Jo Prattley par Trial’n Error
mercredi 14 novembre 2012
par Jebegood , Jack Meek
PNG - 19 ko

Un autre gros coup de cœur vidéo, du street cette fois-ci, en provenance de la très prolifique Grande-Bretagne. Une belle vidéo qui nous est envoyée par Jack Meek himself, l’une des grandes figures du trial britannique. Quel meilleur gage de qualité ? A la réalisation ce jeune média britannique Trial’n Error, lancé cette année par Alex Richardson et qui met le focus sur les talents du Yorkshire. Après Jack Carthy (voir Les coulisses de la Clean Machine), c’est à présent Joseph Prattley qui a les honneurs de cet esthète. On découvre avec vous ce jeune rider de 19 ans et son riding impressionnant. Il évolue au guidon d’un Onza Genesis et sa maîtrise technique est époustouflante. On se dit que l’on a affaire à une bête de compét’, un de ces gars qui mangent du cailloux comme toi tes céréales (ou tes beans on toast) au petit déj’... Mais que neni ! Ce garçon qui est mécanicien et moniteur cycle dans le vie de tous les jours nous avoue en effet n’avoir que trois compétitions à son actif. Il a signé son meilleur résultat sur la fameuse Radfest de Jack (second Expert 26") ! Ce dernier nous nous en dit un peu plus sur ce rider étonnant... « Il est originaire du Yorkshire du Nord, a déjà ridé avec Jack Carthy et aime vraiment ça. Il a 19 ans et a tâté un peu la compétition sur le circuit national. Avec lui et quelques amis nous étions allé à Barcelone un plus tôt dans l’année et il a vraiment aimé le street. Il a beaucoup de sang-froid et a petit frère Olliver Prattley qui ride aussi, mais Jo a tout le temps qu’il veut pour rider et son frère le soutient. C’est un streeter prometteur qui s’est vraiment fait remarquer à la Radfest quand je l’ai emmené voir ce que c’était. C’est aussi un fan de Tribal Zine et de ses news. Il a été très heureux de voir comment sa vidéo produite par Alex Richardson de Trial’n Error avait été reçu. Il aimerait en profiter pour remercier son sponsor Trials Addict et Alex pour le tournage. Il a des plans pour aller à Barcelone à la fin de l’hiver et début du printemps histoire de streeter un peu et de se cultiver au passage. » On suivra cela avec intérêt ! Maintenant que vous savez tout sur ce talentueux streeter, on vous laisse l’admirer... Jo Prattley by Trial’n Error... Serious riding... Enjoy !

Vidéo

Images

JPEG - 90.2 ko JPEG - 122.4 ko JPEG - 117.5 ko JPEG - 92.1 ko JPEG - 97.4 ko JPEG - 92.1 ko