Retour sur le mondial de l’Equipe de France avec son manager Serge Froissart... « Content pour le trial français et fier de tous les pilotes »

samedi 5 octobre 2013
par Jebegood , Laurent
popularité : 6%

PNG - 10.9 ko Le Bleus de Serge Froissart nous ont fait vivre de grands moments d’émotion lors des Championnats du Monde de Pietermaritzburg. L’argent par équipe, l’or et l’argent élite 26", l’argent junior 26", le bronze élite et junior 20"... le bilan de leur séjour en Afrique du Sud est fabuleux mais nous n’avons finalement suivi ces performances que de loin. Tous les passionnés de compétition trial français étaient scotchés à la page Facebook France Trial, et ont put suivre aussi les grandes lignes de ce périple sur Tribal Zine.Aujourd’hui, nous avons décidé de revenir plus en détails sur cette épopée des Bleus, avec leur chef de file Serge Froissart. Le Manager France Trial a gentiment répondu à nos (très nombreuses) questions et nous dit tout sur ce Mondial 2013 de l’Équipe de France ! Interview-Fleuve d’un Manager « content pour le trial français et fier de tous les pilotes », réalisée il y a dix jours, le 25 septembre dernier. Merci Serge... Crédit-photos : Antoine Prouteau / Tribal Zine - Serge Froissart / France Trial - Pierre Retief / SportsPics.co.za - Darren Goddard / Gameplan Média

JPEG - 208.2 ko

JPEG - 474.6 ko

Tribal Interview

Retour sur le championnat du monde 2013, un beau bilan avec dans la catégorie reine 5 Français en finale 26, 2 en 20 avec Aurél qui fait un podium, TO qui fait grosse performance aussi, chez les Juniors Rudeau qui se hisse sur le podium en 20, en 26 le phénoménal cadet que l’on retrouve aussi sur le podium...... Quel beau bilan, 6 médailles, encore mieux que 2012 ! Mission accomplie et comment pour toi et ton équipe !!!

Oui, oui, content pour le trial français et fier de tous les pilotes ! Mais pas complètement satisfait car le coach que je suis pense toujours que l’on aurait pu mieux faire et qu’il y a des choses à améliorer, c’est ce qui me fait aussi avancer. La gestion de l’équipe de France n’a pas été simple dans cette année de transition à la fédé, et on a avancé dans la difficulté. Alors avoir eu cette densité en Afrique du Sud concrétisée par 6 médailles sur la course la plus importante de l’année ça compense …. Si on fait le bilan comptable ce n’est pas mal, on est sur tout les podiums hommes, tous les pilotes de l’équipe de France repartent avec une médailles et on a beaucoup de finalistes dont trois de la sélection Nationale...

JPEG - 298.5 ko

Dans toutes les catégories France a brillé, toujours 2 par équipe et le 1 semble un peu inaccessible avec les Espagnols qui ont de forts pilotes dans chaque catégorie... France pèche peut-être un peu par un trial féminin qui n’est pas à la hauteur du trial espagnol, derrière Gemma Abant on voit d’autres jeunes espagnoles qui émerge...

Ah celui là…. Ça me ferait bien plaisir de le ramener en tant que Manager Équipe de France, car pour moi il est très symbolique et représente l’ensemble du trial d’une Nation et toutes les personnes qui le font vivre au quotidien. Je savais qu’il nous faudrait un vrai concours de circonstances pour que l’on arrive à l’avoir et que notre place normale au vu des forces en présence et du mode de calcul serait 2ème… On a assumé c’est déjà pas mal et bravo à l’Espagne. C’est clair que depuis Julie Pesenti, cette catégorie pêche en France, on n’a pas anticipé sa suite. Maintenant nous avons un trou de génération et il va falloir faire avec… Par contre je tiens quand même à saluer la performance de Marion, je sais d’où elle revient car à un moment, je pensais même qu’elle arrêterait sa carrière, elle a su se remotiver et évoluer. Son passage au 20 lui fait du bien même si je pense qu’elle aurait du le faire plus tôt… Ensuite son attitude dans le groupe EDF a été au top, première fois pour elle et seule fille, elle a su s’intégrer et prendre toute sa place.

JPEG - 63.1 ko Quelques mots sur cette équipe côté paddock, attitude générale de l’équipe, état d’esprit, gestion de la pression... Raconte nous un peu voyage, l’hôtel, comment vous avez prix vos marques, les training, la bouffe locale, quelques anecdotes ? Çà avait l’air particulièrement agité dans la 238 ?

L’attitude générale du groupe a été bonne, même si dans un groupe qui vit, avec des caractères différents, des objectifs différents, ils se passent toujours des choses. Nous avons toujours su nous parler et trouver des solutions, même si parfois ça peut être un peu tendu car le stress et/ou la fatigue sont là. L’hôtel c’était un peu particulier, être à l’intérieur d’un casino était un peu exotique…. Ce n’était pas l’endroit typique, mais ça nous a permis de souvent manger sur place et de fêter un peu ces championnats le soir de la finale 26. La 238 avec un titre et deux médailles d’argent a normalement été un peu agité ce soir là, mais rien d’exceptionnel…. Les entraînements se sont résumés à quelques roulages sur le site de la courses pour certains, pas le temps de chercher, pas le temps de prendre du temps…. Avec Titi, ça a été « poignée dans le coin » tout le long, car les courses se sont enchainées du mardi au samedi…

Staff réduit juste toi l’entraîneur et le mécano Christian Gugliotta pour encadrer tout ce beau monde, point de kiné ni de préparateur physique cette année, il a fallu jouer tous ces rôles !?! L’an prochain en Norvège faut que la fédé déroule le tapis rouge pour les trialistes pourfendeurs de médailles...

