Présentation des Kabra F-24
jeudi 11 mars 2010
par davidpasto , Alvaro Lopez

PNG - 42.5 ko Nous vous informions à la mi-novembre que le top rider élite Juanda de la Peña, qui a fait partie durant de nombreuses années du top ten UCI (3ème des Championnats du Monde UCI 2005), et que l’on a vu encore cette année sur de nombreuses courses (17ème de la Coupe du Monde de Ripoll), travaillait sur un projet innovant : un 24" non pas destiné au street mais au naturel, au trial pur. Avec une géométrie spécifiquement étudiée pour cette pratique, inspirée par ce qui se fait de mieux en 20" & 26" : boitier haut, empattement long et poids plume.

Nous vous avons fait suivre suivre à la fin du mois de novembre une première série de clichés de ce vélo, et de Juanda à l’action à son guidon sur des obstacles artificiels (Un 24" pour le naturel !). Juanda nous a apporté quelques jours plus tard plus de précisions sur ce vélo, qui était un prototype provisoire fabriqué en Espagne (Le Kabra 24 de Juanda). De suite le projet a suscité un vif intérêt sur les forums de la planète trial, et on a constaté autour de nous que ce projet de 24 pour le naturel rencontrait un réel écho sur les zones ! Il se disait même que quelques grandes marques ne seraient pas insensibles à la chose et planchaient sérieusement sur des projets similaires. Le prototype définitif, qui recevait le nom de F-24, est arrivé de Chine à la fin du mois de décembre et mis immédiatement à l’épreuve des rochers (Le proto final du Kabra F-24).

PNG - 284.5 ko La chèvre a débarqué au pays des chameaux il y a quelques jours... Une première fournée du Kabra F24 de série est arrivée en Espagne en tout début de ce mois. Elles ont de suite trouvé leurs maîtres. Une nouvelle production arrivera d’ici trois à quatre semaines. Le site où on peut se procurer la chose en ligne : www.tobuytrial.com, le nouveau shop de Juanda, qui est aussi le distributeur officiel d’Atomz en Espagne. Juanda nous a fait suivre des clichés de l’animal sous toutes ses coutures. Deux coloris sont disponibles, gris et noir anodisés. La finition est magnifique, très propre, vraiment réussie. Et surtout le bike semble techniquement très abouti, avec de magnifiques yokes, des renforts placés où il faut, une douille de direction largement ajourée. Et puis c’est très léger... 8,8 kilos annoncés pour le modèle de série, et 8,36 pour le montage présenté plus bas. On a posé au passage quelques questions à Juanda pour en savoir plus sur ce magnifique vélo qui suscite tant de curiosité !

Interview :

Alvaro Lopez, administrateur de la section espagnole de ce site, a posé quelques questions à Juanda samedi dernier. David Pastorino nous a traduit leur conversation. Ca parle de chameau et de chèvre...

JPEG - 197.3 ko Alvaro : Pourquoi as-tu décidé de laisser tomber le haut niveau et de te dédier à la vente et la création ?

Juanda : Parce que cela faisait quelques années que j’étais à la fois dans le circuit international et en même temps en formation universitaire. Lorsque j’ai fini mes études, j’ai décidé que le moment était venu de quitter le haut niveau et de commencer à travailler. J’ai choisi de travailler dans ce qui me plait le plus : développer des vélos, organiser des évènements, le magasin, etc...

Alvaro : Quand et pourquoi as-tu pris la décision de créer ton propre 24” ?

Juanda : Toute ma vie, j’ai fait des compétitions en 20 pouces, parce que c’est tout ce qu’il y avait. Ensuite, les 26” sont apparus et ont été fortement développés. Je me suis rendu compte qu’on pouvait tirer plus de ces vélos un peu plus grand avec mon niveau a l’époque. J’ai essayé, et oui c’était mieux pour beaucoup de choses, mais on perd en agilité, et je me sentais disproportionné par rapport au vélo.

C’est alors que m’est venue l’idée d’une taille intermédiaire, qui aurait les avantages des deux catégories. J’ai pris un Kamel 231 et je l’ai transformé en 24. Les sensations étaient vraiment bonnes mais la géométrie n’allait pas. Comme personne ne faisait le premier pas, je me suis dit « Putain c’est pour moi ! » et je l’ai fait.

