UCI 2015 : Le Collectif France Trial se prépare au changement !

jeudi 5 février 2015
par Jebegood , Laurent , AP
popularité : 19%

JPEG - 473 ko Nous ne sommes qu’au mois de février, à quatre mois de l’ouverture de la saison UCI, mais l’Équipe de France de Trial est déjà sur les rails, et se prépare activement aux grandes échéances 2015 ! Il y a deux semaines, son manager Serge Froissart organisait une premier stage du « Collectif France » pour se préparer à une nouvelle saison internationale qui va amener beaucoup de changements. L’occasion de présenter aux top pilotes français les nouvelles infrastructures de la Fédération Française de Cyclisme : le Centre National du Cyclisme de Saint Quentin en Yvelines, qui abritent des installations de Piste et de BMX dernier cri, et où bat désormais le cœur du cyclisme français

Les athlètes ont pu s’initier à ces deux disciplines qui font aussi primer l’explosivité, mais se sont bien sûr vite retrouvés sur des zones, l’occasion pour chacun de voir où il en est à l’aube de la saison et de se mettre déjà en conditions. C’est sur le site mythique de Buthiers que s’est terminé ce meeting de 4 jours, par une journée de trial bien intense à laquelle nous avons assisté, emmenée par des Vincent Hermance, Aurélien Fontenoy & Kevin Aglaé survoltés. A leurs côtés : Nicolas Vallée, Nicolas Vuillermot, Guillaume Dunand, Clément Méot, Alexis Brunetaud, Alex Rudeau, Benjamin Durville, Nicolas Fleury, Marion Porcher et Manon Basseville.

JPEG - 302.5 ko

Alors que les balles ou plutôt les HS 33 sifflaient dans les bois, que les bleus montraient leur force sur des marches de plus en plus grosses, nous avons pris un peu de recul avec Serge Froissart pour faire le point sur ce premier meeting 2015 et voir dans quel état d’esprit il aborde 2015 avec ses troupes. 2015 qui va amener de gros changements dans notre sport, avec une nouvelle réglementation annoncée pour le Trial UCI comme FFC. La pratique va être régie par de nouvelles règles, et voir son format évolue : 2 minutes en zone, 5 zones et 2 tours qui vont venir la « dynamiser » et la rendre « plus visible et plus lisible » aux yeux du grand public comme des médias. Une évolution que Serge Froissart juge nécessaire, et nous explique pourquoi. Il nous en dit plus aussi sur un nouveau format de « course par équipes » dont nous avions eu vent en décembre dernier. Ce dimanche à Buthiers a aussi été l’occasion de faire plus amplement connaissance avec la très sympathique Magalie Pottier, Championne du Monde de BMX et Marraine de l’Équipe de France de Trial : elle faisait ses premiers tours de roues en vélo trial ! Interviews de Laurent Grillon, illustrées par de belles photos signées Antoine Prouteau. Antoine qui nous prépare aussi une petite vidéo de ce training des Bleus à Buthiers... Restez connectés !

Interview Serge Froissart, Manager de l’Équipe de France

JPEG - 287.4 ko Parlons tout d’abord de ce stage Équipe de France à Saint-Quentin-en-Yvelynes... qui s’est terminé par ce dernier jour d’entraînement sur les rochers de Buthiers où l’on vous retrouve aujourd’hui ! Quel était le but de ce premier meeting 2015 ?

L’objectif principal était comme annoncé de regrouper le Collectif France à l’orée de la nouvelle saison et aussi de leur présenter le Centre National du Cyclisme qui j’espère à moyen terme deviendra aussi notre maison, la maison du haut niveau du Trial. Et que ces pilotes voient qu’ils font partie de la famille du Cyclisme ! On a trop souvent ressenti que l’on était à l’écart ; le Trial est une petite discipline qui pèse peu par rapport au nombre total de licenciés, et il faut toujours se battre pour lui donner sa place. Mais cette place il la mérite : le Trial a des avantages sérieux à faire valoir : il pèse par ses médailles, il pèse par ce qu’il peut amener de spectaculaire dans le vélo... Les pilotes doivent s’approprier tout cela, mais la Fédération aussi, elle doit avoir conscience que l’on fait partie du jeu. Et le seul moyen de le faire, c’est par un rassemblement comme celui-ci. Au-delà de tout le travail sous-jacent que les gens ne voient pas et qui fait partie de ma mission, dans les réunions de CNVTT, d’entraîneurs nationaux, dans les projets de développement de la fédération lié au VTT, dans la formation, etc. Ce type de rassemblement que l’on a organisé avant la saison à Saint-Quentin est très important à mes yeux : si l’on veut développer le trial de compétition français en terme de qualité, en terme de moyens, c’est une nécessité ! Le Trial part de loin, et s’il ne se lance pas, ne se donne pas les moyens d’être considérés comme les autres sports cyclistes de haut niveau, il n’y arrivera jamais.