Oui ça a été chaud… on a tout fait sur le fil du rasoir, et on est sorti un peu vannés de l’histoire, car pour nous ça commence bien avant (3 mois), dans la préparation logistique car tu ne vas pas en Afrique du Sud avec 23 personnes comme tu vas en Autriche…et pour moi ça finit bien après également (bilan, compta etc)… Mais deux dans le staff c’est vraiment limite, il ne faut pas qu’il arrive de trop gros imprévus et tu comptes un peu sur ta bonne étoile, surtout que l’on avait pas moins de pilotes à gérer, car j’avais pris les mineurs sélection Nationale dans notre hôtel et Jordy et Kevin dépendaient également de nous pour leur logistique, donc au final le même taf mais fait avec deux fois moins de personnes… Heureusement que tout le monde à mis du sien, qu’ils ont tous joué le jeu, sélection nationale incluse, ne serait-ce que pour suivre les autres pilotes… Je te donne l’exemple de la qualif 26, c’est un peu dur de porter 8 sacs à deux !!!

JPEG - 97.2 ko Christian Gugliotta a l’air d être un personnage incontournable dans cette équipe, pas seulement par ses aptitudes mécaniques, le DJ a l’air aussi d’être le boute-en-train de l’équipe ? Trialiste expérimenté qui joue aussi un rôle sur les zones... Parle nous un peu de son rôle dans l’équipe (d’autant plus qu’il y a des gens bien sûr qui se posent des questions on ne te cache pas, tout le monde sait qu’il a une autre casquette, c’est le boss de Crewkerz) ?

Titi, on se connait depuis ses 15 ans…. On s’est vu grandir dans le trial, chacun avec son parcours, par exemple on était déjà ensemble en 2001 aux USA en tant que privés et on se respecte beaucoup. Il a été mis en place en Équipe de France par Marco en 2010. Quand je suis arrivé je voulais un maximum de stabilité dans le staff, donc je l’ai gardé. C’est un personnage méditerranéen, qui a de multiples compétences. Outre le fait qu’il connaisse toutes les marques de vélo trial et comment ils sont fabriqués, ce qui aide bien dans l’urgence mécanique que l’on peut avoir sur une course, il est également un animateur du groupe et n’a pas peur des longues journées !!! Il a également été souvent le suiveur de Marco sur les grands championnats, il connait donc le suivi de coureurs en course, la stratégie, et il supporte bien le stress, la preuve c’est lui qui a suivi Vincent pendant ses deux courses et pourtant ils représentent deux marques différentes…. En fait ces histoires de marques pendant les championnats on les oublie complètement, et on reste centré sur la performance collective et individuelle. Le reste importe peu, le staff est là pour essayer que tout le monde soit efficace et c’est tout. Après on n’empêchera jamais les gens de parler ou d’interpréter, c’est la rançon de l’exposition et de la responsabilité, on le sait quand on s’engage et on fait avec !!

JPEG - 76.2 ko

Ton avis sur ce mondial côté organisation et traçage, y’a eu un gros travail de fait sur tous les plans pour donner grosse ampleur aux courses trial, belles zones, esthétique inédite et des tracés aux niveaux bien jaugés dans l’ensemble, des qualifs aux finales... Ton bilan de ce mondial côté organisation ?

Pour un pays qui n’avait jamais organisé de course internationale de trial ils ne s’en sont pas trop mal sorti à mon avis. Les zones dans leur architecture étaient jolies et colorées, pour les tracés sportifs, ils ont été faits par les deux délégués techniques UCI, Peter et Joël, d’habitude ils valident, là ils ont du faire en s’adaptant aux obstacles déjà posés, pas évident quand tu n’as pas la maîtrise de A à Z. En partant de ce constat je trouve que c’était pas mal, ils ont un peu trop élevé le niveau en qualif 26 junior et ont du s’adapter très rapidement sur la final élite 20, heureusement, sinon on allait à la « boucherie ».

Ce que l’on peut leur reprocher un peu, mais plus par manque d’habitude, c’est que quelques fois, pour rendre des passages plus difficiles, ils ont obligé les pilotes, par le tracé, à flirter avec les flèches et les rubalises,…. et là, ça ouvre souvent la porte à certaines polémiques car le jugement est humain et que les gestes vont vite…. Il y a eu aussi quelques hauteurs de saut, encore une fois, qui ne respectait pas les limites règlementaires….

Mais plutôt une bonne impression dans l’ensemble et différent de ce que l’on voit actuellement, par exemple, il y a bien longtemps que nous n’avions pas vu un trial sans buses….

JPEG - 165.4 ko

Revenons un peu sur les finales, côté féminine difficile pour Marion même si n’a pas démérité, ça roule de plus en plus fort dans cette catégorie avec des filles qui font de plus en plus monter le niveau devant, elle est passée en 1/2 saison au 20" peut-être plus adapté aux zones actuelles féminine...

