses poulains. On a évoqué pour finir le Mondial qui approche, le 20’’ qui se fait enfin sa place en France et puis la récente condamnation de l’UCI qui a frappé le multiple champion du monde Benito Ros et bouleverse les classements mondiaux UCI 2011-2013... Merci à Serge pour sa disponibilité, et pour tout ce qu’il fait pour le trial français ! Crédit-photos : Equipe de France Trial - Marco Patrizi / Tribal Zine - Bernard Richiero.

PNG - 331.3 ko

Tribal Interview

JPEG - 384.2 ko Le bilan de ces deux jours de compétition intenses en Pologne est largement positif pour les Bleus : on a eu une belle épreuve, difficile et la jeune sélection tricolore, qui s’est donnée à 200 %, engrange encore de très bons résultats !

Déjà je voudrais parler de la course et tout d’abord de l’organisation, avec une équipe qui a orchestré trois épreuves majeures cette saison : la manche d’ouverture de la Coupe du Monde à Cracovie, qui s’est bien passée, et qui était une belle course. On a été par contre déçu par les Championnats d’Europe, mais elle s’est bien rattrapée sur ces Jeux Mondiaux de la Jeunesse, qui a été une bonne organisation. On peut les féliciter ! La situation géographique a fait qu’il n’y avait pas beaucoup de publics, pour les finales on était un peu « entre nous », mais c’était un détail. Les zones auraient pu aussi être embellies un peu, mais du point de vue organisation, et du point de vue de la qualité sportive de la course, c’était parfait. Les niveaux étaient bien ciblés, ni trop faciles ni trop durs, les jeunes ont pu s’exprimer pleinement et faire du trial, du premier au dernier, et ce n’est jamais chose facile à réussir. Cet événement est une belle réussite. Je le dis à la famille Kramaczyk, à Tomasz ou au papa Andrew : BRAVO ! On a l’habitude avec moi, quand je trouve que les choses ne sont pas bien je le dis, et quand elles sont bien je le dis aussi...

Tu as raison, c’était une belle organisation ! La sélection française figurait parmi les favorites, avec des talents qui ont déjà prouvé leur valeur sur les précédentes éditions et elle arrive en seconde position des ces JMJ avec 4 médailles dont une en or !

Après, sur l’Équipe de France, on est arrivé avec une sélection peut-être moins dense en qualité sur le papier que l’an dernier , cela allait être clairement plus difficile avec beaucoup de petits gabarits, de premières expériences internationales, ou des changements de catégorie avec des passages en première année. Cela allait clairement être dur de réitérer la performance de l’an dernier. D’un point de vue sportif l’objectif était de prendre les titres Cadets, avec un Nicolas Vallée qui a un an d’avance, un gros niveau et partait en ultra-favori, et ensuite d’avoir au moins deux autres médailles. Ainsi on réussissait à avoir au moins le même nombre de médailles et on ramenait le titre majeur des Cadets. Là on fait un titre en moins que l’an dernier, mais une médaille en plus, donc cela s’équilibre : 4 médailles avec 1 et 2 sur la catégorie-reine. Pour Nicolas on savait qu’il avait de grandes chances mais il fallait aller la chercher. Noah a fait quelque chose de grand lui-aussi, avec une course qui n’a pas été facile : les qualifications ont été difficiles hier, il faisait sa 1ère année dans la catégorie, ce n’était pas sûr qu’il puisse exprimer son trial à ce niveau-là, Et il l’a fait ! La bataille a été rude, on savait que cela ne se jouerait pas à grand-chose, dans un premier temps on passe 3-4 au premier tour, et puis on arrive à gratter des points au second tour pour faire 2nd ! Sur cette édition 2014, nous avons des finalistes dans toutes les catégories et même dans la catégorie féminine et c’est une belle satisfaction aussi. De plus nous avons beaucoup de pilotes qui sont vraiment à raz de la finale ! Avec deux 13èmes places avec Gabin (Avrillier-Grange) chez les Minimes et Valentin (Richiero) chez les Poussins, et une 9ème place chez les Filles avec Julia (Gisonno). Cela ne s’est joué à pas grand-chose, la dure loi du sport ! On a 50 % de finalistes, sur 20 pilotes, 10 se sont retrouvés en finales ! Et 3 qui passent vraiment à côté. Et nous avions 3 Cadets en finale avec Louis qui arrive de Minime et est allé chercher cette finale. On savait que cela montait d’un cran, que physiquement cela allait tirer un peu, mais il a atteint l’objectif, et c’est comme je lui ai dit une bonne prépa’ pour l’année prochaine ! Il a fait des erreurs, mais n’était pas loin du niveau.

