Des photos du tournage d’Epecuén
vendredi 30 mai 2014
par Jebegood , Red Bull
PNG - 19.9 ko

Vous venez de déguster la vidéo de street trial de l’année : ce nouveau film de Danny MacAskill, qui nous a emmené en Argentine dans la cité fantôme d’Epecuén, où le rider le plus médiatique de la planète nous a encore éblouit par son talent et sa créativité (Danny MacAskill - Epecuén). En bonus, voici quelques magnifiques clichés réalisés lors du tournage de LA vidéo de street trial de cette année 2014. Nous sommes au mois de mars dernier et on retrouve derrière l’objectif le photographe Fred Murray, un spécialiste du BMX qui était déjà aux côtés de Danny au moment d’Imaginate... Les photos vous sont servies en HD (1600 pixels) : un portait, des poses dans cet environnement hors du commun, et bien sûr les plus belles actions du film, avec deux séquences du « bouquet final » de la vidéo : la descente d’El Matadero et ce bump front flip inédit !

Pour découvrir d’autres images des coulisses d’Epecuen, rendez-vous sur le mini site Red Bull Epecuen, qui vous propose une visite interactive de la ville (Explore) vous permettant de découvrir les coulisses de chaque scène avec un petit rappel de ce que fut autrefois chaque endroit où Danny évolue, des photos du tournage, des explications, etc... La totale quoi, et ce n’est sûrement pas fini ! Crédit-photos : Fred Murray / Red Bull Content Pool.


Au tout début du mois de mars 2014 , Danny découvre et prend ses premiers repères dans la cité fantôme d’Epecuen, au pied de ce lac maudit qui l’a un jour engloutit... Une ambiance de fin du monde, mais un terrain de jeu hors norme pour le maestro du street trial !

JPEG - 311.7 ko JPEG - 122.6 ko JPEG - 414.1 ko

Rencontre avec la figure locale Pablo Novak, vieillard de 81 ans qui est le dernier habitant de cette ville et sa mémoire vivante... Il joue désormais les guides touristiques au milieu de ces ruines pour les curieux de passage, au guidon de son singlespeed (brakeless...).

JPEG - 286.1 ko

Quelques jours plus tard, une photo splendide d’un gap réceptionné en pente, alors que le soleil se couche ! Gros coup de coeur de la rédaction qui l’a mise à la Une du site...

JPEG - 300.1 ko

Danny se détend au Complexe Balnéaire Municipal de la ville, où avait été édifié autrefois de larges piscines avec douches, plages artificielles, activités de plein air, salles de massages, etc... et dans les vestiges duquel il va tourner quelques-uns des plus gros passages de son film.

JPEG - 287.9 ko JPEG - 235.4 ko JPEG - 265.3 ko

Belle démonstration d’équilibre sur un arbre mort du camping !

JPEG - 317.2 ko

Celle-là n’est pas mal non plus... Équilibre sur une balançoire où se jouaient autrefois les enfants du camping. La planche de la bascule à côté deviendra un tremplin pour envoyer un front flip.

JPEG - 244.9 ko

Un autre rail improbable sur une poutre d’un bâtiment en ruine au niveau de la chapelle...

JPEG - 324.5 ko

Danny a trouvé dans ces ruines un terrain de jeu inépuisable...

JPEG - 295.6 ko

Un des moments forts du film : un backflip depuis un rail !

JPEG - 237.7 ko

Après 25 années sous l’eau, Epecuen offre un spectacle de désolation, un paysage « apocalyptique »... Danny a ridé en enfer...

JPEG - 281.5 ko JPEG - 197.1 ko JPEG - 410.2 ko JPEG - 256.5 ko

Une séquence épique de la fin du film, la DH version trial depuis le toit de ce qui fut l’abattoir de la ville, El Matadero, l’endroit favori de Danny ! Danny : «  Quand j’ai regardé les images en ligne, j’ai tout de suite su que nous devions faire quelque chose là-haut. Quand vous vous promenez dans la ville, c’est la première chose que vous rencontrez, et c’est de loin le plus haut bâtiment qui est encore debout. Mais pas de chance, le saut depuis les lettres était à 30 pieds de haut (9m) ce qui était un peu plus haut que ce à quoi je m’attendais, surtout quand de l’autre côté des lettres il y avait bien 60 pieds (18m) ! Nous avons tourné ça en une journée et essayé, le drone volait entre le reste de l’équipe et moi, donc je ne pouvais rien entendre et cela rendait la synchronisation mauvaise, mais finalement ça l’a fait ! »

JPEG - 267.3 ko JPEG - 332.5 ko JPEG - 433.1 ko

La cerise sur le gâteau... Un nouveau tricks inédit réussit pour l’occasion... « Bump Front Flip » contre un panneau du centre-ville (El Centro) autrefois grouillant d’activité... Danny : « C’était vraiment quelque chose que j’espérais pouvoir sortir pendant le projet Imaginate. mais nous on a jamais réussi à le boucler avant la fin. Quand j’explorais Epecuen à la recherche de spots pour rider, je savais que si je trouvais le bon endroit c’est quelque chose que j’aimerais essayer, mais il fallait vraiment que je trouve la configuration spécifique. Et par chance, nous avons trouvé ce panneau au sol, à la veille du dernier jour de tournage, et John et George ont alors construit la rampe et la ligne du trick, et nous y sommes parvenus ! En fait, nous l’avons fait sur ​​le dernier jour de tournage, 5 minutes avant le coucher du soleil, et la plus grande tempête de poussière qui n’ait jamais soufflé ! C’était étonnant et vraiment une façon incroyable de boucler ce trip !  »

JPEG - 192.1 ko

Danny observe les éléments qui se déchaînent, et ont un jour sonné le glas de cette cité argentine, où il a encore réalisé une des vidéos de riding les plus étonnantes qui soient !

JPEG - 236.1 ko