On savait que ça allait être dur, on est réaliste sur son niveau et il y avait tout le gratin féminin présent en Afrique du Sud... Son rôle était de finir sa course coûte que coûte et marquer suffisamment de points pour assurer la médaille d’argent par équipe. Sur cet objectif prioritaire elle a fait le job et je suis satisfait. Sur le plan individuel on pouvait espérer un peu mieux, j’avais mis comme potentiel entre la 5ème et la 8ème place. Elle fait 8, et est donc finaliste. Être parmi les huit meilleures mondiales de ton sport c’est bien, non ? Il n’y a pas beaucoup de monde qui peut revendiquer cela…. Comme je l’ai dis plus haut, je sais d’où elle revient…maintenant j’espère que cette expérience va lui donner encore plus envie de progresser pour se rapprocher un peu du haut du classement. L’envie également de hausser son niveau pour continuer l’aventure en sélection, le temps de préparer la prochaine génération… J’ai confiance en elle, elle part en Australie et va rouler avec J9, qui est surement la trialiste au monde qui s’engage le plus à l’entraînement, ça va lui faire du bien !!

JPEG - 439.2 ko Côté hommes, les 20 ont roulé dans des conditions météo catastrophiques, mais Alex Rudeau a su tirer son épingle du jeu... Il est allé chercher le bronze et l’argent pas loin ! Belle performance et premier succès individuel pour l’équipe ?

Oui, c’est bien, on aurait signé de suite pour cette médaille et l’argent, il l’a par équipe…. Alex revient de loin également, déjà l’année dernière il a loupé un peu sa saison pour une fracture du coude et là cette année il attaque le couteau entre les dents comme à son habitude, mais au printemps ça ne se passe pas vraiment comme il l’attendait (ex : 9 à l’Europe….), de la fatigue, beaucoup de questions etc… N’étant pas le genre à se plaindre et à s’épancher, on rame un peu pour comprendre, et heureusement, sa mère, travaillant en milieu hospitalier, arrive à mettre le doigt dessus, verdict, Alex est juste entrain de sortir d’une mononucléose non décelée…. Là on commence à mieux comprendre, mais on est déjà mi-juillet !! Ensuite ce que les gens ne savent pas, c’est qu’en Afrique du Sud, nous avons eu un moment compliqué à géré avec lui, en effet suite à sa qualif, l’après-midi il a suivi un coureur élite 20, et avec les efforts du matin et le fait de rester sous le soleil, il s’est mis à saigner du nez et ça ne s’arrêtait pas….Direction centre médical de la course où il est resté plus de deux heures, heureusement cela s’est arrêté juste avant qu’il ne l’amène à l’hôpital…. Du coup on ne savait pas trop comment il allait réagir après cela, on l’a obligé a vraiment rester tranquille durant sa journée de repos la veille de sa finale, au risque, si cela recommençait de devoir aller à l’hosto…. Alors ramener deux médailles, une bronze en indiv et une argent par team, je pense que ça lui fait bien plaisir. Sur la finale, on ne savait pas trop comment ça allait s’enclencher et est-ce qu’il allait bien se sentir comme en qualif…. C’est à la fin du premier tour que l’on voit que la 3ème place est jouable, car honnêtement, on voit que l’espagnol et l’autrichien sont difficilement rattrapables, et on regarde plutôt dans le rétro, le slovaque, l’italien et le norvégien. On arrive bien à les contenir, Alex sur le bike et nous en stratégie et c’est parce que l’autrichien se loupe dans son deuxième, qu’il finit si près de l’argent….donc pas de regrets même si il y avait la place pour l’argent… C’est encourageant pour la suite, car Alex n’est que 1ère année alors que tous ses concurrents 2013 étaient junior 2, donc on sait que si tout se passe bien, il aura encore quelque chose à jouer en 2014, ça motive !!!

JPEG - 175.2 ko JPEG - 355.3 ko

Le soir, finale 20" est aussi un véritable enfer, il a même été question de reporter l’épreuve, finalement les pilotes ont fait avec, TO s’en sort bien, Aurél 6ème des qualifs fait un véritable exploit en devançant Benito et en raflant l’argent ! Encore mieux que Vince l’an dernier ! Revenons sur cette course et perf France... Au passage,le patron de la discipline Abel Mustieles semble vraiment sur une autre planète maintenant, le n°1 mondial a encore été très fort sur cette course...

C’est clair que là, les conditions n’étaient franchement pas agréables car ça avait empiré depuis les juniors, le sol était vraiment détrempé et les zones glissantes, de plus ça caillait !! Pour TO, c’est clair que c’est satisfaisant même si je sais qu’il est reparti avec un peu de frustration et qu’il espérait mieux, mais il a eu une période difficile en amont sur les trois courses sélectives (Europe, France et Pra Loup)…Donc après ça, rentrer en finale même si ce fût chaud (il sort l’italien pour des pénalités de temps de courses…), c’est très bien. Après, il lui manque encore un petit truc pour élever son niveau et être à son top sur les grands championnats afin d’utiliser tout ce qu’il sait faire à l’entraînement, on en a un peu discuté avant ces worlds, et j’espère qu’il trouvera ce déclic pour aller jouer Top 5 régulièrement car il en a les moyens… A sa décharge deux choses, un, ses adversaires sur cette finale étaient loin d’être des « manchots » et, deux, c’est lui qui ouvrait les zones, au vu des conditions ce n’était pas évident, mais il est resté combatif tout au long de sa finale, donc bravo !! Aurel, c’est TOUT SIMPLEMENT LA MEILLEURE PERFORMANCE FRANÇAISE DE TOUS LES TEMPS sur un Championnat du Monde, il a fait mieux que Marco, Gilles et Vince qui s’y sont tous frottés et qui n’ont pu faire mieux que 3ème. Et accrocher les « scalps » de Benito, Dani, et Kasuki qui sont de vrais tops spécialistes sur une course ça cause non ? Bien sûr que les conditions ont pu jouer, dans le sens, ou lui, en a fait une force, dans la capacité à s’adapter, et sur cette qualité, il se sentait fort, la preuve, quand on su la veille qu’il pleuvrait mais on ne savait pas trop quand, il m’a dit : « moi, j’espère qu’il va faire un gros orage juste avant la course, car ça va changer la donne sur ce type de zones… », Donc juste avant la finale, on avait plutôt le sourire…. Et puis au-delà de la médaille, on est satisfait d’avoir répondu sur le terrain par de la performance à ceux qui ne croyaient pas en ce choix….et ce podium, c’est la meilleure des explications possibles sur celui-ci !!

