ITV Vincent Hermance (1/2) : Jamais 2 sans 3 !

vendredi 5 février 2016
par Jebegood , Laurent
popularité : 1%

Vincent Hermance sort d’une saison 2015 exceptionnelle, avec le plus prestigieux des maillots sur le dos : celui de Champion du Monde Élite UCI. Le troisième d’une carrière bien remplie ! Dans son dressing, il a aussi ajouté un autre maillot très convoité, le troisième aussi : un maillot de Champion de France Élite.

A 31ans, pas question de baisser la garde, bien au contraire il continue le pressing et on le voit s’entraîner dur sur le grès francilien. Il a toujours soif de victoires, de combats, de médailles d’or, et cette furieuse envie de continuer à repousses ses limites et celles de son sport ! Entre deux trainings, Vincent nous a accordé une interview où nous sommes revenus avec lui sur la saison passée et celle qui se prépare. Les enjeux sportifs, mais aussi professionnels avec sa marque Hashtagg.

JPEG - 431.5 ko

Voici la première partie de cette longue et passionnante discussion : il nous parle des « highlights » de sa saison 2015, des jeunes « super élites » Jack Carthy et Nico’ Vallée, de sa vision du trial de compétition actuel et futur, de ses ambitions 2016 ! A suivre, une seconde partie où nous parlerons un peu plus de ses projets avec Hashtagg et sa nouvelle société H Pirate, de matos, de son récent trip à Taïwan et de plein d’autres choses... Bonne lecture ! Crédit-photos : cover by OCD Production / UCI by Marco Patrizi.

Tribal Interview

JPEG - 409.9 ko 1 - Déjà pour commencer, on va parler un peu de ta saison 2015, tu sors d’une très très grande saison ! Jamais 2 sans 3 dit le proverbe et il n’a pas menti avec toi : après Fort-William 2007 et Pietermaritzburg 2013, tu as gagné ton troisième titre mondial 26 à La Massana en Andorre ! En bonus, un titre mondial par équipe et puis la satisfaction de voir ton pote Nico’ aussi en arc-en-ciel ! Quel souvenir gardes-tu de tout ça ? C’était aussi un trial particulier avec les portions artifs habituelles mais aussi de belles zones naturelles tracées dans un torrent !

Je garde évidemment un super souvenir de tout cela ! C’est effectivement un moment spécial à plus d’un titre pour moi... Déjà, j’avais la pleine conviction que j’allais l’emporter ! Facile à dire après coup, mais je l’avais déjà dit avant, donc j’ai le droit ! Je ne me l’explique pas, mais je sentais vraiment trop bien le truc. Je n’ai jamais douté, tant que j’étais sur le vélo du moins. Et dès le début de la semaine, remporter le titre avec les potes, c’était trop cool, et la meilleure entrée en matière pour moi, en ayant fait le taf alors que j’avais une certaine pression en ouvrant le passage des Français avec pas mal d’attentes j’imagine. Alors voir tout cela se réaliser, dans un trial très exigeant, varié et bien plus piégeux qu’il ne m’avait semblé à la reconnaissance : c’est génial ! En plus, comme tu le dis, il y a le titre de Nico, bref un véritable carton plein... C’est magnifique !

JPEG - 486.3 ko

2 - Revenons un peu plus sur la course de l’année, ta stratégie de course a joué aussi un rôle déterminant ! A l’issue des qualifs, tu es en 4ème position et tu partiras dans le 1er groupe de finalistes (avant le 2nd groupe ou se retrouvent tes trois adversaires directs Carthy, Coust et Belaey). Tu t’élances avec un petit handicap (2pts comme le 3ème) et sans doute aussi moins de pression... On t’a suivi sur cette course et on revoit encore ce run très engagé au premier tour où tu as vraiment construit ta victoire ! Après ta course, tu t’enfermes dans le van de ton pote Thomas et tu ne veux pas voir la course de tes adversaires... Comment vis-tu ce moment ? On te voit réapparaître à la fin de la compétition, tes adversaires ont tous été sous pression au premier tour et ont « craqué » un a un... Dernière zone de Jack, les troncs, il peut encore gagner, il se loupe et tu exploses de joie avec Nico... Tu as été le meilleur avec les bras mais aussi avec la tête !?!

Pour la première fois de ma carrière j’ai vraiment opté pour un choix stratégique pur. En qualif, voyant que la 3ème place se dessinait, j’ai préféré - et donc posé des pieds volontaires - prendre la 4ème place plutôt que la 3éme. Sam de l’Équipe de France avait les comptes, et on a laissé Kenny me passer devant.