JPEG - 287.9 ko

Un beau bilan, la sélection française revient encore de ces jeux avec un super palmarès ! Revenons tout d’abord sur les Filles, la catégorie commence à grossir en France, tu mets des choses en place avec la fédé’ pour la dynamiser, on a vu sur ces Jeux des Françaises qui ont bien roulé !

Les Filles, on a failli en mettre 3/3,on en met 2 ! Pauline (Bougeais) a eu une finale un peu difficile où elle enclenche un peu mal et l’émotivité prend le pas sur la combativité... Mais elle termine 7ème et c’est bien ! Et la 6ème place était envisageable pour elle sur ces seconds jeux mondiaux. Elle va devoir apprendre à gérer ces émotions en course, et c’est quelque chose sur lequel on travaille dans le « Groupe Filles » qui s’est mis en place. Et puis Maelys (Jouy) qui fait une belle 5ème place pour une première année de compétition, nationale sur la Coupe de France et maintenant internationale sur ces JMJ ! Elle ne savait pas trop où se situer avant cette échéance, était contente d’être sélectionnée mais ne savait pas si elle avait le niveau requis... Elle l’a ! Cela fait quelques années que l’on a pas fait un si bon score chez les Filles aux JMJ ! Cela va booster Julia (Gisonno) qui a encore deux ans devant elle dans cette catégorie et qui va progresser. Elle est dans sa 13ème année. Elle s’est bien battue, a tout donné, alors qu’elle manque encore d’expérience, de technique, mais on a vu qu’elle sait aller chercher des ressources au fond d’elle-même et c’est formidable ! Maelys faisait sa dernière année aux JMJ et on a appris que l’on pouvait faire les Coupes du Monde à partir de 15 ans : elle fera la Coupe du Monde de Méribel avec sa copine Manon ! Pour la première fois on devrait avoir 4 Françaises au départ d’une Coupe du Monde à Méribel ! Et si Pauline prend aussi le départ elles seraient 5 ! Voilà une très bonne chose avant d’aller plus loin avec cette catégorie.

JPEG - 327.5 ko JPEG - 188.5 ko JPEG - 124.7 ko JPEG - 106.1 ko

Les petits Poussins, Hugo Serieys a fait une bien belle course et décroche le bronze, un garçon étonnant !

Oui, alors pour ces Poussins, j’ai vu ce matin une course avec un Hugo exemplaire, et je dirais même que beaucoup d’élites auraient des enseignements à tirer de la performance de ce petit gars ! Dans l’approche, dans l’état d’esprit, dans le calme, dans la concentration.... Du haut de ses dix ans, il a fait une course parfaite ! Parfaite du point de vue de la stratégie, de l’approche mentale, de la décontraction ; j’avais l’impression d’avoir devant moi un adulte au haut niveau ! Il a fait une petite erreur à un moment et prend un 5. Il fait 3, l’an dernier faisait 7, une belle progression qu’il valide par un podium ! Je suis fier d’Hugo, un bon petit gars qui est toujours positif. Ce n’est pas un pilote qui a une qualité exceptionnelle qui ressort, un gros point fort, mais qui a un gros « package » : il est régulier, montre une bonne densité sur toutes les qualités et çà c’est bien ! Il y va tranquillement, le vélo reste en jeu, et puis c’est le seul petit que je vois finir sa qualif et qui derrière va refaire deux heures de vélo ! Ensuite il fait sa finale, et il repart faire trois heures de vélo derrière ! J’ai l’impression qu’il dort avec son vélo (rires) ! C’est un vrai passionné, très positif, très prometteur.

JPEG - 269.1 ko

Chez les Benjamins, Melvin Marcello n’était vraiment pas loin du podium !

Les Benjamins, on en avait un en finale Melvin et on savait qu’il avait un potentiel, vu ce qu’il nous fait sur Coupes de France et vu ce qu’il a fait sur les jeux l’an denier. On savait qu’il pouvait jouer devant, mais on sait que chez les Benjamins cela peut-être instable, qu’un podium ou une victoire sont très aléatoires. Et puis surtout dans notre approche française, nous voulons avant tout privilégier le plaisir dans ces deux jeunes catégories, pas de « championnite », il faut que cela reste un jeu ! On essaie de bien faire, s’il y a quelque chose à prendre on le prendra, mais cela doit rester un jeu. Et pour Melvin, malgré deux échecs qui l’ont empêché de jouer avec le meilleur, il est resté dans la course. Il est jeune, a lui aussi tout l’avenir devant lui et il est dans le bon timing avec sa progression. Il était clairement aujourd’hui dans le premier wagon, le wagon des meilleurs, assis au fond certes, mais c’est bien !

JPEG - 288.1 ko

Ensuite on arrive chez les plus grands, et en Minime encore cette année la sélection tricolore était bien présente avec trois pilotes en finale et une belle médaille d’argent décrochée par François Vallon !