JPEG - 238.9 ko

Sur l’ensemble de la saison Abel mérite son titre, il a énormément travaillé pour rivaliser avec Benito, et cela à payé, bravo à lui. Maintenant, il est jeune, mais accumule un petit peu les pépins physiques donc j’espère pour lui qu’il n’a pas trop travaillé !!! Mais gros respect aussi à Benito qui est revenu après son poignet et qui arrache la médaille in extremis !! Faut pas oublier que c’est lui le boss, car pour que ça, ça change il faudrait qu’Abel soit encore sur un 20 entrain de gagner les Worlds en 2022 sans en avoir loupé un entre temps….

26, la catégorie reine, tu nous avais prévenu "ca va fighter", et ca a fighté...... Tu visais deux médailles dont l’or, au final il y en a trois (dont l’or 26 bien sûr), et que d’émotions, beaucoup d’intensité aussi dans la catégorie élite... formidable bilan !

Effectivement ça à fighté…. J’étais sûr que le retour de Kenny ramènerait ce petit côté électrique que peut avoir une finale 26 quand les trois tops sont là !!! On a été servi !! L’objectif officiel était de faire 1 médaille chez les juniors et 2 médailles chez les élites tout en conservant le titre, donc contrat rempli, même si j’avais le secret espoir de réédité un podium full France comme à l’Europe…. On n’est pas passé loin, mais c’est comme ça, Aurel avait laissé un peu de jus dans le 20 et il en a manqué un tout petit peu pour sortir Kenny…

JPEG - 202.8 ko 5 Français en finale 26, c’est ÉNORME, Vuillermot qui a sorti in extremis Laszlo en qualif, Kevin qui a fait une magnifique qualif aussi et jouait sa première finale de mondial.... Devant, d’emblée ça roule très fort avec du grand Kenny pour cette finale 26, qu’Aurél n’arrivera pas a sortir : le Belge n’a pas roulé de la saison mais a été redoutable, la finale a été belle baston entre les trois champions du monde... Il y’a eu ces controverses avec ces 5 de Gilles et puis aussi de Kenny, et un Vincent Hermance qui n’a rien lâché et a enfumé tout le monde, Gilles se laisse peut -être déconcentré au premier tour et revient fort au second tour (5pts) mais Vincent fait aussi fort au second..... raconte nous tout ca avec ton regard de sélectionneur, la course, ces polémiques jusqu’à la remise des prix...

Tout d’abord je vais parler de Kevin qui fait sa première finale mondiale. Ça conclut une année qui n’a pas été facile pour lui car il a eu un gros coup de mou dans la saison, il a su trouver les ressources pour rebondir et retrouver de la fraîcheur à la fin. C’est une expérience qui doit lui servir pour les prochaines saisons…. Il a fait une qualif superbe, serein et décontracté, ses gestes partaient vraiment bien. Après en finale, il espérait surement mieux, mais ce n’est pas évident de gérer une finale mondiale, cela va très vite, il y a de la tension, il faut faire les bons choix et être présent dès la première minute, sinon ça se paie cash !! Nico, je retiendrais surtout sa qualif et comment il a réussi à revenir de je ne sais où pour coiffer Laszlo sur le poteau… Il m’a encore fait vieillir de 6 mois en l’espace d’une zone !!! Heureusement qu’il connaît bien cette situation de « money time », il a été très bon stratégiquement et mentalement sur ce coup là. En finale, pour lui aussi cela n’a pas été comme il le souhaitait… 7ème, je pense qu’il espérait un peu mieux et il sait qu’il est capable de rivaliser avec Andrei et Rafa, ils sont de la même strate. Pour positiver je retiendrais surtout qu’il est bien revenu d’une blessure qu’il lui a chamboulé son début de saison et qu’il rentre en finale pour la deuxième année consécutive….il y a pire !!!

JPEG - 326.7 ko

Je ne vais pas épiloguer sur l’arbitrage et ce qu’il s’est passé, je sais juste, car j’étais à côté, que c’est le commissaire qui s’est planté pour Gilles. Par contre, c’est quand juste derrière, Aurélien fait exactement comme Gilles et qu’on lui compte le 5, là ce n’est pas normal. Pas le même jugement pour deux pilotes dans la même situation….. Pour ce qui est du 5 de Kenny, je n’en sais rien, je n’ai pas vu l’action, par contre je sais que Gilles n’est pas intervenu à ce moment là, il a juste donné son carton car il passait ensuite…. Donc sur ces polémiques de pilotes on mettra ça sur le coup de la tension et de la déception, pas grave on a l’habitude…, par contre là où je ne suis pas du tout d’accord c’est sur ce qu’il s’est passé durant le podium. Sans rentrer dans le détail, un membre du staff de l’équipe belge a manqué de respect à un pilote français, et ce n’était pas correct, des excuses de cette personne à Anvers seraient les bienvenues…

JPEG - 361.7 ko JPEG - 449.2 ko JPEG - 438.2 ko JPEG - 391 ko

Arrêtons nous sur le cas Vincent Hermance, tu as été à une époque pas si lointaine son coach qui l’a suivi jusqu’à son premier titre élite, et puis avant jusqu’à son titre junior américain, il a été là très fort aussi bien sur le vélo que dans la tête...

