Le 24" bientôt reconnu par la FFC ?
mercredi 25 août 2010
par Jebegood , Laurent

PNG - 356.9 ko Un certain Danny MacAskill a fait entrer le trial dans une nouvelle dimension l’an dernier : celle du 24" ! C’est dans la rue que l’Ecossais a adoubé cette nouvelle façon de trialiser. Puis l’Espagnol Juanda De La Pena a décidé de décliner le 24" au naturel, en concevant un véritable 24" de compétition : le Kabra F-24. Sur le web, ce projet a suscité un véritable intérêt au sein de la communauté trial, aussi bien en France (le bastion du 26"), qu’en Espagne (celui du 20") ou ailleurs : les riders de tous bords se sont mis à spéculer sur l’intérêt de la chose, qui en théorie pourrait bien permettre de mixer les avantages des petites et des grandes roues. Qu’en est-il réellement ? Qu’est ce que le 24" apporte sur les zones ? Est-ce juste un effet de mode ? Quel est l’intérêt d’attaquer les rochers au guidon d’un 24" ? A qui s’adresse ce type de vélo ?

JPEG - 454.5 ko Pour répondre à ces questions que beaucoup d’entre nous se posaient, l’équipe de testeurs de Tribal Zine a pris la chèvre par les cornes au mois d’avril dernier et décidé ni plus ni moins de tester tous les 24" alors dispos sur le marché, dans le numéro 46 de Trial Mag’, sorti dans les kiosques au mois de mai (Trial Mag’ teste le 24"). Avec pour objectif de cerner précisément le comportement de chaque vélo, et d’en tirer des conclusions globales sur le 24". Et on a été enthousiasmé par cette nouvelle façon de trialiser, qui renouvelle véritablement la discipline, et par les qualités de pilotages de ce type de bikes... « Au final, ces quatre bikes ont agréablement surpris nos trois testeurs : ils ont tous leur personnalité et leurs qualités et sont très fun à piloter. On retrouve à leur guidon tous les avantages du 20’’ (bunny hop et latéral), et ceux du 26’’ (transferts). On arrive à garder du roulant dans le pilotage et on peut attaquer des marches avec des appels très courts. Ce sont des vélos qui ne déstabilisent pas le pilote et permettent de suite de s’amuser sur de zones techniques en collant à l’obstacle. Ils ont à la fois un gros potentiel et se prennent en main dès les premiers tours de roue. Bref, le 24’’ s’adresse à un large public, et notamment à ces pilotes du 20’’ comme du 26’’ qui veulent se mettre du sang neuf. Il est bel et bien une arme de choix pour tous ces compétiteurs qui veulent se faire plaisir sur des zones techniques, faire du trial pur en s’amusant, allier performance et plaisir. » Ces vélos nous ont étonné sur des zones bien techniques de pur naturel, où ils se sont révélés particulièrement efficaces et joueurs. A la fin de notre essai, on a fait tester ces vélos à des jeunes pilotes de l’école de Buthiers qui s’entraînaient ce jour-là non loin de nous, et on fait un autre constat évident... « On a de suite compris que le 24’’ avait de beaux jours devant lui : ils ont pris en main ces nouvelles montures avec une facilité bluffante et ont eu du mal à nous les rendre ! Ces ados ont une position naturelle au guidon d’un 24’’ : le jeune n’est pas couché comme sur un 26’’, ou étriqué comme sur un 20’’. Le 24’’ est bel et bien le vélo de transition idéal pour les ados ! » Bref, le 24" au naturel a un véritable intérêt et touche un large public : les jeunes, les riders qui veulent du fun et du sang neuf ou encore les compétiteurs régionaux comme nationaux qui veulent trialiser autrement, et cherchent un vélo maniable et polyvalent, qui mixe les avantages du 20" et du 26".

PNG - 18.6 ko

Preuve s’il en faut de l’efficacité de ce vélo en compétition de haut niveau : un certain Ben Savage, Champion de Grande-Bretagne Elite 26" 2010, a remporté la manche d’ouverture de la Coupe de Grande-Bretagne au guidon d’un 24" le 18 avril dernier ! Et quid du 24" en France ? Au niveau régional, rien n’empêche les compétiteurs de s’aligner à une compétition au guidon d’un 24", et on commence à en voir sur les zones. Au niveau national, le 24" n’est pour le moment pas encore officiellement reconnu par la Fédération Française de Cyclisme. Mais cela pourrait bien changer très rapidement... En effet, le boss d’Ozonys et de Sphère Bike Bruno Arnold, qui a été un des premiers en France à croire au 24" street comme naturel, a formulé une demande à la FFC pour qu’elle reconnaisse le 24" en compétition nationale ! Elle est actuellement étudiée par la Commission Trial FFC. On peut être optimiste, car il n’y a pas a priori de contre-indication à cette reconnaissance puisqu’il n’existe pas de catégorie définie en fonction de la taille de roues sur le circuit national FFC, contrairement au circuit international UCI : les 20" et 26" roulent déjà ensemble et les pilotes ne sont pas classés séparément. L’arrivée d’une nouvelle taille de roues ne viendrait donc pas chambouler les choses et le 24" pourrait donc bien rejoindre le 26" et le 20" sur le circuit national hexagonal (Coupes de France et Championnat de France) en 2011 ! A suivre...

Les 24" disponibles sur le marché français :

L’Evo 3 24", proposé par TMS-Bikevision, a été le premier 24" adapté à une utilisation en naturel à être proposé à la vente...

JPEG - 363.8 ko

Le Because Trial, un vélo exclusivement conçu pour le naturel en 24", a débarqué chez Sphère Bike dès le mois de février dernier !

JPEG - 372.9 ko

Le fameux Kabra F-24 distribué en France par Sphère Bike, est le vélo qui a véritablement créé le « buzz » 24" naturel et emmené le trial dans cette nouvelle dimension.

JPEG - 390.4 ko

Le Rockman Traktor, testé pour vous par Trial Mag avant même son arrivée sur le marché européen ! Un vélo distribué en France par Trialprod, qui a été testé avec succès par le N°1 Rockman Ben Savage.

JPEG - 398.7 ko

Le dernier-né des 24", qui rejoindra bientôt le catalogue Sphère Bike... L’Ozonys Unruly, vient lui-aussi bouleverser les règles établies !

JPEG - 286.4 ko

Et la liste ne devrait pas s’arrêter là. Si le 24" est reconnu par la FFC, nul doute que d’autres grandes marques devraient prochainement se lancer sur ce nouveau créneau !