JPEG - 202.5 ko

Alors comment s’est passé ce stage à Saint-Quentin ?

Le premier jour les pilotes sont arrivés et ont été accueillis par le Directeur Technique National Vincent Jacquet, qui s’est dégagé de ses affaires courantes pour venir rencontrer le Collectif Trial pour leur parler du projet fédéral dans son ensemble, dans sa globalité, comment il voit le Trial. Cela a créé un lien entre les pilotes et la DTN, et c’était quelque chose d’important pour commencer. Ensuite Emmanuel Brunet, qui est la Manager haut niveau à la ffc sur la performance est venu aussi au contact de nos pilotes pour leur faire une initiation Piste, qui est sa spécialité. Ce membre de la DTN resserrée s’est mis à notre service et a passé une heure et demie avec nos pilotes pour une expérience qui a été très intéressante. Et puis les pilotes ont joué le jeu à fond, y sont allés sans retenue, sauf Kevin qui avait un peu mal au dos et a préféré ne pas prendre de risques, mais il avait déjà pu expérimenter la piste lors de sa formation au BEESAC. On a vu Vincent Hermance à fond sur la piste, avec son short de trial et son bol, c’est un moment que je n’oublierai jamais. C’était une belle expérience, et puis c’est essentiel aussi pour la cohésion du groupe, et vous savez à quel point cette valeur est importante pour moi. On voit que tous les individus de ce Collectif ont plaisir à se retrouver après l’hiver, après l’intersaison, et on sent que la dynamique commencée durant les deux dernières saisons perdure. C’est une satisfaction, et on peut en profiter plus pleinement encore dans des moments comme celui-ci où l’on est pas encore « sous pression ». Cela permet de faire plein de choses, cela permet aussi d’intégrer des nouveaux comme Manon qui arrivait pour la première fois chez les grands, les générations se lient et se construisent une aventure commune. Parce que je reste persuadé que dans le sport comme dans la vie, l’individu doit nourrir le groupe et le groupe nourrit l’individu... C’est comme cela que l’on peut avancer dans la vie, tout simplement ! Le fait d’être isolé, cela ne marche qu’un temps. Il faut marcher tous ensemble. J’en suis intimement persuadé.

JPEG - 131.4 ko

Le Collectif France a eut le droit aussi à une séance musclée de BMX ?

Oui, toujours dans cette même idée d’emmener nos pilotes à la découverte du Centre National et de ses installations : il y a le Vélodrome et aussi la Piste indoor de BMX, mais elle était en réfection, nous nous sommes donc retournés sur celle de Voisins-le-Bretonneux, où il y aussi un beau terrain de Trial. Je remercie les deux présidents des clubs de Voisins qui nous ont permis d’utiliser leurs installations et sont venus à notre rencontre. Il y a d’ailleurs une vraie dynamique locale autour du Vélodrome et c’est une bonne chose, ce n’est pas qu’une tête de pont olympique, elle nourrit aussi le secteur fort heureusement. Donc nos pilotes ont pu se mesurer sur une piste de BMX, certains avaient déjà un peu d’expérience en la matière, je pense à Vincent Hermance qui a fait un peu de compétition en 2006, Nico’ et Aurél’ s’en servent comme sport complémentaire dans leur préparation, Guillaume en avait fait aussi dans le cadre de sa formation... c’est donc allé très vite ! Et puis nous avons la chance d’avoir notre marraine de l’Équipe de France qui est l’une des grandes spécialistes mondiales de la discipline, Magalie Pottier, et elle a pris en charge généreusement cette séance d’initiation. Et puis aujourd’hui nous la voyons faire le chemin inverse : elle vient d’acquérir un vélo trial pour faire du trial un sport complémentaire dans sa préparation olympique ! Hier c’était les trialistes qui étaient sur la piste de BMX, et aujourd’hui c’est la BMXeuse qui est sur la zone de Trial, c’est plutôt marrant non ? C’est formidable, et au-delà du fait que ce soit une athlète reconnue dans le cyclisme, qui a fait les JO, c’est avant tout une personne intelligente et généreuse et un vrai modèle pour nos jeunes, dans son investissement pour se préparer au plus haut niveau de performance ! Nos élites bien sûr sont quasi-pros, mais pour les autres cette championne est un formidable exemple, une belle source de motivation !

