Les barons du street - Nicolas Moreau, whip machine et globe trotter !
vendredi 14 juin 2013
par Jebegood , Laurent

GIF - 124 ko Tribal Zine est allé à la rencontre de deux barons du street, qui ont rejoint notre équipe de testeurs pour mettre avec nous le meilleur de la production street trial au banc d’essai. Mickael Dupont et Nicolas Moreau, deux barons tourangeaux, aux styles éminemment complémentaires, qui en peu de temps se sont forgés un niveau technique n’ayant pas grand chose à envier aux rois de la discipline (voir Tribal Zine et les barons du street).

Cette journée que nous avons passé à leurs côtés, nous ne sommes par prêt de l’oublier ! Le rendez-vous était fixé à Auzoin-en-Touraine, un joli village pommé dans la douce campagne tourangelle, chez Mickaël Dupont. Le gaillard s’est construit un park dans son jardin et nous a assuré que c’était l’endroit idéal pour mener à bien notre mission. Et il avait bien raison : sur quelques mètres carrés il est possible là d’exploiter tout le potentiel d’un bike de street, sur des tas de modules pour franchir, jumper, enchaîner des barrières, s’envoyer en l’air... juste incroyable ! Nous avons pu pousser très loin notre affaire. Et les deux garçons se sont révélés aussi talentueux que sympathiques, nous réservant un accueil des plus chaleureux. Avant d’attaquer le crash-test, ils sont bien sûr passés au micro de Tribal Zine, pour se présenter un peu plus.

JPEG - 282.7 ko Après vous avoir présenté Mickaël Dupont, le park & vélo de grand-mère addict, nous vous proposons aujourd’hui de faire connaissance avec son pote Nicolas Moreau, non moins impressionnant et sympathique. Lui, c’est une machine à whips, à nose manuals, dont le style lorgne plus du côté du BMX. Ce jeune talent de 21 ans, que nous avions découvert l’an dernier à l’occasion d’une belle vidéo de street (voir Street à Tours avec Nicolas Moreau) est devenu l’ambassadeur de la nouvelle marque street 24 russe Omen. Il nous en dit plus sur cette collaboration, sur son parcours et nous dévoile ses projets pour 2013 et 2014, qui vont l’emmener faire le tour de l’Europe ! On lui laisse la parole... Photos : Antoine Prouteau - Thomas Moreau / TM Prod - Romain Bridonneau / Grodelice.

Tribal Interview

Bon Nico’, tout d’abord comment es-tu venu au street trial, par la porte du trial, ou alors par celle de Danny Mac’ ?

Bah les deux à la fois en fait... J’ai fait un peu de trial quand j’avais 12 ans, j’ai laissé tomber. Puis 6 ans après, j’ai vu la vidéo de Danny MacAskil, ça m’a tellement donné envie d’en faire de nouveau, que j’ai réparé mon vieux trial "un Megamo" et là la folie du street trial m’a pris. J’ai fais un an de trial branché street puis je suis passé au 100% street.

Tu es désormais soutenu par une marque qui devrait prochainement débarquer sur le marché du street, la marque russe Omen. Pourquoi ce choix, pourquoi avoir préféré Omen à d’autres marques françaises qui ont le vent en poupe en street ?

En fait je n’avais pas encore commencé à démarcher pour avoir un sponsor vélo, je ne pensais pas encore avoir le niveau suffisant et je voulais encore pousser un peu le riding et puis Omen m’a contacté. C’était une belle opportunité et j’étais très content qu’une marque de street trial me donne ma chance. Dès les premiers essais du vélo, j’ai eu de très bonnes sensations, j’ai découvert un vélo très réactif, maniable et un cadre bien solide... super quoi !

JPEG - 356.9 ko

Quels sont tes projets pour les mois à venir ? Quelques vidéos en perspectives pour mettre en valeur ton riding qui a encore bien progressé en une année ?