Bien sûr que je le connais bien… même très bien !!! J’étais à côté de lui, avec trois rôles différents lors de ses trois titres mondiaux courant sur 12 ans…. Là où j’ai pris plaisir à le voir gagner c’est surtout dans la manière, cela faisait bien longtemps que je ne l’avais pas vu réunir tous les ingrédients au même moment.. S’il a gagné c’est que c’est lui qui présentait le meilleur package, motivation, concentration, relâchement, condition physique, attaque de l’obstacle, maîtrise du stress.

JPEG - 29.4 ko Quand il doit passer cette maudite tête de girafe parce Gilles vient juste de le faire, et sortir le gros planté à la 2ème tentative, c’est fort, c’est le moment clé de la finale, et être là à côté de ces deux pilotes à ce moment là c’était vraiment kiffant. Ce titre va lui faire du bien car ça lui permet, s’il le veut et quand il le voudra, de pouvoir arrêter sa carrière sereinement, ça boucle une carrière exceptionnelle de régularité au plus haut niveau, car je le rappelle, depuis 2004, Vincent a fini quasiment toutes les courses où il s’est présenté sur le podium…(à l’exception du 4ème place sur une coupe du Monde à Courtrai en 2008 et un abandon sur blessure au Mt Saint Anne en 2010). Je pense d’ailleurs qu’il profitera beaucoup plus de ce titre que du premier !!

La course de Gilles : le N°1 mondial semblait avant cet évènement intouchable, au vu de ses récentes perfs en Coupe du Monde, et notamment de celle de Méribel où il avait fait un finish énorme... finalement il perd le maillot...

Oui, il perd le maillot, c’est comme ça, c’est le sport. Il avait néanmoins les moyens de le conserver, d’ailleurs il était le seul à avoir la sortie du crochetage en fin de première zone, donc un endroit où il pouvait faire la différence… Mais tout ne s’est pas passé exactement comme il avait prévu, il commence par une longue discussion sur ce litige à la première zone où je le rappelle, il avait raison… Puis il fait une grosse erreur (concentration ?) sur un passage pas trop compliqué pour lui dans la zone léopard, il trainera ce 5 jusqu’à la fin…, puis il a un problème de frein et est obligé de prendre le vélo de secours, donc tout ça lui complique un peu la vie dans son premier tour…. Il réenclenche bien au 2ème, premier à sortir le planté car il fallait absolument qu’il passe pour mettre la pression à Vincent derrière, mais ça n’a pas suffit car Vincent maintient son niveau et ne craque pas dans le finish…

Le troisième homme de ta sélection, Aurél’, a été PHÉNOMÉNAL, tu l’avais dit avant le mondial, c’est un "challenge à la mesure de son talent"... Il fait un podium, pas loin de nous faire un nouveau doublé, incroyable ce jeune !

Je l’ai dit plus haut, il a laissé un peu de fraîcheur dans le 20, et on savait que Kenny serait dur à sortir, car s’il était présent c’est qu’il savait qu’il pouvait jouer quelque chose, sinon, Kenny ne serait tout simplement pas venu… Le 5 injustement compté de sa première zone à pesé, mais pas que ça, c’est surtout son échec dans la zone PMB au 2ème qui le plombe, sans ça la porte était encore ouverte sur la zone de la girafe et un bon assurage aurait pu lui offrir la 3ème place, car Kenny venait d’y faire 5, et à ce moment là il n’y avait qu’un point de retard…mais la suite c’est passé différemment !! Cela n’empêche pas qu’il ait fait un superbe Championnat du Monde en ramenant deux médailles d’argent et une 4ème place. Il sait encore plus aujourd’hui qu’il est capable de jouer avec les tops quand il est dans de bonnes dispositions et lui n’a que 24 ans….C’est un pilote qui peut indéniablement rêver de porter le maillot arc en ciel un jour, l’avenir le dira !

JPEG - 83.2 ko

JPEG - 461.3 ko Dans la série des jeunes qui ont un incroyable talent...... Jérémy Descloux : un autre jeunot dont on ne souligne sans doute pas assez le talent, aussi discret qu’efficace, après avoir décroché le titre mondial cadet, il est déjà sur le podium du mondial junior, cela promet pour la suite !

99% des pilotes qui aurait fait sa saison, et aurait fait une médaille au championnat du Monde junior en étant surclassé de chez les cadets aurait été satisfaits de leur course….. lui fait partie des 1% restant qui en aurait voulu plus, ça le résume !!! Oui il a fait une saison exceptionnelle sur le plan international, un titre, deux argents et une bronze, mais mon rôle est de lui expliquer qu’il doit maintenant envisager la suite de sa carrière sous l’angle de l’athlète de haut niveau sinon ça bloquera au dessus, et il a une telle marge de progression sur l’aspect physique et technique….Aujourd’hui, il compense par un mental hors du commun et rare, mais qui peut parfois lui jouer des mauvais tours, il doit aussi apprendre à le maîtriser pour que ça reste une force en toutes circonstances. C’est un garçon que je découvre vraiment cette année, il a son fonctionnement, c’est parfois assez déroutant mais ça marche, et personnellement en tant que coach j’aime bien, ça demande une autre approche car il n’est vraiment pas facile à cerner au début.

Quelques mots sur les "déçus" de l’équipe, y en a qui ne sont pas passés loin des finales, pour beaucoup c’était une grande première, n’ont pas démérité pour autant....