JPEG - 429.5 ko

Quel bilan tires-tu de ce premier meeting du Collectif France ?

Très positif, et je tiens vraiment à remercier le DTN, Manu’ Brunet qui a organisé tout ça, les clubs qui nous ont accueilli, Magalie Potier, mais aussi les sociétaires de la fédé’ Céline et Gwen’ que l’on ne voit jamais mais sans qui rien ne se ferait... Pour moi, en tant que Manager / Entraîneur, c’est toujours aussi très intéressant de voir des athlètes évoluer dans une discipline qu’ils ne connaissent pas et comment il s’y adaptent. On apprend beaucoup de ces situations, en voyant comment ils réagissent, les prises de risques, les appréhensions, la maîtrise. Ce décalage et le fait de sortir de notre « niche » formatée est très instructif. Nous avons aussi pu découvrir toutes les installations de la FFC au-delà des circuits Piste & BMX avec ses salle de musculation, unité de récupération, etc. Et puis quel plaisir aussi de revenir avec le Collectif sur des sites de rochers comme ceux-là, à Buthiers ou à Beauvais, cela faisait longtemps, et puis beaucoup n’ont pas l’habitude de ce type de zones et c’était une bonne chose de s’entraîner ici. Voilà c’est tout un ensemble qui fait que ce stage avait toute sa pertinence, pour nous aider à construire la suite. Ce que je veux avec des stages comme celui-ci, c’est continuer à fédérer et former cette équipe, que ceux qui n’étaient pas là n’aient qu’une envie : y être la prochaine fois, que ceux qui en aient le potentiel viennent intégrer cette dynamique. C’est aussi pour cela que c’est important pour nous, le Management France Trial, de communiquer sur ces actions, de montrer concrètement comme aujourd’hui ce que l’on fait sur le terrain ! Depuis que je suis aux responsabilités, je n’ai jamais voulu « fermer » l’Équipe de France, mais bien au contraire l’ouvrir. Bien sûr il y a des moments où l’on est plus fermé que d’autres, où l’on est sur des préparations ou des championnats, mais le reste du temps nous sommes la vitrine du Trial français. Et c’est important de le montrer sous son meilleur jour. Et puis ça l’est aussi parce que l’on vient « d’en bas » : tous les gens qui composent cette « élite » viennent du terrain, ont commencé petits dans un club, avec des bénévoles, etc.

JPEG - 83.2 ko JPEG - 73.4 ko

Oui et on te remercie tout particulièrement pour cela ! On a clairement vu le changement de notre point de vue de média, et tu nous donnes vraiment les moyens depuis deux ans de pouvoir suivre de près cette Equipe de France ! Merci pour ça, c’est important aussi pour la promotion du trial de compétition français ! Parlons à présent des compétitions 2015, et plus précisément des Coupes du Monde... Un organisateur de Coupe du Monde, celui de la manche autrichienne de Vöcklabruck , nous a parlé en décembre (voir brève) d’un nouveau format de Course par Nations !?? Et on imagine que ce serait un format qui s’appliquerait ensuite sur les Championnats du Monde ? Tu as des infos là-dessus ?

JPEG - 386.9 ko C’est effectivement un gros changement prévu pour le Championnat du Monde. Il y aura le premier jour une vraie course par équipe. L’équipe devra être composé au minimum de trois coureurs et au maximum de cinq, comme avant une personne par catégorie : deux Junior 20/26, deux Elites 20/26, une Elite Femme. Si une nation a une équipe incomplète mais avec un minimum de 3 pilotes, elle pourra concourir au titre par nation. L’idée est d’avoir une course où toute l’équipe est ensemble, et dans un système « openfree », c’est à dire dans des zones où chaque pilote va aller chercher des points, dans des portes à points. Mais est-ce-que ces portes auront la même cotation que le système openfree que l’on connaît, combien y-aura-t-il de zones ? Je n’en sais rien. Ce pourra peut-être même n’être que sur une zone, ce n’est pas la meilleure solution à mon avis, mais quelle que soit la solution il faudra que l’on s’adapte. De toutes façons, dans le principe ce sera cela : c’est l’équipe qui prendra le plus de points qui remportera le titre par équipe ! Ce ne sera plus un cumul de points acquis sur les qualifications qui déterminera l’équipe Championne du Monde... C’est un changement complet et ce serait l’émergence d’une vraie course par équipes !

Exactement le principe actuel de course par équipe était clairement à revoir, bien trop aléatoire, là c’est une vraie course par équipe...

