Jack Carthy, « Battre Gilles pendant qu’il est encore au top ! »
mercredi 27 juin 2012
par Jebegood , Ben Swales

PNG - 281.4 ko C’est un véritable tornade qui s’est abattue sur les zones d’Aalter, le premier week-end de juin, pour l’ouverture de la Coupe du Monde 2012. Une tornade venue du Royaume-Uni nommée Jack Carthy. Ce jeune compétiteur britannique de seulement 15 ans qui a d’abord assis sa domination sur les Jeux Mondiaux de la Jeunesse a été la grande révélation de ce début de saison élite. Première participation à la Coupe du Monde et déjà un podium aux côtés des deux monstres sacrés du vtt-trial, les multiples Champions du Monde Gilles Coustellier et Kenny Belaey. Un Kenny qui ne s’y est pas trompé et a pris sous son aile celui qu’il voit comme le prochain Champion du Monde, en l’intégrant dans le team de son nouveau shop international Enter-Bike. Devenir Champion du Monde, ce Tribal Rider n’a que cela en tête. Nous vous proposons de faire plus amplement connaissance avec ce jeune prodige au travers d’une nouvelle interview réalisée il y a une dizaine de jours, JPEG - 169.6 ko où il se présente sans détour et sans complexe, revient sur son premier exploit de la saison et exprime sa rage de vaincre... Du haut de ses 15 ans, il rêve déjà de victoire et ose défier un Champion du Monde, qui semble pourtant intouchable... Carthy Balboa est dans la place... Crédit-photos : Anthony Wardle & Tribal Zine (Jipéka, Jébegood, Thorfin)

Tribal Interview

Bon, on veut tout savoir sur Jack Carthy ! Tu peux te présenter. .. ton surnom sur les zones, âge et date de naissance, taille, poids, tes titres actuels, records persos ?

Mon surnom, c’est "Clean machine". Allez savoir pourquoi... J’ai 15 ans et je suis né le 8 août 1996. Je mesure 1m88 et je pèse environ 80 kg. Mes titres actuels : Champion Cadet des Jeux Mondiaux de la Jeunesse, Champion de la Coupe de Grande-Bretagne Elite 26", une troisième place en Coupe du Monde UCI à Aalter. Mes records personnels : 1m50 en latéral et 1m80 en crochetage.

Quel objectif tu as en ligne de mire ?

Devenir Champion du Monde et battre Gilles.

Ok c’est clair... Tes sponsors actuels ?

Le nouveau shop Enter Bike, Trialtech, TNN, King 5 et bien sûr Tribal Zine !

JPEG - 246.3 ko

JPEG - 111.9 ko Un honneur pour nous ! D’autres passions ou hobbies que le trial ou 100% trial ?

J’avais l’habitude de jouer au rugby, mais je me concentre maintenant sur le trial. A fond.

Des goûts particuliers en matière musicale ?

Non, j’aime tout ce qui est bien rythmé, c’est tout !

Un film culte ?

Oui, Rocky !

Ah ah, l’histoire d’un illustre inconnu qui est le seul à aller oser défier un Champion du Monde de boxe intouchable... Cela aurait pu donner un autre surnom au Jack Carthy... Un livre de chevet ?

Non, je ne lis pas vraiment de livre.

Qu’est ce qu’il adore retrouver dans son assiette le Jack ?

Des Beans on toast... J’adore ça...

Un athlète qui serait un modèle pour toi ?

Il y en a deux : Kenny et Gilles.

Y at-il une nana dans ta vie ?

Oui, ma copine Fern ; elle est super.

Qu’est-ce qu’elle pense du trial ?

JPEG - 108 ko Elle pense que c’est un bon sport et elle aime regarder le trial. Elle vient à la plupart de mes compétitions.

Mmh, une nana bien, faut la garder. Quel est ton rêve ?

Battre Gilles pendant qu’il est encore au top !

Pour toi, la chose la plus incroyable que tu ais jamais faite sur un vélo ?

Devenir Champion des Jeux Mondiaux de la Jeunesse.

Oui, tu l’as fait trois fois de suite en plus ah aah. La vidéo de trial qui t’a le plus impressionné ces derniers temps ?

Ah oui, il y en a une... La vidéo d’un jeune membre du Tyke Trial Club que vous connaissez bien, Charlie Rolls. Il est si jeune, mais il a déjà une telle maîtrise !

Oui, une machine à zéros lui-aussi... Maxi respect à ce mini champion ! Que penses-tu de Danny MacAskill, rider le plus populaire de la planète ?

Je pense que c’est un grand rider, certes. Mais ce qu’il fait, ce n’est pas vraiment pour moi... Je ne pense pas que c’est du trial au sens propre.