Les Minimes, cela a été effectivement très positif ! On a mis trois pilotes dans la catégorie, contre deux l’an denier, où Noah (Cardona) avait la différence avec son physique et Arnaud (Janin) pour qui c’était plus dur avec son petit gabarit. Il n’a pas grandi cette année et l’on savait qu’il retrouverait les mêmes difficultés, il a fait une bonne qualif, 5ème, et s’est mis peut-être mis un peu de pression même si ce n’est pas dans son habitude. Il a mal commencé la finale, fait quelques mauvais choix même si on a retrouvé le Arnaud très technique que l’on connaît, il y a eu du bon et du moins bon. Les zones étaient costaud, il était le plus petit et ce n’était pas facile de sortir son épingle du jeu sur cette finale.

JPEG - 366 ko

Ensuite nous avions deux autres cartouches, une inattendue avec un pilote qui roulait l’an dernier en catégorie Jeunes sur la Coupe de France : c’est Nathan Charra. On l’a découvert cette année, on l’a fait monter en R1 par dérogation et on l’a retrouvé aux avant-postes ! Ensuite une sélection aux JMJ qui étaient pour lui-aussi un peu inattendue ! Il a fait une très bonne qualif hier avec une troisième place, une situation qui n’est jamais évidente à cet âge-là quand tu débarques dans le haut niveau des jeunes avec tout le cérémonial, la pression, etc.... mais on a vu qu’il avait franchi encore un cap par rapport à la Coupe de France ! Je l’ai vu à l’attaque, je l’ai vu tenter, aller de l’avant, avoir un trial offensif comme il peut l’avoir à l’entraînement ! Il roulait un peu « avec le frein à main » si l’on peut dire et là il a su débloquer les choses, il sait maintenant ce qu’il a devant lui, on a besoin de lui l’année prochaine aussi en première année Cadet, il sait le travail qu’il a à faire maintenant pour avoir le niveau et pour revenir aux JMJ. Il a goûté au gâteau, il a envie de le regoûter, et j’ai confiance en lui pour cela. Comme je lui ai dit , quand on t’a fait passer de Jeune en R1 cet hiver, si je t’avais dit à ce moment-là « tu feras 5ème Minime aux JMJ », tu m’aurais répondu « Serge, tu es fou ! » Il a rattrapé son retard, a fait deux ans en une année, à lui de finir sa saison en beauté à Oz pour qu’il soit complètement satisfait.

JPEG - 354.3 ko

Ensuite on avait François Vallon ! François on le connaît, il a fait une médaille il y a deux ans à Poitiers, on sait que c’est quelqu’un qui peut rouler Il avait le plus gros gabarit de la catégorie, roule en 26’’ , cela aurait pu le pénaliser sur certains passages mais il est doué. C’et un ado avec tout ce que cela comporte, quand cela part bien cela peut très bien finir, mais quand cela part mal cela peut vite partir « en sucette », mais on avait bien préparé l’approche de cette finale. La qualif l’a bien mis en confiance et il a fait une très belle course, est resté très concentré, à l’attaque tout le long. Il ne peut pas avoir de regrets dans le sens où le petit Espagnol qui l’a battu, Alejandro Montalvo, est vraiment très fort ! Ce que cet Espagnol a fait en terme de première année Minime, c’est du très haut niveau ! Il est jeune, ne fait pas d’erreur, est toujours bien placé, fait les bons choix, a une attitude irréprochable, très calme et pondérée. François s’est fait battre par quelqu’un de vraiment très fort, qui me fait penser un peu à Ion Areitio quand il était plus jeune. Il a un bel avenir devant lui ce petit Espagnol ! Je n’ai pas eu l’occasion de le féliciter, et j’en profite pour le faire maintenant. Bravo Alejandro ! Et cela ne rend que plus méritante encore la médaille de François, que je félicite aussi ! Cette médaille d’argent est une très belle médaille d’argent ! Ce trial était difficile, il y avait beaucoup d’erreurs à ne pas faire, on a pu exploiter complètement la puissance de notre pilote qui aurait pu faire la différence sur deux ou trois petits obstacles un peu plus gros, comme l’an dernier avec Noah. Il partait dans favoris et fait 2, c’est très bien ! Il est Minime 2 et on a besoin de lui en Cadet l’année prochaine. J’en ai discuté avec lui et il m’a dit qu’il serait là. J’ai appris à mieux le connaître et l’on va pouvoir avancer tranquillement ensemble.

JPEG - 144.8 ko

Les Cadets maintenant, qui sont restés aux mains de la France, avec un Nico’ Vallée impérial ! Une catégorie avec beaucoup de gros potentiels, et parmi les 12 pilotes en finale, 7 n’étaient qu’en première année, à commencer par Noah Cardona qui décroche l’argent !

