Koxx Marc Vinco Derangboy 2007

vendredi 10 août 2007
par Jebegood
popularité : 5%

JPEG - 404.2 ko

Les précédentes générations de Vincos...

Au mois de juillet 2004 (si mes souvenirs sont bons), Marc Vinco jette un pavé dans la mare des vtt-trial avec le lancement de son Marc Vinco Promodel : boitier relevé à + 80mm, empattement surdimensionné de 1115 mm, potence de 170mm x 45°... une géométrie vraiment hors-norme à tous points de vues dans le vtt-trial, vraiment novatrice, une vraie petite révolution !

Le vélo suscite pas mal d’interrogations sur les forums... il a ses fervents défenseurs, tandis que la majorité reste sceptique. Je décidais de tenter un gros coup de poker et d’adopter un vinco, histoire de voir ce que cela donne... je venais d’un XTP short de 1050 mm et je me dis que cela va être violent...

JPEG - 35.1 ko Premiers coups de pédales et grosse surprise. C’est plutôt stable ; la hauteur est compensée par l’empattement. Et ce spad est plus maniable que mon XTP short !.. Je pivote très facilement ; la potence longue et relevée confère un bras de levier extraordinaire. Sur la roue arrière, c’est un jouet, une folie pure, on en fait ce que l’on veut. Mais pour franchir ? Je pensais que cela ne serait pas évident de trouver mes marques pour taper, mais non... Il faut juste relever le corps et revenir sur l’avant plus rapidement, car on a une position beaucoup plus sur l’arrière et loin du cintre. L’empattement surdimensionné me permet de suite d’aller chercher des marches qui m’étaient jusque-là inaccessibles... Je suis désormais un Vinco addict ;)

Les points d’ombre de ce Vinco première mouture :
- une longueur excessive pour la plupart des gabarits, qui aide sur les gros franchissements mais qui pénalise sur les enchaînements (zones).
- le hauban arrière mal conçu : les manivelles frottent en effet contre les HS 33... Pour pallier ce problème, j’ai dû meuler légèrement l’intérieur de ma manivelle... pas top !
- le prix lol

Mais un max de qualité qui font de ce coup d’essai un coup de maître :
- boitier super haut + potence super relevée = maniabilité hors-norme
- la légereté
- la garde au sol
- le top sur la roue arrière
- une bête de franchissement

JPEG - 244.1 ko Fin 2005, c’est le lancement du Derangboy 2006... cf Crash-test du Koxx Marc Vinco Derangboy 2006, octobre 2005, par Jébegood , Titixm & Jozz... Marc Vinco rectifie les erreurs du passé (plus de frottement manivelles/HS 33), raccourcit l’empattement du vélo à un 1085/90mm plus raisonnable, et l’allège sensiblement en remplaçant le tube de selle par un simple renfort, une plaque percée d’un M et d’un V... Un spad qui avoisine les 10 kilos une fois configuré au top (dérailleur viré etc) et qui garde toutes les qualités de son prédecesseur, tout en devenant une véritable bête de zones. Il nous séduit immédiatement ! Seulement voilà, quelques mois plus tard, des photos compromettantes se multiplient sur les forums... le cadre a un point faible : le renfort "MV"... beaucoup de pilotes voient leur cadre se fissurer à ce niveau et aux bases. Personnellement, j’ai ridé un an avec ce spad sans le moindre problème, mais on ne peut nier l’évidence... défaut de conception !

Le Derangboy 2007 !

Fin 2006, le lancement du Derangboy 2007 vient rectifier cette malencontreuse erreur : le simple renfort avec le MV est remplacé par un tube de selle coudé, et les bases sont renforcées, au niveau du hauban. J’adopte immédiatement cette nouvelle cuvée et vais vous livrer toutes mes impressions après plusieurs mois de ride... Mais pourquoi un nouveau crash-test de ce spad alors que rien ne semble avoir changé ? Et bien si en fait, il y a du changement et on le sent dès les premiers tours de roues...