JPEG - 224.7 ko

Ta boisson préférée ? On se souvient des JMJ de Pologne où tu ingurgitais des quantités impressionnantes de Coca-Cola à côté des zones... Cela nous avait marqué...

Lorsque je m’entraîne, je ne bois que de l’eau, mais oui, je dirais que c’est le Coca-Cola, cela descend tout seul !

JPEG - 203.2 ko Kenny Belaey veut savoir ce que tes parents mettent dans ton assiette pour que tu sois aussi fort... Histoire de manger la même chose. Nous aussi on voudrait bien savoir et manger la même chose ... Dis-nous !

Hahaha ! Il y a beaucoup de choses dans mon assiette ! Mais je n’ai pas vraiment de régime alimentaire spécifique, je mange des tas de trucs en fait. Et beaucoup de Beans on toast, c’est vraiment ce que je préfère !

Bon, faut qu’on essaye les Beans on toast ! La journée typique de la Clean Machine ?

La plupart du temps je me lève tard, je mange, je ride, je mange, je ride... et puis je vais voir Fern...

La belle vie... Tu as déjà essayé un street trial 24 ?

Non je n’en ai pas... Et cela ne m’intéresse pas du tout pour le moment... Je m’éclate tellement avec le 26 !

Comment es-tu venu au trial ? Cela ne fait que 6 ans que tu en fais ?

Un jour, j’ai vu Wayne (Mahomet) rouler, dans ma ville natale et cela a été le déclic... Tout a commencé à partir de là. Wayne est un de mes bons amis maintenant et nous ridons beaucoup ensemble.

Quand as-tu décidé de faire de la compétition trial ta vie, de devenir le prochain Champion du Monde que Kenny voit en toi ?

JPEG - 188.3 ko Eh bien, je laisse les choses se faire et je vois ce qui se passe. J’ai toujours eu cette volonté de m’améliorer et maintenant je fais de la compétition au plus haut niveau. Et je m’entraîne pour être le meilleur.

Tu te consacres déjà à 100% au trial, tu as arrêté l’école, n’est-ce pas ?

Oui, c’est cela. Le trial, c’est tout ce que je veux faire maintenant, et je serai pas satisfait tant que je n’aurai pas tout donné pour être le Champion du Monde. J’ai quitté l’école maintenant, effectivement. Cela me donne plus de temps pour me concentrer sur mon riding.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur l’entraînement qui t’a permis d’atteindre ce niveau impressionnant aussi vite ?

Je ne sais pas vraiment, j’essaie juste de faire de mon mieux tout le temps ! J’essaie de sortir le vélo le plus souvent possible et je ne m’assois pas dessus quand je m’entraîne... Je ne fais que de rider ! Je pense que cette attitude m’a permis d’arriver au niveau où j’en suis maintenant.

Dans le paddock, tout le monde (y compris les Super Elites) parlent de ta puissance. Il y a des chiffres impressionnants qui circulent sur les poids que tu soulèves. A 15 ans, tu serais déjà plus puissant que les meilleurs riders... Tu soulèverais déjà plus lourd que n’importe lequel d’entre eux... La salle de gym’ c’est une partie importante de ton training ?

Eh bien, je ne vais en fait à la gym que quand il n’y a pas de compétition, et cela fait quelques mois que je n’y suis pas allé, mais oui, c’est vrai que j’ai vraiment soulevé du lourd dans la salle de gym. Je veux devenir plus fort, c’est clair ! Au cours des deux prochaines années, je vais vraiment m’améliorer, m’entraîner plus fort que jamais - je veux être Champion du Monde !

JPEG - 187.2 ko

JPEG - 237.7 ko Les top riders qui sont devant toi nous disaient que ce que tu fais à 15 ans est incroyable, mais aussi que cela peut être dangereux pour ton corps, car tu n’es encore qu’un adolescent, qu’en penses-tu ?

Non, je n’y prête pas du tout attention, je n’y crois pas vraiment. Si vous avez de la puissance, vous avez de la puissance - utilisez-la !

Tu es suivi par un entraîneur ou un préparateur physique ? Nous savons que tu as fait un peu de condition physique avec ton cousin ?

J’ai fait un peu de condition physique avec mon cousin oui. Maintenant je m’entraîne avec mon père et parfois avec d’autres riders. Je ne préoccupe pas pour le moment des préparateurs physiques ou de quoi que ce soit de cet ordre.

Tu as l’air si calme, presque serein, sur les zones. Tu as un mental impressionnant, tu sembles imperturbable et seulement concentré sur une chose, le podium, la gagne... Pas de coaching particulier non plus sur le plan mental, un Carthy est fait comme ça à la base ?