Alors la catégorie-reine des Cadets... Cela commence à être du très haut niveau ! La qualif ’ junior des Championnats d’Europe était par exemple moins dure que la finale Cadet d’aujourd’hui, beaucoup moins dense ! Il y a avait une dizaine de portes très dures, c’était un trial difficile, où il y avait de quoi mettre des pions. A cela s’ajoutait des conditions climatiques difficiles elles-aussi avec la chaleur éprouvante, et puis la pluie qui arrive en fin de course. Le groupe de tête a produit un trial de très haut niveau ! Alors pour commencer sur nos Cadets tricolores, je voudrais aussi reparler des 2 Français sur 5 qui n’étaient pas qualifiés, mais partaient de beaucoup plus loin... Comme on était un peu plus « pauvre » dans cette catégorie, j’ai pris deux jeunes : Rémi Richiero et Ghilem Saint Paul qui roulent en R1 et je savais que cela serait beaucoup plus difficile pour eux... se retrouver dans un format type « gros National », « petit Expert », c’est compliqué ! L’idée, c’était de venir les faire goûter à la fête et au gâteau pour qu’il sache pourquoi ils vont s’entraîner le mercredi et le samedi. A eux maintenant de faire le travail s’ils veulent venir goûter à nouveau à tout cela ! J’ai confiance en eux-aussi, ce sont deux bons petits gars, ils vont essayer de bien faire, savent passer les obstacles et doivent apprendre maintenant à enchaîner, à mieux gérer la diversité des obstacles, à prendre plus de densité, sont un peu en retard sur le timing. Maintenant ils savent sur quoi ils vont devoir travailler dans leur club, avec leurs entraîneurs, pour progresser vers le haut niveau.

JPEG - 103.7 ko JPEG - 111.6 ko

Après nous avions nos trois finalistes. Louis (Grillon) comme je l’ai dit., manque un peu de gabarit à ce niveau-là, et a démontré une bonne approche technique et mentale. Il utilise bien le potentiel physique à sa disposition, est resté combatif et positif, c’est important pour la suite. Je pense qu’il va falloir travailler sur le 24 pour l’année prochaine en fin de saison, cela lui correspondrait mieux...

JPEG - 192.7 ko

Noah (Cardona) qui sort du titre Minime, a dominé la saison dans sa catégorie Nationale, a fait d’énormes progrès, arrive en première année de Cadet et ne savait pas trop se situer ; il se posait des questions avant les qualifs, a beaucoup repéré les zones et mal dormi, il est quand même passé avec son gros niveau. J’ai vécu sa finale de près… Çà commence pas très bien : il prend un 5 sur sa deuxième zone, il pense qu’il est un peu « à la rue », mais on fait le topo’ et on sait que cela va se jouer à peu de chose entre trois- quatre pilotes pour la médaille, et qu’il peut aller chercher une médaille à l’issue du premier tour. Il est à 11pts, les deux Espagnols Eloi Palau et Domenec Llado sont à 10pts devant lui, un autre Jordi Araque est à 12pts et à ce moment là c’est important qu’il sache qu’il est dans le match et que les compteurs sont quasiment à 0, comme au départ. Tout est jouable ; la médaille d’argent est à 1 pt, la 5ème place est à 2pts, c’est comme si on commençait le trial et qu’il faut aller le chercher ! On en a un peu discuté et je lui ai dit à ce moment-là « Mon gars, ne cherche pas ! Vu la configuration, cela va se jouer jusqu’au dernier obstacle, à la dernière zone ! Et il va falloir batailler ferme jusqu’au bout pour l’avoir ! » Il enclenche assez bien le second tour sur la première zone, l’Espagnol devant a deux 5 donc on pouvait passer devant, sachant que Noah était un des seuls à sortir la zone de la rampe au premier tour (à 3pts). On sait que l’on peut lui reprendre deux points sur cette zone. Il est à 0 jusqu’au dernier obstacle majeur de cette zone et là malheureusement, il rentre la roue avant dedans, il prend 5 et a plié la roue avant de son vélo de course ! Heureusement, nous avions ce 5 d’avance, mais il roulait à présent sur son ancien vélo, l’ancienne version du Curve un peu moins light et a moins bien roulé. Il fait 5 malheureusement. On apprend que l’Espagnol à un troisième 5 et il est toujours en course pour une médaille. Il arrive à la dernière zone avec trois points d’avance, on sait qu’il peut assurer à 1 et si il sort à 2 la troisième place est validée. Il le fait bien, le podium est assuré ! La bonne surprise ensuite est que Jordi Araque, qui a tout de même fait 15ème de la dernière Coupe du Monde et qui roule fort en 26’’ lui-aussi, va passer derrière. On ne savait pas trop où il était, il était en retard au temps, il a fini sa dernière zone sous l’orage, a pris des points de pénalité, devait sprinter sur son second tour. Pas évident à la fin du week-end avec en plus la pluie ! Il rend le carton en dernier et passe derrière, heureuse surprise pour Noah qui prend l’argent. Il arrivait avec des incertitudes, ce résultat-là lui a rendu ses certitudes et on sait très bien que s’il travaille encore dur cet hiver, il pourra endosser le statut de favori et pourquoi pas faire comme son copain Nicolas (Vallée) cette année ou Jérémy (Descloux) l’an dernier. On a François qui peut aussi avancer. On a les billes en main pour conserver l’an prochain notre titre Cadet.

