Clément Moréno, la nouvelle génération street
samedi 17 août 2013
par Jebegood

Derrière les Triboulat et Léo Nobile, il y a toute une nouvelle génération de streeters qui émergent et commence à faire parler d’elle sur la toile, à grand renfort de vidéos parfois étonnantes. Celle-ci en fait partie, la bien nommé « Génération Street », numéro 4, d’un certain Clément Moréno.

Comme les John Langlois, Stéphane Fontaine, Mickaël Dupont ou Nicolas Moreau, ce jeune rider de 18 ans s’invite brillamment dans la cour des grands après seulement deux années de pratique. De la créativité, des whips énergiques et maîtrisés, de la fluidité, il fait là une belle démonstration de savoir-faire sur ses spots de Montpellier, mais aussi cette fois-ci de Barcelone, Salou, Nîmes, Grenoble et Lans en Vercors.

On vous laisse apprécier ces belles images et on vous propose ensuite de faire plus ample connaissance avec le garçon. Il sera ce dimanche sur le Freestyl’Air & Friends pour aller taquiner ses aînés... Crédit-photos : Tyen Vui (TyenPhotographie), Clément Moréno.

Vidéo

Flash interview

JPEG - 421 ko Est ce que tu peux te présenter ? Depuis combien de temps pratiques-tu le trial ?

Alors je viens de Lunel, c’est à 25 km de Montpellier, 18 ans. Je viens de finir mon CAP vente en magasin de vélo, j’ai fait un an de trial pur et cela va bientôt faire deux ans que je pratique le street trial.

Ok tu as déjà tâté un peu de trial pur avant de passer du côté obscur de la force... Qu’est ce qui t’a amené au street, quelles sont tes sources d’inspiration, on sent bien dans ton riding l’influence des Triboulat mais aussi de la scène anglo-saxonne ?

Oui j’ai commencé par le trial pur, entraîné 6 mois par... Marc Caisso ! Et puis je suis tombé sur une vidéo de Danny Mackaskill et aucun doute là-dessus, c’est ce que je voulais faire. Mes premières inspirations sont en effet les frère Triboulat, puis par la suite je me suis plus inspiré de la Clean Team. L’expérience venant, j’ai commencé à mixer tout ça pour créer mon propre style. Je vais chercher autant chez les Triboulat Broz’ que Mackaskill, la Clean, et quelques riders BMX.

Les Triboulat, tu les a déjà rencontré ? Ce week-end, tu sera sur leur Freestyl’Air & Friends ?

Oui les Triboulat je les ai rencontré, j’ai fait deux shows pour Freestyl’Air et puis ce week-end bien sûr je serai de la partie... Cela va être énorme !

Cette dernière vidéo est impressionnante avec du gros riding et une édition bien foutue, il y a des gars qui t’aident pour la vidéo ?

Pour cette vidéo, je l’ai tournée dans les pires conditions qui soient, car je roulais avec le poignet fissuré. Pour ce GS4, j’ai filmé 60% des images en posant mon Canon sur mon trépied et pour le reste j’ai été aidé par quelque amis qui se sont portés volontaires et je les remercie tous ! Malheureusement je n’ai pas de vidéaste attitré à mes côtés pour mes vidéos, je filme majeure partie et je m’occupe des montages.

Tu as beau répertoire technique tant trial que street ou park, comment t’entraînes tu ?

Pour ce qui est de mes tricks, je m’entraîne énormément en street et peu en park, et si possible dans des coins où il n’y a personne pour pouvoir bosser sereinement et progresser à mon aise, sans être stressé par le regard des gens si je dois finir la tête au sol, mes spots préférés sont à Nimes et Montpellier mais je passe une bonne partie de mon temps à rouler sur Lunel devant le bar Le Pavillon, qui d’ailleurs me sponsorise. Il y a vraiment de bons spots devant ce bar.

JPEG - 268.1 ko Sponsorisé par une bar, c’est bon ça ! D’autres enseignes à tes côtés ?

Oui j’ai l’organisation RV Event spécialisée dans l’évènementiel et ces deux sponsors m’ont payé mon dernier kit cadre/fourche et me fournissent en boisson énergisante. S’il y a d’autres sponsors qui veulent me soutenir, qu’il n’hésitent pas à me contacter !

Les tricks que tu kiffes le plus ? Le plus gros tricks de ton répertoire ?

Le tricks que j’envoie le plus souvent, c’est le G-turn to foot jam-whip, ça c’est vraiment mon tricks préféré ! Mon plus gros est le backflip, mais suite à un accident en back où j’ai fini avec un petit traumatisme crânien, je l’ai un peu lâché mais j’ai en projet de me remettre à lancer des flips !

Vas-y mollo, on a qu’une vie ! Le street devient une pratique de plus en plus engagée et les accidents sont nombreux...

Oui j’ai eu quelques accidents et le pire a été ce traumatisme crânien sur un back et le poignet fissuré en passant par dessus le guidon quand j’ai voulu passé une barrière en over !

Parle-nous de ton bike, tu rides un King V2, de série ou adapté à ta sauce ?

Pour ce qui est de mon bike, oui je suis sur un Ozonys King V2, mais je me suis fait un petit montage à la carte et je l’ai un peu modifié... Pour être plus nerveux sur le vélo, j’ai raccourci mon empattement et je suis à 998mm au lieu de 1025mm d’origine, avec une potence 50mm. Tout le contraire du trial pur pour avoir un vélo vif sur les rotations et au tiré plus proche du BMX.

Tribal Zine tu te connectes régulièrement ? Le dernier Trialmag Street dans les kiosques ?

Je suis ce qui se passe via Facebook et dès qu’il y a un petit article street, hop j’y vais... Cela permet de gratter quelques idées de tricks hé héé. Le Trial Mag’ Spécial Street, j’ai pas encore vu, mais il va falloir que je trouve ça !

Imaginate de Danny Mac’, tu as aimé ou pas ? On avait jamais vu un truc pareil avant...

Oui Danny a remonté dans mon estime car pour les dernières qu’il avait faites, c’était toujours la même chose, et là pour le coup il y avait une belle histoire, la vidéo faisait rêver comme le gamin dans la vidéo ! C’est sûrement la plus belle vidéo qui a jamais été faite dans l’histoire du ride ! Et c’est bon pour le trial des grosses prods comme ça... Il a 3-4 ans de cela, le vtt trial était quasiment inconnu. Moi-même je ne connaissais même pas... Depuis quelques années, on voit bien que les choses changent, que le trial est bien plus connu autour de nous et c’est un grand pas en avant ! Une autre chose qui serait bien aussi, j’espère que l’on verra bientôt le street trial au FISE !

C’est clair et net !

D’ailleurs au passage, je trouve que c’est bien dommage ce petit conflit qu’il y a entre le pur et le street, j’ai remarquer que souvent les deux sports se font un peu la guerre... Les puristes ne supportent pas les streeteurs et les streeteurs ne supportent pas les puristes et c’est vraiment dommage. Je parle en connaissance de cause que j’ai connu quelques problèmes de ce genre, et j’ai été rejeté par des puristes en tant que streeters. C’est regrettable des comportements comme ça. Si les deux sports étaient un peut plus soudés cela serait tout bénéf’ pour le trial...

Exactement, c’est le même sport, ils sont si complémentaires et des riders comme Kenny Belaey l’ont bien compris. Ils sont aujourd’hui nombreux les compétiteurs qui ont aussi un bike de street dans le garage... Merci pour cette petite interview et bravo pour ta vid’ ! A bientôt Clément !

Merci à plus !