Classements UCI 2016 : Jack Carthy, Abel Mustieles & Nina Reichenbach ont les pleins pouvoirs !
vendredi 30 septembre 2016
par Jebegood

PNG - 4.2 ko Les classements mondiaux d’une saison UCI 2016 qui aura été des plus intenses et avait démarré en trombe à Cracovie avec la sortie sur blessure des qualifs du leader 26 Jack Carthy, la victoire d’un Aurélien Fontenoy conquérant dans cette catégorie, un Benito Ros magistral face à un Abel Mustieles en difficulté, et déjà la jeune Nina Reichenbach qui imposait son rythme à la N°1 mondiale Tatiana Janickova...

Le triomphe est finalement total pour Jack Carthy en 26 et Nina Reichenbach chez les Femmes, et dans ces deux catégories c’est bien une nouvelle ère qui s’ouvre avec ces deux jeunes et talentueux pilotes. Abel Mustieles est finalement parvenu lui-aussi à affirmer son autorité face à l’inusable Benito Ros et des jeunes prétendants toujours plus offensifs ; il reste au sommet de la hiérarchie mondiale de la catégorie pour la 6ème année consécutive !

Les trois champions du monde sont donc solidement installés au sommet du trial mondial, et seront durs à défaire, le niveau s’élève dans toutes les catégories, c’est avec satisfaction que l’on constate que notre sport progresse, sur le plan athlétique mais pas seulement. La saison 2017 pourrait amener du changement avec un mondial appelé à évoluer (on l’espère de manière pertinente) pour affirmer son potentiel olympique. Pour le moment, pas d’infos précises à ce sujet, ni même sur le lieu où se déroulera la prochaine course aux titres. Cairns en Australie comme annoncé il y a deux ans ? Rien n’est moins sûr, et pas d’info du tout sur les prochains championnats d’Europe. La Coupe du Monde 2017 commence par contre déjà à prendre forme et pourrait comporter un beau parcours de 6 étapes, des classiques mais aussi de la nouveauté ! A suivre...

Élite 26" - Jack Carthy N°1

JPEG - 115.2 ko Jack Carthy n’aura laissé que peu de répit à ses adversaires pour vite reprendre le contrôle de la Coupe du Monde et décrocher en force une première consécration mondiale méritée. Souvenez-vous il y a quelques années Tribal Zine et aussi un certain Kenny Belaey vous annonçait que le jeune prodige britannique serait le prochain champion du monde. A l’époque, cela avait semblait pour beaucoup d’élites un peu péremptoire tant les Coustellier, Hermance et Belaey semblaient intouchables. Mais voilà, à 20 ans celui qui avait acquis bien avant son arrivée sur la scène UCI le surnom de "Nettoyeur" ou "Machine à 0" - traduisez "Clean Machine" comme vous l’entendez - a désormais les pleins pouvoirs et déjà tout gagné. Il accède pour la première année au leadership mondial détenu pendant trois saisons consécutives par le triple champion du monde Vincent Hermance, relégué au second rang. Mais au-delà des chiffres et d’un formidable palmarès, c’est bien une nouvelle ère qui s’est ouverte dans la catégorie avec Jack Carthy. Il a clairement repoussé encore un peu plus loin les limites du trial de compétition 26, son sport, et s’il péchait un peu techniquement au moment de son arrivée sur la Coupe du Monde face à ses trois rivaux, il a vite rattrapé son retard pour aujourd’hui supplanter tout le monde tant techniquement que physiquement. Et s’il avait encore de la marge ? Cela a de quoi inquiéter les traceurs UCI à l’avenir... Un autre jeune incroyable qui a certainement lui-aussi encore une belle marge de progression et peut qui sait inquiéter Carthy à l’avenir : le champion d’Europe et du monde Junior Nicolas Vallée conserve cette saison le troisième rang mondial mais a clairement monté en puissance. Belle satisfaction aussi dans la catégorie de voir Gilles Coustellier revenir à son meilleur niveau : il sort avec le titre européen et l’argent mondial, reste au 4ème rang mondial mais a montré une force intacte. Sur les deux dernières courses, sans un mauvais démarrage (la pression ?) il aurait pu infliger de cuisantes défaites au nouveau patron. 5ème place qui distingue une belle régularité pour l’Espagnol Rafael Tibau, devant son compatriote, le jeune Sergi Llongueras auteur d’une excellente fin de saison (lui qui revient d’une opération du genou). 7ème : Aurélien Fontenoy qui signe une de ses meilleures saisons avec une victoire en Coupe du Monde, l’argent français et le bronze européen ! Kenny Belaey a lui-aussi montré qu’il était toujours un des tous meilleurs élites mondiaux, conservant le bronze mondial. Du gros niveau cette saison dans la catégorie il était bien difficile d’ouvrir les portes d’une finale qui ne compte que 6 places : le Français Alexis Brunetaud et l’Espagnol Pol Tarrès ont fait preuve d’une belle détermination et y sont parvenus, le premier se payant même le luxe de monter sur le podium en Autriche ! Soulignons la belle performance du Junior 1ère année Noah Cardona, qui termine à un 11ème rang mondial prometteur pour le trial tricolore.