Et il y aura le même format aux Jeux Mondiaux de la Jeunesse ! Les Jeux Mondiaux seront sur trois jours, avec la course par équipes dès le premier jour ! Selon le même principe avec un pilote par catégorie : un Cadet, un Minime, un Benjamin, un Poussin et une Dame, à cinq encore donc, et avec le même système de course « openfree », sans doute sur une zone ou un parcours spécifique.

Et ce système va donc être testé en Coupe du Monde, comme un organisateur nous l’a annoncé ?

Hé bien effectivement, il pourrait y avoir une expérimentation de ce nouveau format de course sur les Coupes du Monde, je parle au conditionnel, avec une course le samedi soir en duo, avec un 26 et un 20. Je n’en sais pas plus que vous à ce sujet, je pense que c’est pour tester le principe, pour « lever les lièvres » avant le Mondial.

Intéressant tout cela, c’est une bonne idée... et pour le Manager France Trial, cela implique de préparer aussi les pilotes à ce nouveau format de courses ?

Exactement, on attend que le règlement UCI sorte et précise tout cela, pour organiser un rassemblement et un entraînement spécifique des pilotes du Collectif France. Par exemple, après une Coupe de France, nous tracerons une zone « openfree » pour entraîner les riders, parce que c’est une approche complètement nouvelle. Il va falloir aller prendre des points ! Oui c’est une très bonne idée, cela fait longtemps que je dis qu’il faut une vraie course par équipe, ne serait-ce que parce qu’une équipe qui est championne du monde doit aussi pouvoir porter son maillot... Une équipe qui est championne du monde n’a pas le droit de porter son maillot, et avec un règlement par équipes et des courses par équipes, cela change tout. J’avais voulu organiser une épreuve de ce type, une sorte de Coupe du Monde des Nations, mais cela était impossible car par de règlement existant pour cela, et là tout devrait changer. Il deviendra possible d’organiser des courses Trial par équipes sous le label UCI ! Et pourquoi pas faire une Coupe du Monde par équipes, avec une grande zone en ville, qui offrirait du grand spectacle, qui jouerait sur le côté « national » qui marche bien dans le sport. Je trouve que c’est une bonne chose, j’en avais parlé avec Peter Fish en 2009, et ce concept de course par équipe pourrait enfin prendre toute sa dimension en 2015.

JPEG - 564.5 ko

Revenons à présent aux courses individuelles, où là aussi nous avons entendu parler dès la fin de saison dernière de gros changements dans les formats de courses... Un tour en moins, une zone en moins, moins de temps...

Oui il y aura de gros changements dès les qualifications. Les pilotes vont s’élancer en ¼ Finales par « blocs », des blocs de 10-12 coureurs qui vont faire 2 tours de 5 zones, en 1h ou 1h ¼ ... Les deux premiers de chaque bloc vont se qualifier pour les ½ Finales... Là on devrait (je crois) retrouver le même nombre de pilotes avec le top 15 des qualifications et le top 10 du ranking UCI, mais sur un parcours de désormais 2 x 5 zones. Gros changement en finale : il n’y aura plus 8 mais 6 finalistes sur 5 zones, à faire en 1 seul tour... et les compteurs seront remis à 0 avant ce tour ! Au départ il était question de mettre un handicap au départ en fonction des scores de la ½ finale mais l’idée a été abandonnée. Le 6 et le ( s’élancent en premier, le premier passe et l’autre à une minute d’attente avant d’engager la zone. Et puis après les 4 et 3, et enfin 2 & 1... Et on aura une finale beaucoup plus courte, beaucoup plus dynamique. On va vers une formule beaucoup plus dynamique, et je trouve que personnellement c’est une très bonne chose !

C’est sûr que les super finales avaient des avantages, mais c’était une course de plus, c’était encore plus long, et souvent joué d’avance, ce n’était pas le bon système... Et les pilotes dans tout cela ?

Les pilotes vont devoir s’adapter ! Moi j’en ai parlé un peu avec quelques pilotes, et je n’ai pas entendu crier au ciel. J’ai même entendu certains pilotes me dire qu’il faudrait même que ce soit encore plus court !

JPEG - 386.5 ko Les mêmes changements se préparent aussi dans le Trial français, avec un format de Coupe de France qui va se calquer sur celui des Coupes du Monde, un changement radical est annoncé...

