Coupe du Monde UCI 2017 - Vallée, Basseville et Montalvo créent l’exploit aux Menuires !
mardi 1er août 2017
par Laurent , PMP

JPEG - 6.9 ko Après deux escales en Belgique et Autriche, la Coupe du Monde prend ses quartiers en France pour les vacances d’été ! Première des deux étapes françaises, les Menuires laissera un souvenir impérissable aux nombreux spectateurs et aficionados présents sur la « Croisette » de la station alpine, au pied de ces pistes de ski mondialement réputées, qui virent passer les JO d’Albertville en 92. C’est une épreuve comme toujours haute en couleur que nous a offert All Road et Jean Flambard, avec ses zones graphées et taillées au cordeau et son professionnalisme à toute épreuve. Notamment à celle d’une météo qui s’est montré particulièrement capricieuse ce week-end : les parcours ont été intelligemment corrigés après la pluie tombée toute la nuit de samedi et l’averse de grêle entre les finales femmes et hommes.

JPEG - 794.7 ko

Cette spectaculaire édition des Menuires nous a ainsi offert des finishs haletants ! Poussée par son public, la Championne de France Manon Basseville signe un premier succès international prometteur devant les « rainbow girls » Nina Reichenbach et Janine Jungfels. En 26, le Champion de France Nicolas Vallée lui a fait écho et a fait retentir à son tour la Marseillaise, que l’on avait pas entendu depuis si longtemps sur la Coupe du Monde ! Le champion du monde Junior a roulé comme un avion de chasse et a franchi à Mach 3 l’impossible franchissement clôturant la dernière zone signant une victoire sans équivoque devant les anciens tauliers du trial français Gilles Coustellier et Vincent Hermance. Le champion du monde Elite en titre pointant quant à lui à la quatrième place de l’épreuve. En 20 Benito « la Bestia » Ros renoue enfin avec la victoire et c’est l’autre jeune tête d’affiche du team Jitsie Varial qui signe l’exploit de la catégorie : à tout juste 17 ans, Alejandro Montalvo arrive en seconde position devant le leader de l’épreuve Abel Mustieles ! Entre les deux Géants, poussez-vous que je m’y mette...

FINALE / RESULTATS FEMMES

JPEG - 649.3 ko Première des trois finales, la finale Femmes bouleverse d’emblée les pronostiques tout acquis à la leader allemande Nina Reichenbach, victorieuse en Belgique et en Autriche. Après deux premiers podiums internationaux sur les deux premières manches de la série, la jeune Championne de France Manon Basseville (Monty) remporte une première victoire éclatante devant les deux « rainbow girls » Nina Reichenbach et Janine Jungfels ! Troisième des qualifs, elle roulait devant ses deux grandes rivales et va réussir à les mettre sous pression. Si elle avouait au départ ne pas trop "sentir" les zones de cette finale, particulièrement volumineuses, elle signe d’entrée de jeu un zéro sur les troncs qui la met en confiance. Et prend l’avantage dans la zone de rochers qui suit. Un échec dans la zone Pacman aurait pu lui être fatal, mais le manager de l’équipe de France lui remonte les bretelles. Elle met un coup d’accélérateur qui sera fatal à ses concurrentes. Manon réussit brillamment les deux dernières zones et signe une première victoire prometteuse pour la suite ! Un titre mondial en Chine ? Qui sait, après une première partie de saison aussi incroyable, elle peut l’envisager très sérieusement. Avant pourquoi ne pas soulever la lourde Coupe du Monde ? A suivre...

JPEG - 498 ko

Première déconvenue de la saison pour la championne du monde Nina Reichenbach (Crewkerz), qui n’avait d’autre choix que de tout tenter pour contrer Manon, mais n’y est pas parvenue.