Je pense juste au trial et à rien d’autre ; je n’ai pas de coach pour cela. Si je sens que je commence à monter en pression j’en parle à mon papa ou ma maman et quand Fern est avec moi, elle me calme tout de suite.

JPEG - 248 ko

Ta maman et ton papa semblent avoir joué un grand rôle dans ta carrière de trialiste, voyageant dans le monde entier avec toi pour des compétitions, etc..., et ton père, il est toujours à tes côtés sur les zones ... Parle nous un peu plus d’eux et du rôle qu’ils jouent dans ta réussite ? Est-ce ton papa est un ancien trialiste ? Si la Clean Machine en est là aujourd’hui, ce sont eux-aussi qu’il faut remercier ? Est-ce qu’il y a quelqu’un d’autre qui a joué un grand rôle dans ce début de carrière exceptionnel ?

Honnêtement, je n’aurais pas pu faire tout cela sans eux. Ils m’ont donné tellement de soutien durant toutes ces années ! Mon père est toujours avec moi, chaque fois que je vais à l’entraînement, il est là aussi ! Si je lui demande de m’emmener, il m’emmène tout de suite... Il est comme mon meilleur ami !Il n’a jamais fait de trial, non. Il me soutient juste dans ce que je fais. Je voudrais aussi remercier Fern, ma sœur et le reste de ma famille pour leur soutien, et Wayne et James (Hyland) pour l’inspiration et le soutien. Merci à tous !

JPEG - 161.4 ko

JPEG - 123.9 ko Parle-nous des compétitions que tu fais au Royaume-Uni et comment elles t’ont aidé à te préparer pour le circuit mondial. Tu fais partie du Tyke Trial Club n’est-ce pas ?

Je suis allé aux compétitions du Tyke Trial et de la fédération Biketrial du Royaume-Uni dès que j’ai commencé à rouler. Ma famille apporte aussi un coup de main à leur organisation. Ces compétitions sont vraiment quelque chose d’essentiel dans mon entraînement. Cela m’aide à me faire la main en compétition.

Tu as fait ton baptême du feu sur le circuit élite UCI ces dernières semaines et tu as été incroyable, tu nous disais avant le Trial Pro Serie et la Coupe du Monde que tu étais "impatient de te confronter à tes idoles"... Nous savions que tu étais capable de faire de grandes choses, mais nous ne nous attendions pas à un début aussi phénoménal ! Félicitations man, tu est déjà l’un des meilleurs riders élites du monde ! A Aalter, seuls les deux multiples Champions du Monde Gilles Coustellier et Kenny Belaey ont pu résister à la Clean Machine... Pour ta première Coupe du Monde, on te voit déjà en Super Finale et sur le podium ! Cela doit être une grande satisfaction ?

Je vous remercie ! Et oui, c’est incroyable de rider avec les meilleurs mecs. J’avais l’habitude de simplement m’asseoir pour regarder des vidéos de tous ces mecs, et maintenant je fais de la compétition avec eux ! C’était tellement bon d’être là debout sur le podium avec les deux meilleurs riders du monde, respect aussi à tous les deux !

JPEG - 159.7 ko

Revenons à ta Coupe du Monde... Tu te qualifies en tête au quart de finale sans problème, alors qu’il y avait déjà un gros niveau, des zones difficiles, puis en demi finale tu fais le meilleur tour à 1 point et tu te qualifie pour la finale en seconde position... Quelques mots sur ce départ incroyable, comment tu te sens après ça ?

Eh bien, dès le repérage des zones, je savais qu’il n’y avait pas de problème, avec aucune d’entre elles. J’étais sûr que je pourrais toutes les nettoyer. Réussir le meilleur tour, cela a été une bonne sensation. C’était vraiment bon de savoir que je pouvais battre Gilles, même si ce n’était qu’un tour.

JPEG - 222 ko Lorsque nous avons parlé à ton père avant la finale, il nous a dit que vous pensiez tous les deux que cela allait quand même être très difficile, parce que que vous n’aviez pas vraiment l’habitude de rider des troncs. Il n’y en a pas par chez vous. Qu’est-ce qui se passe dans ta tête à ce moment, quand tu repères les zones de troncs avant la finale ? Beaucoup des riders nous ont dit avant la course que c’était insortable, même à sec ! Et puis tu avais encore une douleur après ton crash en France...

Ouais, mon épaule allait plutôt mal après cet accident ! En fin de compte, ces troncs n’étaient pas aussi durs que ce je pensais qu’ils allaient être - ils étaient difficiles certes, mais définitivement sortables !

Sur le premier tour, c’était un peu le chaos, avec des riders qui accumulaient des 5 de tous les côtés, mais tu as réussi un zéro dans la zone 5, sur les tourets en bois, comme Gilles Coustellier ... Tu sors de cet enfer en troisième position, qu’est ce qui se passe dans ta tête ?