Ce qu’il faut retenir tout d’abord, c’est qu’il y a une volonté qui n’est pas que le fait de l’UCI, mais de tout le système, de DYNAMISER LE TRIAL ! C’est à dire de tourner la page sur des « trials au long cours » comme on en voit depuis 20 ans, où l’on passe 6 heures toute la journée à faire 3 fois 6 zones, des trials qui étaient certes très agréables, à l’esprit très familial. Mais aujourd’hui le Trial devient un vrai sport, un vrai sport reconnu, et l’on rentre dans des problématiques d’organisation, de coût et de timing d’organisation, de mise en valeur des athlètes, etc. qui impliquent une nécessaire évolution ! Le côté « spectaculaire » de la discipline trial gagnera aussi avec cette dynamisation. C’est en ce sens que passer à 2min de temps de zone c’est important : il faut que le « run » soit régulier, plus de temps mort. Jusqu’à présent, filmer une zone en direct, ce n’était pas intéressant, cela manquait de rythme, c’était « invendable ». Nous allons donc aller dans ce sens de réduire le temps de course, le format de course. Pour le moment, nous attendons encore le règlement définitif de l’UCI pour faire évoluer le règlement FFC, et nous avons dans l’idée de « coller » au règlement international. Cela a toujours été notre politique : quand il y a des changements au niveau international, nous cherchons à les appliquer au maximum au niveau national, avec parfois quelques adaptations, comme avec nos super finales Expert/Élite. Donc il faut que tout le monde s’y prépare : le règlement va évoluer pour « coller » à celui de l’UCI ! Ce que l’on sait pour le moment concernant le nouveau règlement FFC, c’est que ce sera 2min par zone, que ce sera 5 zones au lieu de 6, et probablement 2 tours au lieu de 3 comme en Coupe du Monde. Et il y aura ensuite une finale avec 1 tour de 5 zones pour 6 finalistes. Le format de course va donc se resserrer, par nécessité comme je l’ai dit, aussi pour que le Trial devienne plus dynamique et plus attirant pour le public et les médias.

Plus attirant pour le public et les médias, mais peut-être pas pour les pilotes ? Cela va forcément attirer moins de monde en zones ?

Oui cela va forcément tirer les choses vers le haut, la formule va désormais privilégier le haut niveau, mais pour que cela marche, il est important de développer la base. On ne peut resserrer le circuit national sur le modèle UCI, sur celui du haut niveau, que si le niveau inférieur, le niveau régional et même inter-régional soit « nourri » et soit « dense » ! C’est indispensable. Un exemple concret... On est le seul sport au monde aujourd’hui où vous pouvez du jour au lendemain acheter un vtt-trial et participer à une compétition nationale : si vous avez l’âge requis, il suffit de prendre une licence dans un club et de vous inscrire en R1 à la Coupe de France ! Cela n’existe nulle part ailleurs ! Attention : je ne critique pas cela, car cela nous a servi à nous implanter dans le circuit national VTT à l’époque de Bruno Fernandez, où il fallait pour être crédible que l’on ait du nombre. Aujourd’hui, crédible nous le sommes, mais je pense qu’il faut faire évoluer le système dans son ensemble ! Au niveau national, mais aussi régional : il faut densifier et harmoniser nos trois circuits régionaux qui sont si formateurs et à qui je dis MERCI ! Sans eux, il n’y aurait RIEN ! Mais jusqu’à présent chacun a travaillé de son côté, et aujourd’hui il est temps d’harmoniser tout cela, pour permettre à notre sport une nécessaire évolution, que le haut niveau du trial puisse enfin avoir la reconnaissance qu’il mérite. Si l’on veut se développer, il n’y a pas 36 moyens : ce n’est pas par le nombre, par les moyens, mais par la qualité du spectacle sportif que l’on y arrivera. Aujourd’hui, on voit de belles choses, de beaux mouvements, de bons pilotes, mais cette qualité de spectacle sportif n’est pas encore là. Et c’est important d’y parvenir au plus vite ! Quand tu écoutes les spectateurs dans les travées, tu te rends compte que la plupart du temps ils ne comprennent rien à ce que l’on fait ! Pourquoi le pilote fait-il cela, qui est en tête ? Les gens ne comprennent rien au Trial, et il faut aller vers plus de visibilité et de lisibilité. Simplifions les choses pour vivre avec notre temps et améliorer les choses ! Qualité de spectacle sportif et aussi compétition de haut niveau. Les Coupes de France comme le Championnat de France sont par définition des épreuves de haut niveau, qui sont aussi préparatoires vers le haut niveau international. Elles ont vocation à se calquer sur des épreuves de type Coupes du Monde.

Ce nouveau règlement va être officialisé rapidement ?