JPEG - 672.5 ko

Tout comme l’Australienne Janine Jungfels (Clean/Hebo), pourtant sortie la veille en tête des qualifications, qui doit à nouveau se contenter de la dernière marche du podium

JPEG - 512.8 ko

Belle prestation de la Belge Perrine Devahive (Monty) : la médaillée de bronze de Val di Sole revient à son meilleur niveau à la mi-saison et se hisse en 4ème position

JPEG - 647 ko

juste devant la Suissesse Debi Studer (Ozonys)

JPEG - 619.9 ko

6ème place pour la Suédoise Nadine Kamark (Clean), qui ne quitte plus les finales cette saison !

JPEG - 667.2 ko

Podiums & classements féminins, l’Allemande Nina Reichenbach conserve le leadership mais l’écart se resserre avec la Française Manon Basseville !

JPEG - 510.6 ko JPEG - 128.1 ko JPEG - 455 ko JPEG - 147.6 ko

FINALE / RESULTATS HOMMES 26

JPEG - 682.2 ko Après le dernier passage de Janine Jungfels, un violent orage de grêles (gros comme des testicules, et de bonnes tailles faut il ajouter) a éclaté, faisant craindre le pire : l’annulation pure et simple de l’épreuve. Mais les Dieux du Trial en ont heureusement voulu autrement... La pluie a cessé, l’organisation a allégé en conséquence le parcours en supprimant la zone de troncs au-dessus du lagon, et l’on va assister à une finale d’anthologie ! Qui va pour la première fois consacrer - et sur le sol français s’il vous plaît - le nouveau Champion de France Nicolas Vallée ! Une première victoire sur le circuit élite UCI qu’il a été chercher le couteau entre les dents. Le pilote Jitsie Varial , qui a encore formidablement progressé cette saison, a roulé comme un avion de chasse ! Et c’est sur la dernière zone qu’il écrase d’un coup la concurrence... Il survole à Mach 3 le dernier obstacle du parcours : un énorme deux-coups avec départ sur une rampe comme on en avait encore jamais vu ! Un passage de folie, il faut l’avouer particulièrement dangereux, les finalistes n’en menait pas large devant l’obstacle... Nico’ reconnaîtra lui-même qu’en conditions normales il ne serait pas sûr de passer un truc pareil mais voilà, l’adrénaline était au max, il a débranché le cerveau et il l’a franchi haut la main... à zéro ! Ce garçon est incroyable, il faut voir comment il engage sur ce type de passage qui semble a priori impossible (comme le jump d’Aalter) Personne n’osera attaquer de la sorte cet obstacle et il sera le seul à réaliser un tel exploit. Bravo maestro, il fait retentir une seconde Marseillaise sur le sol français, et cela fait bien longtemps qu’on ne l’avait pas entendue résonner sur la Coupe du Monde ! Il nous montre là qu’un titre mondial est aussi à portée de main pour lui. Carthy, même pas peur ! Et puis avant la Chine, pourquoi pas essayer de soulever la World Cup à Anvers pour se faire les bras ?

JPEG - 520.7 ko

Un podium 100% français pour cette étape française et c’est Gilles Coustellier, leader de l’épreuve, qui va chercher la seconde place au guidon du Clean Carbon. Crewkerz, Clean, on y comprend plus rien ? C’est en fait très simple : le quintuple champion du monde roule pour le distributeur des deux marques (championnes du monde) Serious Connection et choisit ses armes en fonction des combats...

JPEG - 701.5 ko

Vincent Hermance (Clean/Hebo), sorti le matin en tête des qualifs, prend la troisième place à l’issue d’une finale pourtant offensive... tout est possible sur la dernière zone où le trio français est à égalité, mais il perd les moyens devant l’ultime et improbable franchissement !

JPEG - 635.5 ko

Et encore un Français au pied du podium : une belle course intelligement repérée et menée permet à Clément Méot (Crewkerz) de devancer le redoutable champion du monde !