JPEG - 138.7 ko

Et puis enfin notre Nico Vallée national... Tout le monde sait très bien où il en est, il est quand meme une révélation de l’année au niveau international. Le dernier qui a fait çà s’appelle Jack Carthy et on sait où il en est maintenant Mais ce n’est jamais facile d’arriver avec le statut d’ « archi-favori », tu as tout à perdre ! Il nous sort d’entrée de jeu la qualif « double bille », trial parfait, nickel ! Ce n’était pas assez gros pour qu’il n’y ait pas de risque, il ne fallait pas faire d’erreur, il n’en a fait aucune ! Il devait se mettre dans la tête que le titre n’était pas donné et il fallait aller le chercher dans l’attitude, dans l’attaque, ne pas partir la fleur au fusil. Il a assumé son statut, a attaqué comme il sait faire. Il a juste assuré l’entrée du latéral cette zone de rochers qui était dans le sable et fait une erreur dan la zone des buses où il prend un 5. Il finit ces Jeux Mondiaux avec deux titres sur 4, les deux grandes catégories où il y a la densité, les gros gestes... C’est de bonne augure pour le mondial Junior qui approche, les deux années Junior qui suivront. Quelle saison ! La saison nationale il l’a dominée, elle est pliée, il est sans rival en « Expert », il nous a ramené le bronze Junior des Championnats d’Europe... On s’était fixé comme objectif N°1 le titre Cadet de ces JMJ et il l’a rempli... Objectif 2, continuer la progression et avoir une saison dense à tous les niveaux, apprendre sur les Coupes du Monde et c’est fait aussi ... Objectif 3, commencer a faire des choses en Junior et c’est déjà fait ! Bref une saison quasi-parfaite, il est capable d’aller chercher une médaille au Mondial Junior, même si on sait que ce sera difficile avec Jack et d’autres Espagnols, mais il en est capable, va arriver détendu...

JPEG - 133.1 ko

Ces jeunes Bleus nous ont fait rêver... par leurs résultats, mais pas seulement : on a vu une véritable équipe, une belle solidarité, et cela s’est aussi une priorité pour toi !

Oui, la dernière chose dont je voudrais parler sur ces JMJ est le groupe élargi : tous les participants, tous les pilotes, mais aussi les parents, les familles qui sont là ! Car aux JMJ ce sont les parents qui sont là et qui encadrent. L’an dernier nous avions réussi déjà le pari de faire prendre la mayonnaise pour que cela reste une fête et puis on a réussi encore cette année ! C’est important car c’est un moment où j’ai du temps pour parler au parents, pour les conseiller, pour leur expliquer comment fonctionne le trial français, etc... On profite de ce week-end pour mieux se connaître et c’est important. Et puis c’est bien sûr une priorité pour véhiculer l’ « état d’esprit France ». C’est une sélection nationale, dans « Équipe de France » il y a le mot « équipe. L’entraide est importante Sur le terrain par exemple, quand on voit Gabin qui casse une manivelle, il y a ses voisins qui lui en passent tout de suite une. Au talkie-walkie, on communique entre nous activement pour savoir où se situe chaque pilote. J’ai une image forte que j’ai prise en photo et qui est pour moi un peu le symbole de cet état d’esprit : c’est quand Julia rate de peu la finale, Pauline et Mailys qui étaient qualifiées sont tout de suite allées la consoler. Un moment à elles, mais un moment qui symbolise un état d’esprit que je veux mettre chez les petits, comme chez les grands. Même s’il y a plus d’enjeu, qu’il y a une concurrence féroce, mettre des valeurs humaines dans tout cela me semble important ! Nous ne sommes pas dans des sports ultra-médiatisés, qui véhiculent beaucoup d’argent et il faut que cela reste un sport où tout le monde sorte gagnant au-delà des résultats. C’est prépondérant !

JPEG - 338.2 ko

On a vu d’ailleurs vu ainsi Gilles Coustellier sur Facebook encourager les jeunes avant les courses, quelque chose qu’ils ont apprécié...