Je me suis dit que j’aurais peut être la chance d’échapper à la pluie en roulant dans le premier groupe, et que ce ne serait pas le cas pour mes adversaires. (On a vu que cela a été déterminant a Albertville dans la victoire de Gilles). Et puis cette confrontation toute l’année à 3, c’est hyper stimulant mais parfois ça devient stérile, on se regarde trop. Je me suis dit que rouler dans le premier groupe me pousserait à donner le meilleur sans me soucier de mes adversaires, et ensuite charge à eux de battre une performance que j’espérais suffisante. Je prends 2X5 en finale, j’ai eu peur que ce soit au moins un de trop pour l’emporter. Comme tu le dis, les autres riders ont pris des points et encore des points, et tout s’est joué dans la dernière zone. JPEG - 403.3 ko Jack a préféré assuré, il s’y est mal pris et a écopé d’un échec qui m’a donné la victoire. Franchement l’attente a été dure a vivre, car j’ai eu peur de ne pas y parvenir pour un cheveu, j’étais avec mes potes qui m’ont aidé a survivre jusqu’au grand moment !

3 - 2015 tu remportes aussi ton troisième titre de Champion de France, un titre qui t’échappait depuis 8 ans ! En plus tu es rejoint sur le podium par Nico’ Vallée ! Mais le garçon t’a donné du fil a retordre : la finale a été dantesque et il a attaqué franchement... Du haut de ses 17 ans, il était aussi en mesure de décrocher le titre, un duel « fratricide » que tu as finalement remporté ! Quelques mots sur ce Championnat de France d’Oz en Oisans, ton troisième titre tricolore, que tu lui as d’ailleurs dédicacé ?

Autre grand moment de la saison. C’est sur que la bataille a été hyper rude. Je me devais de l’emporter, j’avais donc toute la pression. Mais assez vite Nico et moi sommes sortis de cela, on s’est fait une belle bataille qu’on a vécu - je crois - l’un et l’autre, sans se soucier du reste. Il y avait une très grosse dalle que j’ai été le seul a franchir, elle m’a bien aidé celle-là, après que Nico ait sorti de très très gros passages et pris un temps le leadership. Génial cette course, j’espère qu’on en vivra d’autres des comme cela !


JPEG - 263.1 ko 4 - A propos de Nico’, Hashtagg a annoncé il y a quelques semaines son départ vers de nouveaux horizons ! Le junior est désormais un solide adversaire, qui peut gagner en élite. Votre complicité reste-t-elle toujours intacte malgré son départ ?

Son départ de Hashtagg, mais plus largement sa progression et notre adversité croissante vont faire évoluer nos rapports. C’est logique et nécessaire, si Nico veut passer d’autres étapes. Je dois devenir son adversaire, sur un même pied d’égalité. Je ne dois plus être le « grand frère », le mentor, le « Jedi » ou je ne sais pas trop quoi d’autre. Cela étant dit, charge à nous de gérer cela intelligemment. Ça ne sera peut être pas évident tout le temps, son changement de marque notamment est une étape étrange pour chacun de nous, mais nous gérons cela au mieux pour le moment, et je suis convaincu que cela va durer.

5 - Jamais deux sans trois aussi pour le classement UCI ! Trois ans ans que tu trônes a la tête du classement mondial UCI Elite 26 (après avoir été en 2012 on s’en souvient en tête du classement 20, c’était fort aussi ça !!!)... Ultime récompense pour ta constance au plus haut niveau toute la saison ? Important aussi pour toi on le sait ? C’est qui le patron ? Qu’est ce que tu retiens du reste de cette saison 2015 ?

Hum, de mémoire j’ai plus de trois saisons achevées à la première place mondiale en 26’’. Enfin trois consécutives là effectivement. C’est bien plaisant, mais cela reflète le combiné des bonnes places et d’une forte présence sur les échéances importantes. Sur nos confrontations directes Jack a gagné bien plus de points que moi, mais j’ai fait beaucoup plus de courses. C’est une autre forme de reconnaissance peut-on dire, celle d’être présent partout et régulier ! Je crois que ça honore un des rôles des pilotes de top niveau, celui d’être présent et de partager notre passion sur un grand nombre d’événements. Ça me tient à cœur !

JPEG - 442.9 ko

6 - Sur les Coupes du Monde, on a parfois l’impression que le taulier du VTT-Trial est Jack Carthy : le jeune Britannique vous donne sacrément du fil à retordre depuis deux ans : il domine l’épreuve, sur la finale d’Anvers tu as bien essayé de lui mettre un gros coup de pression comme a Vallnord, mais il a été le plus fort... Il a pris le maillot européen... Un adversaire redoutable qui continue à élever le niveau et devient de plus en plus dur à battre ?

Tu parles d’impression, c’est plus que ça : il a incontestablement été le taulier ces deux dernières saisons de Coupe du Monde ! C’est une excellente chose pour tout le monde, déjà pour le trial qui a besoin de nouvelles têtes sur les podiums, et pour moi qui bénéficie d’un moteur de talent, jeune et incroyablement fort ! Il a également remporté l’Europe. Sur cette course-ci, j’étais à deux doigts de l’emporter, mais c’est une très bonne chose qu’il ait pris un maillot élite dès cette année, il le mérite évidemment. Après, est il de plus en plus dur a battre ? Je n’en suis pas sûr ! Il m’a dominé la saison dernière et celle-ci sur les Coupes du Monde, mais je pense avoir globalement réduit l’écart, et j’entends bien le réduire encore voire le dépasser ! Il a pour lui la jeunesse, mais moi je l’ai lui comme moteur, c’est précieux de ne pas être l’homme a battre, et la pression au mondial sera plus grande pour lui que pour moi. Ça promet une belle saison a venir !