Vu le nombre c’était clair qu’il y en aurait…. Après on ne savait pas qui…Ceux qui peuvent nourrir le plus de regrets pour moi sont au nombre de trois. Guillaume en Élite et nos deux juniors 26 qui avaient largement le niveau pour rentrer en finale. Pour le premier, il n’a pas réussi à élever son niveau au 2ème et 3ème tour alors que son premier était d’un niveau correct, dommage car il ne finit qu’à 4 pts de la qualification…. Pour les juniors, ils ne sont pas arrivés à se relâcher pour pouvoir attaquer… Ils ont fait un trial « au frein à main » dommage aussi !!! Les autres non qualifiés sont de jeunes élites (Yann, Alex, Benjamin, Jordy, Maxime), ils sont encore en phase d’apprentissage du top niveau mondial, ils étaient là avant tout pour capitaliser encore de l’expérience pour l’avenir. Nous savons qu’il faut du temps pour bien maîtriser tous les paramètres, l’idée c’est qu’il soient à la place des Aurél, Nico, Guillaume, Kevin dans deux ou trois saisons, quand eux seront devant après l’arrêt ou le déclin de la génération actuelle.

Après tout ca, il ya eu la troisième mi-temps très disputée aussi... notamment entre Vincent et Aurél..... toute l’équipe qui a fété ca aussi comme il se doit........ ca été aussi moment fort de ce mondial ou tout le gratin du trial international a pu festoyer ensemble, rare et précieux...

Oui, ce sont des moments agréables et privilégiés du moment que ça ne déborde pas trop…il faut rester quand même vigilant et il faut rentrer tout le monde dont on est responsable à bon port !!… Le premier soir on est resté ensemble entre nous car tout le monde était déjà bien fatigué et en restant sur place où il y avait tout, on n’avait pas à gérer du transport, le 2ème soir était plus international en ville à la soirée UCI…. Moi qui les vois la plupart du temps être adversaire, ça faisait du bien de les voir dans une autre situation, sans stress, heureux de faire un peu la fête ensemble tout simplement.

JPEG - 62.4 ko

Bilan de tout ca, au-delà du bilan comptable des médailles ? On a eu une belle Équipe de France, avec une sélection nationale hors Équipe France qui a été bien présente aussi, qui s’est débrouillée pour venir de ses propres deniers et faire briller le maillot et le trial français en cette période de crise ou fédé serre la ceinture...

Oui, c’est un très bon bilan et je suis fier de ces équipes qui ont su répondre présentes quand il le fallait malgré une situation qui avait mal démarré,…on a fait avec mais ça n’enlève pas les problèmes qu’il y a à régler pour l’avenir, et il va falloir encore argumenter et s’appuyer sur ces bons résultats pour que l’on puisse avoir les moyens de travailler encore mieux.

JPEG - 254.8 ko Vous avez fait vivre de belles émotions à tous les passionnés de trial français, sur ta page facebook tous les compétiteurs ont pu suivre tout cela de près, merci pour ta disponibilité au cœur de l’évènement pour commenter à chaud tout ca,... Tout cela est bénéfique pour le développement du trial, pour motiver des jeunes vers le haut niveau.... Même si une destination exotique comme l’Afrique du Sud, Norvège l’an prochain, c’est un gros investissement.....

Comme je l’avais dis, je ne souhaite pas une Équipe de France fermée et inaccessible pour le public, il est normal de communiquer et d’informer tant que ça ne prend pas le pas sur la performance qui reste la priorité. Donc on le fait si on en a le temps, surtout quand la course est loin géographiquement.

C’est sûr que c’est un gros investissement que ce soit pour la fédé ou pour les individuels, on a un coût qui tourne aux alentours de 2000/2500€ par personne pour une course !!! Mais ne l’oublions pas, la plupart des grosses courses sont en Europe, et vu du continent américain, asiatique ou de l’Océanie, ce sont nous les chanceux !!! Après, des voyages comme ça quand tu es jeune, c’est une expérience exceptionnelle et une bonne école de la vie, ça marque !!

Le Manager il voit la suite comment ? 2014 on espère bien que tu seras toujours là pour porter haut le drapeau du trial français... Cette saison qui s’achève a été très positive pour trial français, gros succès en Europe, aux JMJ, au Mondial, le haut niveau français est - on le voit bien - beaucoup plus structuré, avec un véritable interlocuteur pour tous les acteurs, que faut il de plus pour continuer à booster le trial français ? Peut être continuer travail pour rapprocher le trial de haut niveau des trialistes : harmoniser comme tu disais les épreuves, les actions sur l’ensemble du territoire, mobiliser plus les clubs, encore beaucoup de pistes pour développer le trial France...

2014 va se préparer cet automne, mais à l’heure actuelle je n’en sais pas plus que vous !! Nous avons des réunions DTN et CNVTT programmées bientôt, j’espère donc que l’on aura un cap assez rapidement. Personnellement, si on continue à me faire confiance et que l’on me donne les moyens de travailler dans la durée j’aimerais bien poursuivre le travail que l’on a commencé à entreprendre avec le groupe de réflexion et tous les acteurs du trial français, il y a tant de choses à faire !!!

Tu es quelqu’un qui a l’esprit "ouvert" dans sens où tu regardes et tu connais bien aussi tout ce qui se passe à côté du trial, que ce soit par exemple dans le bmx, ou dans le vtt, n’y a t il pas d’autres choses à faire pour améliorer l’image du trial auprès du grand public, que ce sport ait l’air moins "underground", attire plus de jeunes... Que lui manque-t-il, une selle ?