Oui voilà exactement ! Ce sont des choses comme cela que je veux voir, une cohésion d’ensemble, tout un groupe qui va dans le même sens ! Quand on porte le maillot France, on représente le trial français. On est le porte-drapeau de notre discipline. Derrière ce maillot, je vois les parents, je vois les éducateurs bénévoles, je vois les dirigeants de clubs, ceux qui vont les mercredi et les samedi sur les terrains, sur les courses, tous ceux qui font vivre notre sport ! Et on les représente à ce moment-là et il faut les représenter dignement, qu’ils soient fiers de nous ! Nous sommes une des nations les plus fournies, ce n’est pas forcément facile de réussir à fédérer une grosse équipe, mais c’est important. Et nous y sommes parvenus ! Je veux que les jeunes soient contents d’être-là, se fassent plaisir, et derrière ça je veux que le trial français soit fier de ses représentants au haut niveau. JPEG - 201.4 ko Dans ce sport-là, je te le dis en connaissance de cause, nous venons tous de tout en bas, et nous ne devons pas l’oublier. Nous ne devons pas oublier ces gens qui se sont occupés de nous pour arriver où l’on est : parents, éducateurs, etc... Ce sera le mot de la fin de ces JMJ et il est important. Et j’espère que l’on va arriver à poser cela pour un moment, que même si plus tard ce n’est plus moi qui suit aux commandes, celui qui prendra le relais trouvera un groupe, un état d’esprit, des outils, un système qui va perdurer sur un grand cycle pour que le trial français continue à être présent et à être un des plus beaux représentants du trial mondial !

Merci et l’on tient à te remercier pour le travail que tu as fait tout le week-end ! On a vu un grand patron pour l’Équipe de France. Beaucoup de sélections nous envient notre Serge Froissart... Ton action sur le terrain, cet état d’esprit que tu as su créer au sein de toutes les sélections... Tout cela était vraiment énorme et créée une belle dynamique !

Merci,j’ai fait de mon mieux, j’essaie d’être présent pour tout le monde, même si il y a des moments où je dois basculer sur telle ou telle individualité à certains moments-clés... Des moments où on doit être au plus près de tel ou tel pilote, et puis bien sûr après il y a les débriefings avec chacun des pilotes... Je suis fier de tous ces jeunes, fier de leur attitude ! L’état d’esprit, la dynamique, les résultats : tout est là, on continue à avancer, les choses se mettent en place ! Ce sont ces jeunes qui seront demain au plus haut niveau et l’objectif de ce week-end était aussi et avant tout de les « formater » de la meilleure manière possible pour la suite !

Mission accomplie, et l’on ne peut être qu’optimiste pour l’avenir du trial français après ces Jeux ! La prochaine échéance pour l’Équipe de France, c’est le Mondial de Lillehammer et tu nous as donné les noms des 14 pilotes retenus avec la Direction Technique Nationale (voir [La sélection française pour les Championnats du Monde de Lillehammer
- >br3184)... Quelle sacré équipe avec un formidable noyau dur de top pilotes 26’’ mais qui donne aussi la part belle au 20’’ !

Je suis d’abord très satisfait que la DTN nous est ouvert plus de place en Équipe de France suite à l’arrêt des « sélections nationales ». Je les remercie pour les pilotes qui le méritent par leur niveau (surtout en 26" élites où on a un "problème de riches"... ) Oui, les pilotes 20" ont augmenté en nombre et en niveau international, et il est normal de faire des efforts pour cette catégorie tant qu’elle existe au niveau UCI et qu’elle est comprise dans le titre par équipe. Oui c’est une belle équipe sur le papier, maintenant on fait tout pour que les pilotes soient dans de bonnes conditions (transports, hébergements, staff)... Après , cela va être à eux de concrétiser individuellement, et bien sûr collectivement car ils représentent le trial français. J’ai confiance en eux et je sens qu’ils sont tous entrain d’adhérer à ce projet collectif, ça me motive encore plus pour avancer et les défendre !

JPEG - 254.8 ko Oui les 20’’ ont montré qu’ils étaient là, la catégorie jouit aussi d’une nouvelle reconnaissance de la part de la fédération avec l’attribution du Trophée 20’’ au Championnat de France, la suite logique ne serait-elle pas d’étendre cela aux Coupes de France, de faire évoluer aussi les zones en conséquence ?

Pour ce qui est du style de zone, cela rentre plus dans un débat de fond du développement du Trial en général, le réflexion est menée tant au niveau de la FFC que de l’UCI... On verra ce qu’il en ressortira pour l’avenir, à notre génération de ne pas se tromper dans ses réponses pour que la future génération ait un trial encore plus passionnant à vivre !