Les projets pour la suite et continuer à progresser dans mon riding ? Je vais déjà me faire un bac à mousse chez moi pour travailler toutes les grosses figures genre backflip, frontflip et autres choses comme ça. J’ai aussi un beau projet vidéo avec une web TV : il ont investi dans une grosse caméra à 10 000€, et cela va permettre de faire de super slowmotions. C’est un très bon ami qui est aux manettes, et il est SUPER doué. Il est de Tours, mais on va faire ce projet sur la presqu’île de Quiberon. J’y suis allé avec Cindie, ma copine, il y a trois-quatre mois et il y a là-bas des spots incroyables, notamment ceux des bunkers allemands. J’ai jamais vu des trucs pareils, ces constructions offrent d’immenses perspectives pour rider et filmer, avec des tas de modules et de rampes. Le résultat devrait être étonnant. je vais aussi commencer le tournage d’une grosse vidéo pour Omen Bikes avec mon frangin et sa boîte TM Prod. Mon frère est très présent à mes côtés, je lui dois beaucoup. Ces très belles photos et notre première vidéo ensemble m’ont ouvert beaucoup de portes. Et puis j’ai aussi un autre gros projet...

JPEG - 147.8 ko Cool pour les vidéos, cela promet et pour la vid’ Omen, avec Thomas aux manettes, nul doute que cela va être aussi très fort... Dis-nous tout sur ce gros projet !

Avec ma copine, je vais partir pendant un an faire le tour de l’Europe en camping-car et je vais aller rider tous les gros spots vélo d’Europe ! C’est un super projet et qui me tenait à coeur depuis un moment, et cela va se concrétiser. Cela va me permettre de progresser, de faire de belles rencontres. Ce trip passera bien sûr par Barcelone, un vrai paradis pour le street, que je suis tellement impatient de découvrir. Et tout cela se terminera... en Russie ! Où je vais rencontrer le team Omen.

Formidable projet ! Tu as déjà planifié ce trip ?

Oui, je vais faire le sud en septembre : l’Espagne, le Portugal, la Grèce, et après je vais remonter jusque la Russie en passant notamment par la Roumanie. Cela va être l’occasion de faire beaucoup de médias, une bonne chose pour le lancement de la marque Omen, avec photos et vidéos. Bien sûr Tribal Zine sera aussi dans le coup pour suivre ce méga road trip. Pour la vidéo, je travaille beaucoup pour préparer cela, car il faudra que je gère le volet montage et puis Cindy aussi se prépare pour le volet tournage (rires). Mais nous progressons chaque jour un peu plus tous les deux dans la vidéo et la photo, donc de ce côté-là cela va aussi...

Quels sont tes soutiens pour mener à bien un tel projet, aussi original qu’ambitieux ?

Oui pour bien mener ce projet, je suis à la recherche de partenaires pour m’aider financièrement pour le voyage, l’achat de matériel vidéo et photo... C’est déjà bien avancé, mais si des partenaires veulent s’associer à ce projet, qu’ils n’hésitent pas à me contacter, il va y avoir de beaux médias à la clé tout au long de cette aventure ! Nous passerons pas tous les meilleurs spots, et visiterons au passage les plus beaux monuments de chaque pays, et tout cela sera l’occasion de faire de belles images. Notamment pour tout ce qui est du matos vélo, je vais sûrement m’associer avec Crazybike, le shop russe qui a donné naissance à Omen. Et tous les autres soutiens sont les bienvenus ! Le départ est fixé pour ce mois de septembre !

JPEG - 1017.3 ko

Avis aux grandes enseignes du trial ! Omen mise beaucoup sur toi, tu es à notre connaissance leur seul pilote pour le moment ?