La selle ou non, je ne pense pas que ce soit ça le plus important… Effectivement, par rapport à d’autres disciplines on a du mal à se faire reconnaître, mais aussi à se vendre en général…Et là ce ne sont pas les autres qui en sont responsables, c’est nous… Je n’ai pas de solution miracle, mais je me pose pas mal de questions car je constate régulièrement deux choses : le public lambda ne comprend rien à la course en temps réel, nous ne sommes pas lisibles facilement de l’extérieur, et puis nous sommes une discipline relativement triste, sérieuse ou on a l’impression que le silence est d’or, où il y a peu de relation entre le public et l’athlète, ça faudrait impérativement que ça change !!! J’ai bien aimé comment Andrei s’est mis le public dans la poche en Afrique du Sud, il a été performant tout en faisant le show…. A méditer pour les autres pilotes. Donc la première question que je me pose est : que veux-t-on montrer au public, comment leur donner une vraie qualité de spectacle sportif ? Cela entraîne la deuxième : c’est quoi la philosophie du trial de compétition ? Ce qui est sûr aujourd’hui pour moi, c’est que ce n’est pas « toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus gros », et qu’il nous faut trouver une autre voie… ça n’engage que moi et je peux me tromper !!

JPEG - 115 ko

En parlant de trial old school..... Tu t’es refait une petite jeunesse avant ton départ : t’as ressorti ton trick infernal wheeling inversé qui fait tousser pas mal de jeunots, et puis tu t’es fait une grosse session old school du côté de Cavaillon, quelques mots la dessus !

Ahah…tout ça c’est parti d’une réunion OS qui s’était déroulé à Paris à l’exposition « Beton Hurlant », j’y ai retrouvé mes potes du Blix team Haro avec qui j’avais passé pas mal de temps jeunes. Un des membres, Christophe Vico, a décidé de faire quelque chose à Cavaillon, nous a envoutés pour que l’on remonte un vélo et que l’on s’y remette un peu le temps d’une Jam… Ce qui m’a aussi décidé c’est le fait qu’il soit arrivé à faire venir Eddie Fiola et que ça me donnait la possibilité de rider une fois dans ma vie avec ce rider car vous ne pouvez pas imaginer comment il m’a fait rêver quand j’étais jeune…. « King of Skatepark » à vie,… ça cause non ? Donc oui, pour tout ça, arrivé à le faire malgré un emploi du temps surchargé, ça a été un vrai moment de plaisir. Pour ce qui est du « backward wheeling », je voulais me prouver que j’étais encore capable de bien le faire à 46 piges sans me faire mal et étonnamment ça a été plus facile que ce je croyais car ce tricks m’a demandé tellement de travail qu’il reste inscrit en moi, je le ressens comme cela. Après je savais aussi qu’il me permettrait d’avoir le respect des freestylers à Cavaillon et comme je suis joueur…. Et puis c’est bien aussi de montrer à la jeune génération qu’il y a 25 ans ont faisait déjà de belles choses avec un matos moins performant !! Donc avis au streeters trial, qui ont une tendance à se « cloner », bougez-vous, inventez, et soyez originaux !!!

JPEG - 148.9 ko


Articles récents / Recent articles

samedi 28 septembre 2013
par Jozz

Abel Mustieles : « Encore deux ans en 20 pouces et place au 26 ! »

Nous avons passé une journée à Caspe avec Abel Mustieles. Une journée intéressante à plus d’un titre : non seulement nous avons partagé un entraînement avec le Champion du Monde mais il nous a accordé une interview surprenante : il nous annonce que le 20 pouces, c’est bientôt fini pour lui !

vendredi 27 septembre 2013
par Jebegood

Le Champion du Monde Elite 26 sur le divan de Tribal Zine... « Ce titre, il est pour tout ceux qui l’espéraient ! »

Vincent Hermance est revenu d’Afrique du Sud avec cet or tant convoité. Le nouveau Champion du Monde Élite 26’’ passe sur le divan de Tribal Zine pour évoquer avec nous cette nouvelle consécration... « Ce titre, il est pour tout ceux qui l’espéraient ! »

jeudi 29 août 2013
par Jebegood , Laurent

Vincent Hermance... «Je crois en mes chances»

Quelques heures avant d’entrer dans l’arène de Pietermaritzburg, Vincent Hermance a répondu à nos questions. Il reparle avec nous de Méribel, de Cahors, de Koxx, de Jitsie, et évoque bien sûr ce mondial plus proche que jamais. Il y croit, et il se sent bien...

dimanche 25 août 2013
par Jozz

Interview flash d’ Abel Mustieles : « Je sens la pression »

Nous avons rencontré Abel Mustieles juste avant son départ pour l’Afrique du Sud, où il va tenter de conquérir son premier titre mondial Elite. Abel revient sur ses dernières compétitions et nous parle de l’échéance mondiale. A ne pas rater !

samedi 17 août 2013
par Jebegood

Clément Moréno, la nouvelle génération street

Derrière les Triboulat et Léo Nobile, une nouvelle génération de streeters émergent sur la toile, à grand renfort de vidéos parfois étonnantes. Celle-ci en fait partie. « Génération Street 4 » avec Clément Moréno. Vidéo & interview par ici...

mercredi 14 août 2013
par Jebegood

Giacomo Coustellier, « Le trial va mal ! »

Giacomo Coustellier a fait son grand retour aux avant-postes du circuit élite international cette saison après une série de grosses blessures. Il évoque avec nous ce début de saison fructueux mais a souhaité aussi s’exprimer librement sur l’état du trial actuel. « Le trial va mal, très mal ! »

mardi 2 juillet 2013
par Jebegood , Laurent

Vincent Hermance... « Il faut aller au charbon ! »

La 2nde étape de la Coupe de France a été un trial de l’extrême, avec des conditions de courses extrêmement difficiles. Supermance l’a tout de même survolée et revient avec nous sur son incroyable run ! La leçon du jour : « Il faut aller au charbon ! » Et le Sky 3 ? Coming soon !

vendredi 14 juin 2013
par Jebegood , Laurent

Les barons du street - Nicolas Moreau, whip machine et globe trotter !