Le cadre :

JPEG - 353.4 ko JPEG - 331.2 ko

- géométrie inchangée par rapport au cru 2006 :

Empattement général 1085mm
Bases arrières 385mm
Angle de direction 71.5°
Hauteur du boitier de pédalier +80mm

JPEG - 464.9 ko
- il adopte donc un tube coudé a la place du simple renfort... le gain de rigidité est perceptible, mais aussi celui de poids... quelques centaines de grammes sur un cadre... cela ne passe pas inaperçu ! Désormais l’ensemble cadre et fourche affiche quelques 2800 grammes à la balance (jeu direction compris)... cela reste tout de même très raisonnable !

- le yoke usiné du bas a changé de structure... plus simple et plus costaud aussi !

JPEG - 514.5 ko

Les caractéristiques détaillées de mon spad :

JPEG - 475 ko Ci-dessus : Vue éclatée du spad... à l’occasion de la première "révision", après plusieurs mois de ride... R.A.S... des petits graissages et resserages pour la forme !

Cadre aluminium 6061 coloris noir
Peinture anodisation spéciale trial (vraiment très résistante !)
Fourche KOXX Forxx alu disc 180 mm
Jeu de direction TRY-ALL renforcé
Guidon TRY-ALL oversize relevé largeur 720mm coloris noir
Potence TRY-ALL 150mm x 30°
Bouchon de potence TRY-ALL NUC
Spacer TRY-ALL alu ; je n’en mets aucun
Poignées TRY-ALL rubber coloris noir
Boitier de pédalier TRY-ALL ISIS 122,5mm (boitier EURO)
Manivelles TRY-ALL ISIS longueur 175mm
Chaine TRY-ALL light
Roue libre TRY-ALL 108.9 18 dents
Protection roue libre TRY-ALL left foot
Tendeur KST Singlespeed ST
Frein avant TRY-ALL disc
Frein arrière MAGURA HS33
Patins TRY-ALL marron
Pédales TRY-ALL double cage coloris noir
Cassette TRY-ALL ultralight 13/18 dents
Jante avan TRY-ALL 39mm 28 trous percée coloris black mirror
Jante arrière TRY-ALL 47mm 32 trous percée coloris black mirror
Cassette KST avec pignon renforcé 15 dents
Moyeu avant TRY-ALL disc
Moyeu arrière TRY-ALL single-speed CNC
Pneu avant TRY-ALL STICKY 26X2.00
Pneu arrière TRY-ALL STICKY 26X2.50
Chambres à air TRY-ALL arr / Hutchinson
Fond de jante TRY-ALL coloris noir

JPEG - 555.4 ko

JPEG - 527.5 ko

JPEG - 488.5 ko

Je reçois le tout livré en config’ "compét’" 100% trial... plus la peine de bricoler pendant des heures pour en faire une bête de zones... le tout est parfaitement réglé... tendeur, singlespeed... il n’y a plus qu’à meuler la jante arrière et hop prêt à rider ! Par la suite, je remonte tout de même quelques composants persos auxquels js suis habitué... Je remplace les pédales double cage par des DECATHLON Free-Ride (plate-formes noires avec picots), qui ont plus d’accroche et une plateforme plus large. Je remplace également les poignées d’origine, trop fines à mon goût, par des grips noirs DECATHLON double densité.

Le poids :
- Il est désormais plus proche des 11 kilos que des 10...
- Le mien fait très exactement 11 kilos !

Le comportement de ce spad sur le terrain :

Il n’y a pas de gros changement par rapport au modèle 2006, mais on va repréciser un peu tous les traits de caractères de ce spad... nous n’avions publié le crash-test 2006 qu’après un court essai de quelques jours.

La stabilité :
- Cela reste le point faible de ce spad par rapport aux autres bikes plus classiques avec un boitier moins relevé ; il est à l’évidence beaucoup moins stable qu’un Coust’ ou un Vracing...
- Il faut rider un peu pour s’habituer au vélo et vraiment trouver son point d’équilibre. Au début, le rider qui vient d’un spad plus classique devra se montrer vigilant en zones pour éviter de déséquilibrer.