JPEG - 135.7 ko

Élite 20" - Abel Mustieles N°1

JPEG - 141.4 ko La catégorie Élite 20" reste aux mains d’un Abel Mustieles qui dispose du leadership mondial depuis... 2012 ! Il a vu fondre sur lui son éternel rival Benito Ros en début de saison, et on l’a vu en bien mauvaise posture sur la première manche polonaise de la Coupe du Monde. Mais a progressivement rétabli l’ordre pour triompher sur tous les tableaux : Champion d’Espagne, d’Europe et du Monde, il remporte également cette année la Coupe du Monde après 4 succès consécutifs. Absent l’an dernier du circuit pour blessure, c’est avec plaisir que l’on a vu revenir au top niveau le troisième "big gun" du trial espagnol Ion Areitio. Il parvient à décrocher le bronze mondial et une belle régularité tout au long de la saison l’installe au troisième rang mondial. La performance est d’autant plus méritante que derrière, cela bouge fort dans la catégorie. Une poignée de jeunes pilotes font preuve d’une progression constante depuis quelques saisons, toujours plus offensifs et se rapprochant chaque année un peu plus du "top niveau" produit par le duo de tête. L’Allemand Dominik Oswald (4ème) est cette saison le premier à être parvenu à défaire les deux "Magnificos" jusque-là intouchables. Le Suisse Lucien Leiser est de nouveau monté sur le podium cette saison, mais recule en 5ème position (il était 3ème du classement UCI 2015). Belle saison du Néerlandais Rick Koekoek qui semblait l’an dernier prendre en pleine face cette nouvelle vague de jeunes riders mais tient bon : un entraînement intensif en Espagne durant tout l’hiver lui a permis d’obtenir d’excellentes résultats tant sur la Coupe du Monde (5ème) que le Mondial (4ème) ! Le Champion d’Allemagne Raphaël Pils arrive 7ème et aura réussi à accrocher deux finales, le Suédois Joacim Nymann (8ème) n’aura pas eu cette chance cette saison même s’il semblait dans de bonnes dispositions. Une belle satisfaction cette saison dans cette catégorie : derrière cette génération montante de pilotes, on en voit déjà émerger une autre ! Les Juniors 20 ont les crocs bien acérés, et l’avenir de la catégorie s’annonce radieux. Surtout pour l’Espagne. Eloi Palau a gagné les titres européens et mondiaux Junior, est déjà dans le Top 10 et s’est même déjà courageusement invité en finale ! A seulement 16 ans et encore Cadet, Alejandro Montalvo impressionne déjà par un style percutant qui laisse augurer le meilleur. Et avec eux ce sont toute une armada de Juniors 1ère année qui commencent à prendre leurs marques sur les zones Elite : les Louis Grillon, Samuel Hlavaty ou encore Jonas Friedrich !

JPEG - 134.8 ko

Élite Femmes - Nina Reichenbach N°1

JPEG - 138.7 ko A seulement 17 ans (chez ses homologues masculins elle ne serait que Junior...), voici déjà l’Allemande Nina Reichenbach avec le maillot arc-en-ciel sur les épaules et au sommet de la hiérarchie mondiale féminine au terme d’une saison absolument exceptionnelle. Signant un parcours quasi-parfait sur la Coupe du Monde, elle n’aura concédé que le maillot étoilé à celle qui a occupé pendant 4 ans la position de leader du classement mondial féminin, la Slovaque Tatiana Janickova. Et une victoire sur la Coupe du Monde à l’Australienne Janine Jungfels, qui a été sa plus redoutable adversaire sur la fin de saison. Au second rang mondial, la Suissesse Debi Studer, qui dès le début de saison signait un podium encourageant et continuera à rouler fort tout au long de la saison ! Elle a su élever son trial pour pouvoir rivaliser avec les meilleures mondiales et passe même devant la multiple championne du monde Tatiana Janickova, en difficulté sur la fin de saison. Une fin de saison qui nous a fait découvrir une nouvelle Perrine Devahive, beaucoup plus sûre d’elle et performante sur les gros tracés, signant en quelques semaines une superbe médaille de bronze sur le mondial et un premier podium en Coupe du Monde ! Toutes ces talentueuses athlètes ont encore fait progresser le trial féminin cette saison, les tracés féminins deviennent plus volumineux et sélectifs avec elles. Mais dans leurs sillages des filles réussissent à accrocher des finales et continuent à affirmer leur potentiel, ainsi la Française Manon Basseville (6ème) et l’Espagnole Alba Hidalgo (7ème).

JPEG - 133.3 ko