James Barton dans tous ses états !
samedi 7 novembre 2015
par Jebegood

JPEG - 47.4 ko Pour le commun des trialistes, il est inconcevable de rouler sans un freinage de préférence bien brutal, avec des patins ou des plaquettes qui bloquent net la roue ! C’est ce qui conditionne la plupart des mouvements ou tricks trial, la base quoi. Mais depuis quelques années une poignée de streeters ont enlevé ces indispensables freins, c’est le brakeless trial lancé par le touche-à-tout britannique Chris Akrigg. Certains s’en sont fait une spécialité, et excelle dans l’art : ils n’ont plus de frein sur leur bike depuis des années, et curieusement leur créativité semble elle-aussi sans frein... Sean Watson est ainsi devenu un modèle et une source d’inspiration pour toute la scène street et une poignée de vidéos fascinantes l’ont directement propulsé au sein du team de sa majesté MacAskill. La prochaine arrive dans quelques jours.

Il y a un autre Canadien qui a pris sa roue cette année, tout aussi talentueux, tout aussi fou, et qui arrive avec un solide bagage de trial pur et de bmx sur le dos : James Barton ! Un garçon dont nous étions tous fans il y a une dizaine d’années : le gamin s’était fait remarquer par des vidéos de trial pur bien propres et fat, et s’était mesuré avec un certain succès aux meilleurs mondiaux sur les zones junior UCI. Avant de partir se faire un nom dans le monde du bmx... James a choisi de revenir au trial il y a quelques mois en mode brakeless, sur un Inspired Console, avec une vidéo aussi surprenante qu’engagée : un Brakeless Dosage qui montre clairement que son riding n’a pas de limite. Le garçon fait ce qu’il veut, nul besoin de frein pour rentrer les plus gros tricks trial et street, y compris les bunny barspin et autres flair sur un arbre de MacAskill.

Plein d’autres vidéos ont suivi, toutes aussi convaincantes et étonnantes. Si on devait désigner le rider le plus créatif de l’année 2015, ce serait sans hésitation ce nouveau (enfin pas tant que ça) phénomène brakeless canadien ! Voici quelques-unes de ses dernières vids, qui mettent complètement dans le rouge technique et engagement. Avec une facilité déconcertante, sur terre comme dans les airs. Des vidéos qui repoussent encore plus loin les limites de ce brakeless réservé à une poignée d’extra-terrestres. Des vidéos qui nous montrent aussi le James Barton dans tous ses états, qui excelle sur tout type de bike. Il revient à ses « premières amours », le vtt-trial, avec une vidéo trial en bonne et due forme au guidon d’un Inspired Hex 26. Il nous ressort toute sa collection de bikes, et puis aussi quelques images d’archives où on le voit à l’âge de 14 ans en mode TGS, déjà très impressionnant ! Rendez-vous sur sa page Youtube pour en voir plus, une page où il partage avec nous sa science du pilotage sous la forme de tutoriels clairs et pointus.

Vidéos

- The Quarry - Brakeless Trial

« Ce spot je l’ai pour moi tout seul. C’est une carrière abandonnée, qui est un paradis du trial. De l’eau pure, des blocs de calcaire blanc, tout cela à l’abri du vent. Je n’étais encore jamais venu là avec mon bike de brakeless jusqu’à ce jour, mais j’étais sûr de pouvoir y trouver quelques lignes. Et je les ai bien trouvé ! »


- Casual Creation - Brakeless Trial

« Quand je monte sur un vélo, je fais ce qui me semble bien. Ce vélo aime un peu tout. Une combinaison brakeless de Trial et de BMX. Faite en toute décontraction avec une minuscule caméra de poche. »


- Back to my roots - MTB Trial

« Le trial pur, c’est ce qui a allumé ma passion pour le vélo. J’ai oublié ce sport depuis tant d’années, mais après une journée sur le vieux vélo, la technique m’est revenue. Je ne plus aller envoyer aussi gros qu’avant, mais il y a toujours autant de sensations ! Cela a été filmé sur quelques rides. »


- Choose your weapon

« J’ai ridé toute ma vie. Au fil des années, j’ai été obsédé par tous les types de riding. J’ai foutu une petite caméra dans ma poche ces deux dernières semaines et voilà ce qui en résulte. »


- James Barton at age 14 - 2004

« Je trouvé ça sur un vieux disque. C’était tourné en face de mon lycée lors d’un rassemblement alors que j’étais en 9e année. Je suis allé refaire quelques passages après avoir ressorti cette vidéo il y a quelques jours, et sur certains d’entre eux je me suis dégonflé ! J’avais vraiment confiance en mon bike à l’époque. Je pensais pas à ce qui pouvait arriver. »


Images

JPEG - 261 ko JPEG - 61.4 ko JPEG - 287.9 ko