Nous sommes en retard, il est vrai que la première Coupe de France a lieu dans trois mois à Poitiers, mais tant que l’UCI n’a pas sorti officiellement son nouveau règlement, nous devons attendre. Nous suivons avec intérêt tout ce qui se passe à l’échelon UCI et savons grosso modo ce qu’il en sera, mais nous ne pourrons fixer nos règles que quand les règles UCI seront fixées. La FFC communiquera des premières informations qui sont importantes pour les pilotes, les clubs, les acteurs de la discipline, et le règlement arrivera ensuite dès que possible... Et le plus tôt possible sera le mieux !

JPEG - 158.5 ko

Et Poitiers alors, ça se prépare aussi activement on imagine ?

Cette fois-ci, cette Coupe de France se fera ! Cela me coûte aussi pas mal d’énergie, surtout que je gère cela en parallèle de toutes mes autres activités, mais je me suis engagé pour concrétiser ce projet qui n’a pu aboutir l’an dernier, je me suis engagé auprès de la FFC, auprès du CREPS, et cela se présente bien ! J’espère aussi que la seconde manche aura bien lieu, c’est sûr elle n’aura pas lieu en même temps que le cross-country à Plouec, mais je pense qu’on saura début février s’il y a une organisation trial. Il y a encore un espoir pour qu’il y en ait une dans l’agglomération de Saint-Brieuc à une autre date. Nous croisons les doigts. C’est de plus en plus compliqué d’organiser, au niveau national comme régional, je suis bien placé pour le savoir puisque j’organise aussi. Et c’est pour cela qu’il faut que l’on fasse évoluer les choses : pour que les circuits ne s’appauvrissent pas !

JPEG - 504.5 ko

Interview de Magalie Pottier, Marraine de l’Équipe de France

JPEG - 34.9 ko Salut Magalie Pottier ! Championne du Monde de BMX & Marraine de l’Équipe de France de Trial !

Oui faire partie de cette Équipe de France, en être la marraine, c’est quelque chose qui me touche vraiment. J’essaie d’honorer du mieux possible cette fonction, et forcément fallait que je me mette au Trial ! Et puis si cela permet de rapprocher un peu plus les deux disciplines, de faire des ponts entre les deux, de partager une même passion du vélo et d’avancer tous ensemble dans une belle direction, hé bien c’est formidable !

Te voilà aujourd’hui au guidon d’un bike trial ?

Avec le BMX je pensais avoir pas mal de repères et avoir fait un peu le tour niveau sensations sur un 20’’. Et en prenant un Trial avec d’autres repères, un guidon plus haut, un vélo sans selle, j’ai découvert de nouvelles sensations et je me suis rendu compte que l’on pouvait aller chercher encore plus d’amplitude dans les mouvements ! Et j’aimerai vraiment pouvoir faire du Trial un complément dans ma préparation BMX et aussi me faire plaisir. Ce n’est pas une discipline qui m’était complètement inconnue ; grâce à TNJV quand j’étais plus jeune j’avais pu y goûter, mais sur un vrai vélo trial c’est différent.

Objectif Rio pour notre marraine ?

JPEG - 302.3 ko Oui Rio 2016, c’est mon gros objectif, deux saisons vont s’enchaîner avant d’arriver à cette grosse échéance et vais m’engager à fond pour ça. Mais en attendant, cela fait du bien de pouvoir toucher à d’autres disciplines, de s’aérer l’esprit. Et le Trial pour cela, c’est quelque chose qui me plaît beaucoup. Après il y aura une grosse saison, 18 compétitions nationales et internationales, que j’essaie de bien combiner en vue de Rio 2016. En parallèle je mène des études de kiné’, donc j’essaie de ne pas trop m’éloigner géographiquement, de ne pas partir à l’autre bout du monde. Et puis je trouve qu’on a déjà largement de quoi faire en France et en Europe, avec de très bonnes pistes, et puis maintenant nous avons celle du Centre National de Quentin-en-Yvelines qui est de très haut niveau. Elle va pouvoir accueillir de grandes compétitions, mais pour s’entraîner c’est excellent. On a de bons outils à disposition dans le coin.

On voit que tu es habillé Cross King, un choix qui est complètement naturel : une marque Trial qui est aussi maintenant bien implantée dans le BMX !

Cette année effectivement je suis soutenue par Cross King, j’aime ces tenues et le fait que ce soit une marque Trial & BMX, je vais aussi être impliqué dans le développement produit pour optimiser les tenues dans la pratique BMX. Et puis j’apprécie tout particulièrement d’être équipée pour ma « petite » pratique Trial ! Et mettre en valeur une marque française comme celle-là qui est venue du terrain, c’est quelque chose de très motivant !