La maniabilité :
- C’est un des points forts de ce spad... digne d’un vélo-trial, grâce à cette potence longue et relevée, qui confère un bras de levier extraordinaire : l’arrière se lève et se place sans effort.
- Quant à l’avant, il se lève tout aussi facilement, le poids du rider était naturellement porté sur l’arrière... un vrai plaisir à manœuvrer !

JPEG - 424.8 ko La roue arrière :
- Un autre point fort incontestable de ce spad. Tous les riders qui testent ce vélo même pendant un court instant sont unanimes... il est royal sur la roue arrière, et on en fait vraiment ce que l’on veut...
- Il enchaîne les rochers sans broncher, permet de rester posé sur la roue arrière sans trop d’effort et de ne pas se précipiter dans les enchainements sur la roue arrière. Un must... On peut même finir un jump facilement en restant posé sur la roue arrière... la classe ! JPEG - 444.9 ko

JPEG - 494.8 ko Le franchissement :
- Certains riders prétendent avoir du mal à trouver leurs marques sur ce point. Il faut avouer que ce n’est probablement pas le bike idéal pour un rider débutant, qui apprend à franchir, la position du rider étant en effet très éloigné du guidon.
- Pour le rider averti, c’est un spad qui permet de faire des tapés précis.

JPEG - 517.7 ko JPEG - 486.7 ko

- Un spad qui est également efficace pour les franchissements en deux-temps, grâce au bras de levier de la potence, qui accentue le retour de la roue arrière.
- Pour les bunny hops, la position sur l’arrière s’avère relativement avantageuse et donne de bons résultats.
- Le bémol en matière de franchissement : c’est un bike qui a toujours tendance à envoyer sur l’arrière... les enroulés s’avèrent plus difficiles qu’avec les autres spads...

JPEG - 269.2 ko JPEG - 317.9 ko JPEG - 288.4 ko JPEG - 321.7 ko

Le latéral :

- Sur ce point , il faut trouver ses marques... La potence étant très relevée, la roue avant est au départ positionnée plus bas par rapport à l’arête de l’obstacle qu’un autre vélo.
- Néanmoins, une fois qu’on a pris ses petites habitudes, ce vélo s’avère très efficace : ce spad étant très stable sur l’arrière, on peut se permettre de bien travailler ses départs ; le boitier haut est vraiment un plus en la matière également pour grappiller des centimètres essentiels ; le bras de levier de la potence permet également en ce domaine de ramener l’arrière avec rapidité et efficacité.

JPEG - 416.1 ko JPEG - 421.7 ko
JPEG - 421.7 ko

JPEG - 406.2 ko Les transferts :
- Les transferts roue arrière sont évidemment facilités par la stabilité de l’engin sur sa roue arrière... les seules limites sont celles du pilote ;)
- Pour les transferts sur l’avant, il y a des marques à prendre, comme en latéral en fait. Le guidon étant particulièrement relevé, le pilote est vraiment loin de sa roue avant, et il faut vraiment la laisser plonger assez bas pour pouvoir "charger" le mouvement et transférer sur un obstacle. Et il est un peu dur de revenir sur l’avant également en fin de transfert... Mais en accentuant le geste et la rapidité du mouvement, on peut aussi sur ce point tirer profit de ce spad, et notamment du bras de levier de la potence, pour réaliser de beaux mouvements !

Conclusion :

JPEG - 394.9 ko

Le Derangboy, héritier du Marc Vinco Promodel, reste un spad hors-norme ; ses caractéristiques géométriques extrêmes lui confère un comportement à part, mais vraiment efficace, qui en font une vraie bête de zones, aujourd’hui portée au plus haut niveau par des riders comme Floran TOURNIER.

Il a été discrédité par les indéniables soucis connus lors des séries précédentes. Mais le tir a bel et bien été rectifié et le Derangboy 2007 est un spad parfaitement abouti.

