Serge Froissart et le bourbier allemand
lundi 22 avril 2013
par FASTT , Laurent

Nous avons attrapé Serge Froissart, manager de la FASTT et de l’Équipe de France de Trial après la Coupe du Monde d’Heubach. Nous avons demandé au premier d’évoquer les performances de ses riders FASTT, emmenés par un Guillaume Dunand qui est parvenu à se hisser sur le podium Elite 26", et au second de nous donner son avis sur ce trial ! Les deux nous ont aimablement répondu. Merci et à bientôt Serge...

JPEG - 28.5 ko Pour ce qui est du trial, cela pourrait se résumer en une phrase : beaucoup pensaient que la réussite de Genève allait tirer le trial international vers le haut, donner de l’exigence et des idées... Nous avions tort et nous constatons que le chemin est encore long !!!

Pour ce qui est des pilotes Fastt (Guiom, Nico, Yann, Alex, Pierre et Ludwig) je suis très content de leur comportement dans ce "bourbier" allemand. Ils sont tous restés très combatifs et sérieux malgré la difficulté à trouver une "once" de plaisir à rouler. Certains ont vraiment galérer dans leur préparation ou dans la course, on le sait pour Nico par exemple, mais Guiom aussi a eu une vraie semaine galère avant, par ses études et les devoirs qu’il devait absolument rendre et une bonne gastro’ tenace !! Ce qu’il à fait dans ces conditions est tout bonnement ÉNORME !!! Nico a rempli son objectif qui était déjà tout simplement d’être présent au départ (2 petits entraînements en 1 mois et demi et une épaule très fragile). L’idée était de finir aux alentours de la 15ème place pour ne pas perdre trop de pts UCI sans se faire mal... Une chute plus qu’impressionnante a failli tout mettre par terre mais ouf sans gravité !!!! Autre bon résultat pour Pierre qui accède pour la première fois à une demi finale Coupe du Monde par une qualif consistante, il est sur la bonne voie et le bon travail hivernal commence à porter ses fruits. Pour Yannou c’est un peu différent, un manque de préparation du à ses nouvelles études de graphisme qui lui prennent beaucoup de temps l’empêche un peu d’exprimer tout son talent sur le vélo, nous le savions et nous ferons avec, avec l’objectif de rester au contact du top 15 pour la suite. Alexis quant à lui a eu un souci mécanique juste avant le départ de la demie et n’a pu rouler avec son vélo (au passage un gros MERCI à Gauvain qui lui à prêté le sien au pied levé). Pour Ludwig, dans ces conditions extrêmes qui demande de l’expérience internationale qui lui fait encore défaut, il lui a été très dure de s’exprimer, mais il est resté "travailleur" et cela j’en suis sûr, finira par payer !

Voila, rendez-vous maintenant à Cerny pour le début des Coupes de France, à bientôt sur les zones !

Pour suivre toute l’actu’ de la FASTT, rendez-vous son site web, qui s’est refait une nouvelle jeunesse il y a quelques jours et qui est constamment mis à jour !

PNG - 652.1 ko