Une dernière question concernant la condamnation de Benito Ros par l’UCI en février dernier pour violation des règles antidopage, avec une lourde amende et deux ans de disqualification... La fédération a revu avant Pra-Loup tous ses classements en conséquence et lui a retiré tous les titres et toutes les places acquises pendant la période... Et cela a des répercussions sur tous les classements 20’’... L’argent 20’’ de Champéry 2011 passe à Gilles Coustellier et le bronze revient à Théau Courtès... L’argent 20’’ de Saafelden 2012 passe à Vincent Hermance... Cela fait beaucoup de changements et y a aussi peut-être un ou deux titres par nation qui reviennent à l’Équipe de France ?!?

Pour ta dernière question, je suis un peu mal à l’aise je te l’avoue. J’ai un immense respect pour Benito et tout ce qu’il a fait. On se connaît depuis longtemps et on se respecte. Je ne sais pas comment cette situation est arrivée et j’en suis désolé pour lui comme pour le trial. Je ne peux pas croire qu’il y ait mal intention et je mets ça sur le compte soit d’une maladresse de sa part ou soit sur l’incompétence d’un milieu médical....Après, c’est comme en course, il y a un règlement et il doit être pour tout le monde pareil... Nous sommes avertis ! Pour ce qui est des classements modifiés et des médailles à récupérer, à ce jour je ne suis au courant de rien, mais je poserai la question et on verra. Mais nous sommes des compétiteurs et il clair que l’on préfère les obtenir sur le terrain que sur tapis vert... Wait and see !

JPEG - 139.8 ko


Articles récents / Recent articles

jeudi 24 juillet 2014
par Laurent , AP

L’interview du nouveau Champion de France Kevin Aglaé !

Au lendemain de son exploit des Menuires, Kevin Aglaé est bien sûr passé au micro de Tribal Zine ! Le nouveau Champion de France est revenu avec nous sur un week-end complètement fou et son esprit était déjà tourné vers Pra Loup. Avec une grosse envie de victoire...

vendredi 13 juin 2014
par Jebegood

Interview de Kevin Aglaé après Cracovie : « Un jour, ça va le faire ! »

A Cracovie, il est entré dans le cercle fermé des « super finalistes » et s’est affirmé comme l’un des hommes forts de cette nouvelle saison ! Kevin Aglaé évoque avec nous cet exploit et rêve désormais de victoire... « Un jour, ça va le faire ! »

vendredi 6 juin 2014
par Jebegood , vavphoto.com

Interview de Giaco après Cracovie : « C’est un grand moment dans ma vie ! »

6 juin 2014 : Giaco débarque sur Tribal Zine pour partager avec toi son bonheur après son exploit de Cracovie ! L’homme de ce début de saison, leader des Coupes de France et du Monde, nous a accordé une interview en toute franchise, où il nous annonce aussi la fin de son partenariat avec Monty...

vendredi 30 mai 2014
par Jebegood , BelaeyTrials

Discussion avec Jack Carthy, à l’aube de la Coupe du Monde 2014

A l’aube de la Coupe du Monde 2014, petite discussion avec le grand Jack Carthy, pour savoir comment se porte le pilote Enter-Bike à l’issue de sa prépa’ hivernale... Plutôt bien !

samedi 10 mai 2014
par Jebegood , Laurent , AP

Entretien avec le N°1 mondial Vincent Hermance : « Je suis sur un nouvel élan ! »

Alors que nous entrons dans le vif de la saison 2014 à Clisson, nous vous proposons une interview du N°1 mondial Vincent Hermance. Le champion du monde stoppe ses études pour se consacrer à 100 % à sa saison et ses projets sportifs... « Je suis sur un nouvel élan ! »

lundi 5 mai 2014
par Jebegood

Dans les coulisses de Brainwash, avec Léo Nobile et Matthieu Chandelier

Un petit tour dans les coulisses de la vidéo de street du moment, « Brainwash » de Léo Nobile, une réalisation intimiste et engagée signée Téo Frank & Pandacompany ! Léo nous raconte son making-of, avec des photos signées Mathieu Chandelier...

jeudi 10 avril 2014
par Jebegood

Clément Méot - Vidéo training & interview !

Le jeune élite montpelliérain Clément Méot exprime son talent dans une belle réalisation tournée sur l’un de ses spots d’entraînement. Entraînement qui s’est accéléré en vue de la saison 2014 pour laquelle il nourrit de grosses ambitions !

lundi 7 avril 2014
par Jebegood , Flodub

Abel Mustieles lance sa propre marque : Clean !