Un spad que beaucoup conseillent à des riders avertis, car certaines techniques peuvent être moins évidentes à réaliser et acquérir à son guidon, mais qui - je pense - peut combler la plupart des riders par sa maniabilité exceptionnelle, notamment sur la roue arrière, et surtout son confort de pilotage, qui confère au pilote une position naturelle et bien relevée tout en restant efficace !


Articles récents / Recent articles

vendredi 3 août 2007
par Jebegood

Jeux Mondiaux de la Jeunesse 2007

Les jeunes frenchies ont assuré aux J.M.J. 2007...

mardi 31 juillet 2007
par Jebegood

Vincent Hermance by Sergio !

Shooting photos de Vincent Hermance, en mode "streeter", dans la plus belle ville du monde...

mercredi 25 juillet 2007
par Jebegood

Tribal Show sur le Tour 2007 !

Le Tour de France est revenu à Compiègne en 2007... pour l’occasion, un show Tribal Zone !

dimanche 22 juillet 2007
par Jebegood

Vincent Hermance Champion de France Elite 2007 !

Vincent Hermance remporte le titre de Champion de France Elite 2007, qui était aux mains de Giacomo Coustellier.

mercredi 11 juillet 2007
par Jebegood

Trial Party 2007

Trialparty 2007... Tribal Zone était dans la place, avec son superpilote Bogdan... En live par ici...

dimanche 8 juillet 2007
par Jebegood

Vincent Hermance Champion d’Europe de Trial 2007 !

Vincent Hermance s’empare du titre Elite à Walbrzych et Aurélien Fontenoy conserve le titre Junior !

samedi 7 juillet 2007
par Jebegood

Ils ont roulé sur la Lune !

Damz et Thorfin envoient un nouveau message à Jébegood... Ils sont décidés : demain, on va rouler sur la Lune !

TRIBAL FLASH

19 septembre 2017 - Calendrier Ufolep Est : 1ère course samedi 23 septembre à Barbey-Séroux !

Voici les premières dates des compétitions de Trial régionales de la nouvelle saison dans la partie est de l’hexagone. Le Trophée (...)

18 septembre 2017 - Compétition nocturne à Montauban le 23 septembre

Le Montauban Trial Club a le plaisir de vous annoncer la "SESSION II" de sa Compétition Nocturne. En effet, pour ses 10 années d’existence, (...)

14 septembre 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 6ème manche à Savigneux le dimanche 17 septembre!

Le club du Vélo Vert Savignolais organisera la 6ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 17 septembre ! Une (...)

14 septembre 2017 - CIRO Trial 2017 : le VCS Betton vous attend dimanche 17 !

L’équipe de bénévoles du Vélo Club Sportif de Betton s’est mise en marche pour tracer le trial de Betton et vous attend de pied (...)

26 août 2017 - Programme d’Albertville 2017, finales en live sur le channel UCI !

Voici le programme complet de la 4ème étape de la Coupe du Monde UCI Trial 2017, qui investit pour la troisième année consécutive Albertville et (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Auvergne Rhône Alpes 2017 : 5ème manche à Petit-Coeur le dimanche 25 juin !

Le club de Vélo Trial Petit-Coeur La Léchère organisera la 5ème manche de la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes 2017 de Trial ce dimanche 25 juin ! Une (...)

22 juin 2017 - Coupe FFC Grand Sud 2017 : finale à St Sulpice le dimanche 25 juin !

La finale de l’édition 2017 de la Coupe FFC Grand Sud de Trial se déroulera le 25 Juin dans la petite ville de Saint-Sulpice-sur-Lèze en (...)

10 juin 2017 - Championnat Centre IdF 2017 : les zones de la finale de Larchant !

La finale du Championnat Centre / Ile-de-France Ufolep 2017 de Bike Trial se dispute ce dimanche 11 juin à Larchant. Retrouvez les infos sur ce (...)