Alvaro : Sur quoi t’es tu basé au moment de la créer ?

Juanda : Je suis parti des géométries qui me plaisaient le plus en 20 et 26 pouces. J’ai interpolé la géométrie pour le 24 pouces, et j’ai ajusté suivant mes critères, légèrement.

PNG - 40.5 ko Alvaro : Comment as-tu décidé du nom « Kabra » ?

Juanda : J’ai pensé à d’autres noms, mais aucun n’était convaincant. Un jour, j’allais en soirée avec Lina, et elle m’a raconté une histoire qu’un collègue avait eu avec une chèvre, et ca a été le déclic, le vélo allait s’appeler « Kabra ». J’ai imaginé une chèvre sautant de rocher en rocher et ca collait avec le vélo.

Alvaro : Qu’a tu voulu faire ressortir de ce vélo ?

Juanda : Avant tout, introduire un nouveau concept dans le trial, un 24”. J’ai fait un design simple et attractif. J’ai encore beaucoup d’idées pour innover dans le monde du trial, mais cela sera mis au point pour les prochains modèles.

Alvaro : Tu peux nous en révéler quelques uns ?

Juanda : Un changement radical du matériau utilisé, changement radical dans les géométries et design, et des alternatives pour les accessoires qu’on utilise depuis toujours... TOP SECRET !

Alvaro : Pourquoi n’y a-t-il pas d’option disque ?

Juanda : Développer un vélo et le commercialiser a partir de rien, est très risqué, Au milieu de tout ca, j’ai voulu être sur qu’au moins le vélo freine bien :) .

Alvaro : Combien de prototypes as-tu fait et quelles modifications pour chacun ?

Juanda : Pendant que je prenais contact avec les fabricants en Chine, j’ai fait le premier pas en Espagne. J’ai trouve une personne du coin qui m’a fait une base artisanale. Il a pas mal bricolé mais m’a sorti la géométrie demandée. J’ai fait les tests moi-même et ca allait incroyablement bien.

J’ai alors envoyé les plans en Chine et j’ai reçu peu après un premier proto. Beaucoup mieux fini, mais il y avait encore quelques détails gênants. Une fois corrigé, la production en série a pu commencer.

Alvaro : Et pour le design et la décoration du cadre ?

Juanda : J’ai demandé de l’aide à un collègue, autant pour le logo que pour la déco du cadre. Je n’ai que choisi les couleurs : gris et noir anodisés.

Pour la forme, j’ai dessiné la géométrie décidée auparavant, tubes droits. J’en ai ensuite fait un monopoutre. Puis, ni une ni deux j’ai courbé le tube inférieur pour donner un peu de flexibilité et esthétique au cadre. Les yokes au niveau des pattes arrières et du boitier de pédalier sont faits d’‘une seule et même pièce pour la rigidité.

Alvaro : Penses-tu faire des 20 ou 26 ?

Juanda : Je crois qu’il y a beaucoup de choix pour ces vélos. Mon objectif est le monde du 24”. Par contre si tout va bien, ce n’est pas interdit que je me lance dans ces catégories.

Alvaro : Merci de nous avoir consacré un peu de ton temps et bonne chance avec ce nouveau projet !

Juanda : Merci à vous !

JPEG - 211.8 ko

Le Kabra F-24 :

Voici deux vues d’ensemble des Kabra F-24 prises hier soir... Sont vraiment belles ces chèvres... Cliquez pour zoomer.

JPEG - 639 ko

JPEG - 550.5 ko

Zoom sur la version grise...

JPEG - 101.6 ko JPEG - 127.5 ko JPEG - 107.1 ko JPEG - 103.1 ko JPEG - 98.9 ko
JPEG - 60.9 ko

JPEG - 101.4 ko

Le verdict de la balance pour ce modèle monté en configuration light...

JPEG - 159.7 ko JPEG - 130.2 ko

Juanda à l’action :

Deux superbes photos action réalisées par le photographe catalan Enric Moran !

JPEG - 115.5 ko

JPEG - 94.9 ko