Il y a un mois, les chemins d’Ozonys et d’Abel Mustieles se séparaient. Comme nous vous l’annoncions, le champion du monde UCI 20’’ développait effectivement sa propre marque. Il officialise aujourd’hui ce projet, baptisé Clean Trials ! Interview & premières images...

dimanche 6 avril 2014
par Jebegood

Interview-vidéo de Vincent Hermance, par Trial-Club

Vincent Hermance est passé au micro de nos collègues moto de Trial-Club, dans une interview-vidéo sympathique où l’on apprend que le champion du monde de vtt-trial a commencé par la moto. Et qu’il n’a vraiment pas l’intention de lâcher le maillot arc-en-ciel...

mardi 18 mars 2014
par Jebegood , Laurent

Interview de Kevin Aglaé... « No pain, No gain ! »

Tribal Zine est allé à la rencontre du N°5 mondial Kevin Aglaé, alors qu’i lfaisait ses premiers tours de roues sur le B1K3 Eklipse ! Un vélo sur lequel il a l’intention de donner le meilleur de lui-même cette saison, lui qui se consacre désormais exclusivement au trial...

jeudi 13 mars 2014
par Jebegood , TM Prod

Interview vidéo de Yohan Triboulat !

Une première vidéo de la Tribal Street Session organisée ce week-end à Grenoble par Nico’ Moreau ! Interview du pro rider Yohan Triboulat, boss des Freestyl’Air et du street chez Ozonys, qui évoque son parcours, sa vision du street, ses projets...

mardi 4 mars 2014
par Jebegood , Laurent

Interview de Nico’ Vallée... Le Padawan de Supermance, déjà Jedi ?

Depuis deux ans, le champion du monde Vincent Hermance l’a pris sous son aile pour lui enseigner « la Force ». Aujourd’hui, il semble bien déjà en avoir acquis la maîtrise. Interview du jeune Padawan Nico’ Vallée ! Déjà Jedi ?

vendredi 28 février 2014
par Flodub

Interview de Benito Ros : « L’idée, c’est de changer d’air ! »

2014, l’année du changement pour Benito Ros : nouveau vélo, nouvel équipement, nouvelle équipe ! Interview du nonuple champion du monde, qui nous explique sans détour quels sont ses projets et ses motivations pour 2014 !

mercredi 26 février 2014
par Jebegood

Pierre-Charles Thomas dans tous ses états ! Vidéo et interview...

Notre gros coup de coeur vidéo du moment : Pierre-Charles Thomas, qui vient de rejoindre le team Ozonys, repousse ses limites aux guidons des Curve Hyd’ 26 & King & Dunce 24 : latéral à 1m43, brakeless de folie... En bonus, une interview du N°2 belge !

lundi 10 février 2014
par Jebegood , Laurent

Roberto Timellini nous présente le Camin Trial Carbon 20"

Entretien avec Roberto Timellini, qui nous dit tout sur ce nouveau vélo trial en carbone développé en collaboration avec le spécialiste italien Camin ! Un vélo d’exception, qui devrait à l’avenir se décliner en 26’’...

TRIBAL FLASH

19 septembre 2017 - Calendrier Ufolep Est : 1ère course samedi 23 septembre à Barbey-Séroux !

Voici les premières dates des compétitions de Trial régionales de la nouvelle saison dans la partie est de l’hexagone. Le Trophée (...)

18 septembre 2017 - Compétition nocturne à Montauban le 23 septembre

Le Montauban Trial Club a le plaisir de vous annoncer la "SESSION II" de sa Compétition Nocturne. En effet, pour ses 10 années d’existence, (...)

14 septembre 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 6ème manche à Savigneux le dimanche 17 septembre !

Le club du Vélo Vert Savignolais organisera la 6ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 17 septembre ! Une (...)

14 septembre 2017 - CIRO Trial 2017 : le VCS Betton vous attend dimanche 17 !

L’équipe de bénévoles du Vélo Club Sportif de Betton s’est mise en marche pour tracer le trial de Betton et vous attend de pied (...)

26 août 2017 - Programme d’Albertville 2017, finales en live sur le channel UCI !

Voici le programme complet de la 4ème étape de la Coupe du Monde UCI Trial 2017, qui investit pour la troisième année consécutive Albertville et (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 5ème manche à Petit-Coeur le dimanche 25 juin !

Le club de Vélo Trial Petit-Coeur La Léchère organisera la 5ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 25 juin ! Une (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Grand Sud 2017 : finale à St Sulpice le dimanche 25 juin !

La finale de l’édition 2017 de la Coupe FFC Grand Sud de Trial se déroulera le 25 Juin dans la petite ville de Saint-Sulpice-sur-Lèze en (...)

10 juin 2017 - Championnat Centre IdF 2017 : les zones de la finale de Larchant !

La finale du Championnat Centre / Ile-de-France Ufolep 2017 de Bike Trial se dispute ce dimanche 11 juin à Larchant. Retrouvez les infos sur ce (...)