Pour le bike trial, tu as choisi Inpulse, la marque sur laquelle roule Aurélien Fontenoy, le boss de Cross King. Et en BMX ?

Ou super ce 20’’ trial, maintenant il faut travailler ! En BMX je roule sur « SuperCross », une nouvelle marque qui est apparue cette année, je vais rouler sur un modèle carbone cette saison. Cela va être plus rigide, plus léger, et j’espère encore plus performant, je vais tester le cadre prochainement, et si besoin on optimisera tout ça sur les pistes ! Mais pour le moment, je retourne sur les zones avec l’Équipe de France de Trial ;-)

Pix : les Bleus à Bleau...

D’autres beaux clichés des Bleus sur les zones de « Bleau », par Antoine Prouteau !

JPEG - 376.2 ko JPEG - 365.8 ko JPEG - 439.5 ko JPEG - 415.7 ko JPEG - 310.4 ko


Articles récents / Recent articles

jeudi 5 février 2015
par Jebegood

Jonas Friedrich, TMS & Jitsie Rider 2015

Le Champion d’Allemagne Cadet Jonas Friedrich vient de rejoindre le team TMS / Jitsie 2015 ! Un garçon aussi sympa que motivé, que l’on connaît bien chez Tribal Zine. Interview & shooting "garage" pour vous présenter ce nouveau TMS Rider...

mercredi 14 janvier 2015
par Jebegood , Monty

Interview de Sergi Moyano, Responsable Technique et Design Monty, « Nous sommes déterminés à redevenir la référence du trial mondial ! »

Qui est derrière la nouvelle gamme Monty ? Quelles sont les ambitions de la mythique marque espagnole pour 2015 ? Les réponses dans une interview de Sergi Moyano, Responsable Technique et Design Monty, qui n’y va pas par quatre chemins : « Nous sommes déterminés à redevenir la référence du trial mondial ! »

lundi 22 décembre 2014
par Jebegood , Flodub

Interview de Jeff Anderson après sa saison UCI... Yess you can !

Il en rêvait et il l’a fait au guidon de son Yess ! Le Canadien Jeff Anderson a ridé une saison UCI en Europe et a prouvé qu’il faisait partie des meilleurs mondiaux. Il revient avec nous sur cette expérience inoubliable, qui ne sera pas sans lendemain...

mardi 16 décembre 2014
par Jebegood , Freestyl’Air

Street à la Réunion : Freestyl’Air VS Xtrem Riders !

Direction l’île de la Réunion pour une rencontre explosive au sommet du street trial français : celle des Triboulat Broz’ & des Fontaine Broz’... Une vidéo intense et une interview Freestyl’Air : Oz’Days, Zéniths, les streeters vont envoyer du GROS en 2015 !

jeudi 27 novembre 2014
par Jebegood

Vidéo & interview du N°2 japonais Ryuta Iizuka

1er pilote japonais à avoir ridé UCI en 2011, il s’est fait remarquer ces derniers mois sur le web trial par une série de clips impressionnants... Vidéos et interview du N°2 japonais 20/26 Ryuta Iizuka ! Au-delà des résultats, c’est le style qui prime !

lundi 17 novembre 2014
par Jebegood , Laurent

Interview de Nico’ Vallée... « Cette saison a été géniale ! »

Après la vidéo de son exploit d’Anvers, une BIG interview du Champion du Monde Cadet Nico’ Vallée, qui nous raconte comment il a vécu son incroyable saison et nous donne le secret de ses gros jumps : transformer son cerveau en kicker !

jeudi 23 octobre 2014
par Jebegood

Trial à Madagascar, avec Sami

A 400km à l’est des cotes africaines, il y a une île qui ne ressemble à aucune autre, Madagascar... Au milieu, un trialiste qui progresse et fait progresser le trial dans son pays... Vidéo & interview de Sami, Crewkerz, Freegun & Tribal Rider !

Saturday 11 October 2014
by Flodub

Interview with the « Wingman » Kenny Belaey just after Anvers !

He is 31 with almost 25 years in competition, still at the top of the world trial scene, mastering the art of trials. Tribalzine interviewed Kenny talking about Anvers and the Worlds and about the new GT trials frame !

jeudi 9 octobre 2014
par Jebegood , Flodub

Le « Wingman » Kenny Belaey au micro de Tribal Zine après Anvers !