JPEG - 496.5 ko

La « Machine à Zéros », que l’on a longtemps cru imbattable, se serait-elle enrayée ? Jack Carthy (Crewkerz) est bien plus à l’aise sur les zones de puissance pures type gros artif’ sur le plat comme Vöcklabruck et il a multiplié les erreurs sur le parcours de finale. Il prend pourtant la main sur le première zone de rochers mais concède tout de même un point inhabituel (voire troublant) sur la sortie avec un touché de la protec’. Dans la zone Pacman, il prend une mauvaise trajectoire sur le gros deux-coups et survole une flèche. Il se fera ensuite une grosse frayeur sur les quilles, et ne parviendra pas non plus à passer la dernière zone de la cabine... Lui qui avait outrageusement dominé cette étape l’an dernier (et la saison) se voit reléguer en quatrième position de la course et du classement !

JPEG - 458.3 ko

Saluons également la performance du jeune élite Jordi Araque (Trialsport), qui fut le principal adversaire de Nico’ Vallée sur le circuit Junior (médaillé d’argent à Val di Sole) : l’Espagnol faisait sa première entrée en finale de Coupe du Monde !

JPEG - 672.9 ko

Podiums & classements Elite 26 des Menuires, course et général.

JPEG - 518.7 ko JPEG - 180.4 ko JPEG - 160.3 ko JPEG - 468.9 ko JPEG - 234.4 ko JPEG - 182 ko JPEG - 114 ko

FINALE / RESULTATS HOMMES 20

La catégorie 20" a aussi offert son lot d’émotions fortes ! Après avoir exercé une domination sans partage pendant de longs mois (5 victoires consécutives sur l’épreuve), Abel Mustieles cède la première place à son grand rival mais coéquipier Clean/Hebo Benito Ros ! La « Bestia » renoue enfin avec la victoire !

JPEG - 811.7 ko

JPEG - 68.4 ko Mais c’est bien l’autre jeune prodige du team Jitsie Varial qui crée l’exploit dans la catégorie : le Junior 1ère année Alejandro Montalvo, à tout juste 17 ans, qui s’était révélé sur l’épreuve à Aalter, continue à brûler les étapes. Il monte sur le podium, s’intercalant entre les deux Géants de la discipline !. On lui promettait le plus grand avenir sur la scène élite, il prend de l’avance avec la même fougue et le même talent qu’un Carthy il y a quelques années. Déjà monstrueux sur la demi-finale, le jeune loup ne s’est pas posé de questions en finale et a attaqué bille en tête. On voit qu’il manque encore de puissance pour égaler ses aînés sur l’énorme crocheté de la zone 1 où il échoue. Mais il va ensuite faire preuve d’une exceptionnelle maturité. Il s’accroche et jette le pied quand il faut pour pouvoir marcher dans les pas des géants, se hissant à la seconde place de cette manche particulièrement difficile.

JPEG - 561 ko

Troisième de l’étape, Abel Mustieles conserve toujours une confortable avance au général.

JPEG - 455.3 ko

Quatuor français en tête des 26, quatuor espagnol en tête des 20 avec Ion Areitio (Monty) qui termine son run à égalité de score avec le patron !

JPEG - 610.7 ko

Le Suisse Lucien Leiser (Monty) est l’un des meilleurs challengers de la saison avec cette troisième finale consécutive !

JPEG - 483.6 ko

Le jeune élite Sebastian Ruiz, cinquième élément de l’armada espagnole partie à la conquête des Menuires 20, a fait preuve d’un bel engagement lui-aussi sur cette finale !

JPEG - 498.6 ko

Les classements Elite 20 des Menuires, course et général. Prochaine escale de la Coupe du Monde : Albertville, à 50 minutes des Menuires, pour la 4ème manche à la fin du mois (26-27 août) !

JPEG - 461.8 ko JPEG - 157.5 ko JPEG - 210.3 ko JPEG - 404.3 ko JPEG - 223.2 ko JPEG - 168.5 ko JPEG - 80.9 ko JPEG - 10.5 ko