Oui c’est une marque avec qui j’ai d’excellentes relations depuis le début de notre partenariat. Ils m’ont donné ma chance et me font entièrement confiance, ne me mettent pas la pression pour la vidéo..."Ce serait bien que tu fasses une vidéo, mais je préfère que ce soit de la qualité et que tu prennes ton temps pour la faire"... Ce qui est d’autant plus cool que pour le moment je suis leur seul ambassadeur. En plus le vélo est super, j’avais beaucoup d’apriori avant, je roulais auparavant sur le Fourplay Team, et j’ai vite retrouvé mes marques sur ce vélo. Le vélo répond super bien, il est vraiment top !

JPEG - 293.6 ko Ton riding a sacrément progressé depuis quelque temps !

Oui je me suis beaucoup amélioré au niveau des figures, et depuis quelques mois j’ai une grosse marge de progression, notamment dans le whip et tout ça. Un peu ralentie par la blessure à la cheville, mais là cela se remet bien et cela va repartir...

Oui on a vu que cela n’a pas refroidi tes ardeurs aujourd’hui ! Derrière ce riding, il y a forcément un gros training ?

Oui j’ai un peu forcé, et demain il y a le festival sur Tours, mais cela va le faire. . Oui je m’entraîne tous les jours. Là je bosse en ce moment, je termine à 14h et je reprends à 18h, je fais 4h d’entraînement tous les jours. Et quand je ne travaille pas je fais entre 5h et 6-7h par jour. Bref je ride tout le temps tout le temps, dès que je peux... Mais je ne prends pas la tête, l’objectif n’est pas de faire le buzz ou un truc comme ça, mais je fais ça parce que j’aime ça. Je cherche pas à faire la figure de folie ou le gap de singe, je veux juste m’amuser, progresser, faire ce que j’aime, travailler mes figures...

Il y a une belle complémentarité entre toi et Mickaël !

Mon style se rapproche plus du bmx en ce moment que des gros tricks park, je m’affine sur les noses manual, les whips... Le whip air m’a demandé beaucoup de travail, j’en ai chié pour y arriver d’ailleurs. Alors que Mickaël a un style plus trial, même s’il a cette facilité sur les gros tricks aériens. Il est plus trial dans les enchaînements. On arrive vraiment à se compléter sur le terrain et notre premier show sur le festival moto de Tours, c’était juste... ENORME ! Et on s’entend super bien.

JPEG - 233.8 ko

Fallait bien que cette rencontre ait lieu un jour ah aah (rires)...

En street trial, c’est le seul mec que j’ai rencontré jusqu’à présent, on ridait chacun dans notre coin avant sans se connaître et... il n’est qu’à 15 minutes de chez moi (rires). Cela fait trois ans et demie qu’on ride tous les deux, chacun de notre côté, sans le savoir, et seulement six mois que l’on se connaît... C’est fou ! Avant vous et lui, je n’avais rencontré qu’un seul mec qui faisait du trial (rires).

JPEG - 489.4 ko Quelles sont tes sources d’inspiration, toi qui a évolué en solo pendant si longtemps ?

Au départ mes grosses sources d’inspirations étaient bien sûr Danny MacAskill, et puis Yohan et Thomas Triboulat. J’ai beaucoup regardé leurs vidéos, surtout pour les nose switch, nose manual, toutes les figures en avant, le footjam whip, etc... pour toutes les techniques chacun ont leur façon de l’aborder, je me suis adapté, et maintenant je m’inspire plus du BMX, qui est pour moi une source d’inspiration inépuisable. Mon style évolue beaucoup plus vers le BMX même si cela reste toujours sur une base de street trial bien sûr.

Et le trial pur, c’est ce qui t’a amené au street, c’est quelque chose qui t’intéresse aujourd’hui, tu suis un peu ce qu’il se passe ?

Le street et le trial sont vraiment deux choses qui sont devenues bien différentes, on le voit là aujourd’hui rien qu’au niveau des positions de pilotage : il y a les uns qui mettent leur guidon comme ça et les autres qui le mettent complètement en avant. Je suis un petit peu ce qui se passe, et je suis beaucoup le trial anglais. Je suis fan d’Ali C qui fait des passages vraiment impressionnants, il a un niveau trial vraiment énorme, il maîtrise le roulant, il maîtrise le trial, c’est superbe ce qu’il fait. Je suis admiratif.