31 ans dont presque 25 de compétition, et il est toujours au sommet de son art et du trial mondial ! Le « Wingman » Kenny Belaey passe au micro de Tribal Zine pour évoquer ses exploits d’Anvers et Lillehammer et bien sûr nous présenter le nouveau GT Trial !

mercredi 17 septembre 2014
par Jebegood , Laurent

Le Mondial 2014 de Lillehammer, dans les yeux des Bleus !

Interview de Serge Froissart à son retour de Norvège : le Manager France Trial fait le point sur un mondial couronné de succès avec 4 médailles Trial, qui s’ajoutent à 8 médailles VTT pour faire de la France la grande nation du tout-terrain ! Le Mondial Trial de Lillehammer dans les yeux des Bleus...

lundi 15 septembre 2014
par Jebegood , PMP

Gilles Coustellier après Lillehammer... « Il m’a donné les larmes ce titre ! »

A Lillehammer, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires et conquis en guerrier viking un 5ème titre mondial historique. Gilles Coust’ revient avec nous sur cette consécration, ce formidable combat remporté un nouveau Breath « Tomorrow » dégainé pour l’occasion !

dimanche 10 août 2014
par Jebegood

Street trial sur une île !

Par la grisaille ambiante, voilà le genre de vidéo qui fait franchement du bien ! On embarque avec trois des streeters les plus doués de l’hexagone pour une virée street trial sur une belle île en face de la Croisette de Cannes...

dimanche 10 août 2014
par Laurent

ITV du Manager France Trial Serge Froissart après les JMJ 2014 « Je suis fier de ces jeunes, fier de leur attitude ! »

Les JMJ 2014 annoncent de beaux lendemains pour notre discipline, et pour le trial français ! Son manager Serge Froissart fait le point avec nous sur des mondiaux de la jeunesse couronnés de succès, et au-delà des bons résultats salue l’état d’esprit exemplaire des jeunes Bleus !

jeudi 24 juillet 2014
par Laurent , AP

L’interview du nouveau Champion de France Kevin Aglaé !

Au lendemain de son exploit des Menuires, Kevin Aglaé est bien sûr passé au micro de Tribal Zine ! Le nouveau Champion de France est revenu avec nous sur un week-end complètement fou et son esprit était déjà tourné vers Pra Loup. Avec une grosse envie de victoire...

vendredi 13 juin 2014
par Jebegood

Interview de Kevin Aglaé après Cracovie : « Un jour, ça va le faire ! »

A Cracovie, il est entré dans le cercle fermé des « super finalistes » et s’est affirmé comme l’un des hommes forts de cette nouvelle saison ! Kevin Aglaé évoque avec nous cet exploit et rêve désormais de victoire... « Un jour, ça va le faire ! »

TRIBAL FLASH

19 septembre 2017 - Calendrier Ufolep Est : 1ère course samedi 23 septembre à Barbey-Séroux !

Voici les premières dates des compétitions de Trial régionales de la nouvelle saison dans la partie est de l’hexagone. Le Trophée (...)

18 septembre 2017 - Compétition nocturne à Montauban le 23 septembre

Le Montauban Trial Club a le plaisir de vous annoncer la "SESSION II" de sa Compétition Nocturne. En effet, pour ses 10 années d’existence, (...)

14 septembre 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 6ème manche à Savigneux le dimanche 17 septembre!

Le club du Vélo Vert Savignolais organisera la 6ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 17 septembre ! Une (...)

14 septembre 2017 - CIRO Trial 2017 : le VCS Betton vous attend dimanche 17 !

L’équipe de bénévoles du Vélo Club Sportif de Betton s’est mise en marche pour tracer le trial de Betton et vous attend de pied (...)

26 août 2017 - Programme d’Albertville 2017, finales en live sur le channel UCI !

Voici le programme complet de la 4ème étape de la Coupe du Monde UCI Trial 2017, qui investit pour la troisième année consécutive Albertville et (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 5ème manche à Petit-Coeur le dimanche 25 juin !

Le club de Vélo Trial Petit-Coeur La Léchère organisera la 5ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 25 juin ! Une (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Grand Sud 2017 : finale à St Sulpice le dimanche 25 juin !

La finale de l’édition 2017 de la Coupe FFC Grand Sud de Trial se déroulera le 25 Juin dans la petite ville de Saint-Sulpice-sur-Lèze en (...)

10 juin 2017 - Championnat Centre IdF 2017 : les zones de la finale de Larchant !

La finale du Championnat Centre / Ile-de-France Ufolep 2017 de Bike Trial se dispute ce dimanche 11 juin à Larchant. Retrouvez les infos sur ce (...)