Venez faire connaissance avec un autre baron du street qui rejoint le crew Tribal Zine... Nicolas Moreau, jeune whip machine, qui se présente et nous parle de ses beaux projets qu’il va concrétiser dans les prochains mois et que vous pourrez suivre ici !

lundi 10 juin 2013
par Jebegood , Laurent

Les barons du street - Mickaël Dupont, park & vélo de grand-mère addict !

Entretien avec le baron du street Mickaël Dupont... Cette véritable machine à backflips et frontflips revient sur le buzz de sa vidéo vintage, sur son étonnant parcours et évoque ses futurs projets : du street 24 hardcore pour 2013 et... une nouvelle vidéo vintage pour 2014 !

lundi 3 juin 2013
par Jebegood , AMG

Le grand triomphe d’Abel sur la Coupe du Monde de Pologne... « La meilleure compétition de ma vie avec Genève ! »

Abel Musieles revient sur sa victoire éclatante sur la seconde étape polonaise de la Coupe du Monde, qui lui a permis d’endosser le maillot de leader de l’épreuve... « La meilleure compétition de ma vie avec Genève ! »

mercredi 29 mai 2013
par Laurent

ITV Vincent Hermance... « L’Ufolep OUI, le Bike Trial International NON ! »

Nous avons attrapé le nouveau Champion de France de Bike Trial Elite Vincent Hermance juste après sa victoire de Sury en Vaux. Il revient sur sa course et parle Bike Trial avec nous...« L’Ufolep OUI, le BIU NON ! »

jeudi 23 mai 2013
par Jebegood , AP

Interview de Gilles Coustellier... « Impatient d’aller en Pologne ! »

Une belle interview du Champion du Monde Gilles Coustellier qui revient avec nous sur son run impressionnant de Cerny, sur Heubach, parle matos... et nous annonce son retour sur la scène BIU en 2014 ! Un Gilles Coust’ « impatient d’aller en Pologne »... en mode nettoyeur !

dimanche 19 mai 2013
par Jebegood , Lez’Art

Didier Super au micro de Tribal Zine !

Tribal Zine enchaîne les grosses interviews... Après Supermance, Superdidier ! Ce fou furieux évoque le tournage de l’incroyable Voyage chez les Ritals et son addiction pour le trial... Sale drogué va !

vendredi 17 mai 2013
par Jebegood , Laurent

Double Interview Serge Froissart & Fabrice Piniès - « Cerny est une réussite ! »

A la fin de l’épreuve de Cerny, le Manager France Trial Serge Froissart et le Président du Trial Club de Cerny Fabrice Piniès ont fait le point avec nous sur l’évènement et cette première expérience de super finale FFC !

vendredi 17 mai 2013
par Jebegood , Laurent

ITV Supermance... « Je ne sais pas combien de temps ça durera, mais comment je kiffe ! »

Après avoir pris le contrôle de la Coupe du Monde à Heubach, Vincent Hermance a pris celui de la Coupe de France à Cerny ce week-end. Il évoque ce fantastique début de saison au micro de Tribal Zine...

TRIBAL FLASH

19 septembre 2017 - Calendrier Ufolep Est : 1ère course samedi 23 septembre à Barbey-Séroux !

Voici les premières dates des compétitions de Trial régionales de la nouvelle saison dans la partie est de l’hexagone. Le Trophée (...)

18 septembre 2017 - Compétition nocturne à Montauban le 23 septembre

Le Montauban Trial Club a le plaisir de vous annoncer la "SESSION II" de sa Compétition Nocturne. En effet, pour ses 10 années d’existence, (...)

14 septembre 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 6ème manche à Savigneux le dimanche 17 septembre!

Le club du Vélo Vert Savignolais organisera la 6ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 17 septembre ! Une (...)

14 septembre 2017 - CIRO Trial 2017 : le VCS Betton vous attend dimanche 17 !

L’équipe de bénévoles du Vélo Club Sportif de Betton s’est mise en marche pour tracer le trial de Betton et vous attend de pied (...)

26 août 2017 - Programme d’Albertville 2017, finales en live sur le channel UCI !

Voici le programme complet de la 4ème étape de la Coupe du Monde UCI Trial 2017, qui investit pour la troisième année consécutive Albertville et (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 5ème manche à Petit-Coeur le dimanche 25 juin !

Le club de Vélo Trial Petit-Coeur La Léchère organisera la 5ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 25 juin ! Une (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Grand Sud 2017 : finale à St Sulpice le dimanche 25 juin !

La finale de l’édition 2017 de la Coupe FFC Grand Sud de Trial se déroulera le 25 Juin dans la petite ville de Saint-Sulpice-sur-Lèze en (...)

10 juin 2017 - Championnat Centre IdF 2017 : les zones de la finale de Larchant !

La finale du Championnat Centre / Ile-de-France Ufolep 2017 de Bike Trial se dispute ce dimanche 11 juin à Larchant. Retrouvez les infos sur ce (...)