JPEG - 327.9 ko

Oui et même sans les freins... Tu as déjà essayé ?

Le brakeless oui j’en ai fait pendant deux mois. J’aimerai bien en refaire, c’est un très bon entraînement, cela ne te laisse pas le choix sur certains enchaînements c’est très intéressant. C’est vraiment une autre façon d’appréhender le street. Il y a cet Anglais qui maîtrise cela d’une manière vraiment incroyable, Flipp, et le Canadien Sean Watson, deux phénomènes... Donc pour en revenir à mon regard sur le trial, je m’intéresse surtout au trial plus "streety" pratiqué de l’autre côté de la Manche, et pour le reste, c’est surtout quand cela se passe sur de gros modules que cela m’intéresse. Street trial et trial pur sont vraiment deux mondes différents : je passe sur un bike de trial pur, je suis perdu, et inversement pour le pur trialiste !

JPEG - 618 ko Qu’as tu pensé de cette rencontre streeters / compétiteurs ?

Aujourd’hui ces deux univers se sont rencontrés et c’était vraiment instructif. Nous avons pu voir qu’avec le même vélo, on peut faire des trucs totalement différents : d’un côté Mickaël qui tape un frontflip et puis de l’autre Rémy qui tape un franchissement énorme roue avant à roue arrière. Le bike de street trial, tu peux faire ce que tu veux avec, du trial comme du dirt, du bmx, tu peux tout faire et c’est là son gros avantage par rapport à un BMX ! Tu peux faire des whips, tu peux le faire tourner en l’air, tu peux envoyer des gros franchissements, des gros transferts... Vive le street trial ! C’est une discipline vraiment complète qui permet de toucher à tout , de mixer un large registre de techniques, de vraiment s’amuser...

C’est certain. Merci d’avoir accepté de nous aider sur ce projet et de rejoindre le staff Tribal Zine, ton aide va nous être précieuse pour mieux cerner le phénomène street, ses bikes etc... C’est un honneur pour nous d’avoir à notre côté de vrais spécialistes de la discipline comme toi et Mick’ ! On a beaucoup appris aujourd’hui...

Merci pour cette accueil ! Je suis très heureux de faire parti de l’équipe ! Il y a même pas 2 mois je n aurai pas cru cela possible . Essayer tout ces spads chez Mick c est tout simplement un rêve ! Des sensations vraiment différentes sur chaque bikes . Contrairement à Mick j’étais assez perdu sur des postes de pilotage plus trial . Et de partager nos sensations sur ces vélos avec des mecs qui font du trial pur, c était vraiment sympa, nous ne recherchons pas du tout la même performance sur le vélo !! Et les gars m’ont impressionné ! De voir ce qu ils peuvent faire en trial avec un street ! Une super journée avec des super gars !!

Pour finir, un mot sur ce gros morceau qui arrive... Dans quelques jours la nouvelle vidéo tant attendue de Danny MacAskill va être mise en ligne, après un teasing d’une dimension inédite... Tu dois attendre cela avec impatience on imagine ?

J’attend cette vidéo avec impatience ! Je pense qu’elle va être magique, tant par la performance de Danny que par la réalisation ! Cela va permettre de démocratiser encore un peu plus le street trial comme le trial !! J ai hâte...

Nous aussi ! Vivement le 18 juin ! Merci et à très bientôt Nico’ !

Merci, à très vite !

Tribal Pix

Deux photos de Nico’ qui teste le bike de son idole... le Skye de Danny Mac’ ! Dans les objectifs avisés d’Antoine Prouteau et de Thomas Moreau.

JPEG - 1.2 Mo

JPEG - 459.7 ko