Quand j’ai fini ce tour, je me suis dit que je pourrais bien finir cette finale, en deuxième ou troisième place, et j’ai continué tout le long à me dire que je pouvais le faire !

JPEG - 180.1 ko

JPEG - 183.9 ko Sur le deuxième tour, tu réussis à nettoyer une autre zone, celles des rochers, particulièrement longue et technique (3), et tu te retrouves à la troisième place de la finale... Good job ! Quelques mots sur ta performance en finale...

Eh bien, j’étais vraiment inquiet par rapport aux troncs, parce que c’est quelque chose que je ne pratique pas du tout au Royaume-uni, mais j’ai réussi à passer à travers les troncs donc j’étais vraiment content. Je me sentais maintenant beaucoup plus à l’aise avec des trucs comme ca, et en plus, cela avait encore fait progresser mon riding.

Tu as eu une Super Finale incroyable, Aurélien a commis beaucoup d’erreurs devant, tu fais 5 sur la première zone et puis après tu fais un super parcours, soutenu par la foule, avec un finish incroyable sur la dernière zone... Cela a été un grand moment pour toi ?

J’étais un peu contrarié de commencer par un 5 sur la première zone - je voulais finir le tour à 1, mais bon, c’était OK à la fin. Ce finish a été un très grand moment, oui !

JPEG - 370.2 ko

JPEG - 111.4 ko Cette première Coupe du Monde 2012 était vraiment énorme, Kenny a voulu faire la Coupe du Monde la plus médiatisée jamais organisée, et il l’a faite ! Qu’as tu pensé de cet événement, de l’organisation, de endroit, de l’ambiance, du public, des zones ? C’était vraiment incroyable de voir autant de caméras et de personnes sur un évènement trial ?

Ce que j’ai pensé de cet évènement ? C’était vraiment très bon, et puis vraiment bien organisé ! La couverture était géniale ! Mais bon, pour ne pas mentir, je n’ai pas vraiment aimé les zones... Tout était de mon mauvais côté, les tapés étaient très serrés, donc je les ai tous trouvé très difficiles...

Qu’est ce qui t’a le plus marqué, qu’as-tu appris sur cette première Coupe du Monde, et quelles sont tes objectifs pour la prochaine ?

Être debout sur le podium à la troisième place pour ma première Coupe du Monde, c’est un souvenir qui me restera à tout jamais gravé dans la mémoire ! C’était encore mieux que tout ce que j’imaginais ! Je voudrais répéter cette performance, et puis même l’améliorer... J’aimerais gagner une manche cette année, mais ce ne sera pas chose facile !

Tu as déjà prouvé que tu avais les capacités de le faire Jack ! La semaine dernière, tu étais à Fort-William, un événement incroyable, le temps fort du calendrier trial britannique ; tu as réussi un trial parfait le premier jour, mais les choses ont été un peu plus difficiles le lendemain ?

JPEG - 244 ko Oui c’est cela. C’était bon d’être de retour là-haut, et oui, j’ai vraiment bien roulé le samedi - j’ai nettoyé tout le trial ! Le dimanche était plus difficile parce qu’il a plu, de sorte que les sections étaient toutes très glissantes.

Maintenant, il y a quelque chose sur lequel on s’interroge tous, c’est ta position de pilotage... Tout le monde en parle, et c’est vraiment bizarre... Pourquoi tu mets tes cintres comme ça ? Cela n’a pas l’air confortable du tout, mais cela a l’air de bien marcher sur des mouvements comme le crochetage... Gilles était aussi intrigué et a essayé ! Tu peux nous en dire plus là-dessus !

Je ne sais pas vraiment, j’aime juste les mettre comme ça pour cette raison, c’est que c’est le "Jack Carthy way". Haha. Gilles a essayé de mettre son cintre comme le mien. Je ne crois pas qu’il a aimé ça, mais moi j’aime vraiment, alors je vais continuer comme ça !

Ok on comprend encore moins... Pour finir quelques mots sur ce vélo au guidon duquel tu as fait ta premières grosse perf en Coupe du Monde, le Slate 3 XL, 1er Rockman à se retrouver aussi haut sur un podium UCI... Un vélo qui a l’air de bien te convenir ?

Oui, c’est un vélo vraiment agréable à piloter, c’est costaud, rigide et léger... Tout ce que j’aime !

Bah il ne nous reste plus qu’à te dire bonne continuation Jack, continue à nous faire rêver mec, t’es un héros !

Merci man, à bientôt.

JPEG - 150.5 ko JPEG - 136.9 ko