7 - Tes impressions sur l’évolution du trial de haut niveau à l’heure actuelle tant au niveau français que mondial ? Il y a eu beaucoup de progrès ces dernières années... La super finale était clairement perfectible et alourdissait inutilement la fin de course, le nouveau format 2015 avait des inconnues mais a amené des choses intéressantes. Ton bilan après cette saison ?

Je pense que la formule actuelle est bonne. Bon l’histoire des 2 groupes en finale, ça s’est assez discutable. Pareil pour les manches en 1/4, pas dit que ce soit la panacée (je n’y ai pas roulé, je ne suis pas le mieux placé pour en parler). Pour le reste je crois qu’on tient une belle formule spectaculaire, sportivement juste et très attractive je crois pour le public.

JPEG - 315.3 ko

8 - L’UCI réfléchit a l’avenir, veut ouvrir de nouvelles portes au trial et à d’autres sports émergents. L’an dernier, la fédé’ a annoncé la future intégration du trial dans un mondial « urbain » et cela pourrait s’accompagner d’une refonte réglementaire ! Il y a une consultation ouverte avec les pilotes de haut niveau. Comment vois-tu l’avenir du trial de haut niveau ? Qu’est ce que tu as envie de voir changer dans ton sport pour l’améliorer dans le futur, avec peut-être une vision olympique (toujours très floue) ? Penses- tu que les règles du trial doivent être radicalement changées pour le rendre plus lisible avec comme cela est à l’étude un format de type portes à points ou une finale encore plus courte ? On a pourtant des règles qui sont finalement très simples et sont l’essence même du sport ?

JPEG - 338.3 ko C’est évidemment un sujet hyper épineux. Je pense que nous avons consenti à un certain nombre de « sacrifices » pour aller dans le sens de l’attractivité du sport. Cela était nécessaire. Mais aller plus loin représente un double risque pour moi :

- Où placer la limite ? On pourrait enlever les vélos du trial, on remplace ça par un ballon et on joue sur une pelouse à 11 contre 11, puisque c’est ce qui marche ! Je caricature évidemment, mais il faut être lucide : on ne fera jamais un sport de masse. Alors respectons-nous et gardons notre esprit, nos forces (nombreuses !) et avançons étapes par étapes. Les gens adore les vidéos de Danny Mac’, moi le premier, mais il n’est pas un modèle de développement pour le trial de compétition ! Il faut respecter je crois ce qu’est notre sport : le franchissement, un temps imparti mais pas une course de vitesse, une grande variété d’obstacle.

- Ne pas couper le trial en deux. Intégrer les mondiaux urbains peut être une chance, mais il faut impérativement que cela reste le trial que notre noyau de pratiquants aime ! Aucun sport ne se développe coupé de sa base ! Vouloir faire du show grand public est a mon sens un objectif louable, mais avant tout cela doit être du trial tel qu’on s’entend tous pour le définir. A ce titre, je suis persuadé que les formules pratiquées en trial indoor moto sont particulièrement équilibrées et au point. Le trial est mis en avant dans un show passionnant, et le meilleur trialiste du jour l’emporte sur ses qualités de pilotage sans que celles ci ne soient dévoyées dans une caricature de trial.

JPEG - 481.6 ko

9 - Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine, tu as maintenant 31 ans, tu es toujours aussi déterminé à rester au sommet et à progresser dans ce sport qui est certainement l’un des plus exigeants qui soit ? Quels objectifs te fixes tu ?

Depuis une dizaine d’années j’ai un double objectif qui me pousse à me donner sans concession pour ce sport que j’aime passionnément : progresser à l’entraînement et jouer les tout premiers rôles en compétition ! Ces deux aspects sont pour moi nécessaires. On passe tellement de temps a s’entraîner que si la progression n’était pas là, cela n’aurait aucun sens. De plus, la compétition m’anime dans la recherche de la victoire ! C’est une vision assez exclusive que je ne revendique pas, mais c’est ce qui me pousse a titre personnel. Je suis toujours dans les billes, mon début d’hiver m’a vu m’améliorer significativement, les résultats ont été là la saison dernière et la passion est intacte. Alors pour 2016 mes ambitions seront les mêmes : chercher au quotidien a être plus performant que la veille, et tacher de remporter toutes les compétitions. Le reste ne dépend pas de moi, je ne m’en préoccupe pas.

JPEG - 1.1 Mo ©林恆畲

10 - Parle-nous de tes partenaires pour l’année 2016... Est ce que tu roules toujours avec le shop Tarty’ avec qui tu avais signe contrat de deux ans, on voit que le shop vient d’ajouter a son catalogue un Hashtagg Open Space "world champ réplica" ? Tu continues bien sûr avec Jitsie pour les vêtements/protections ? Jitsie qui nous a sorti une tenue hiver et une nouvelle gamme de protecs bien foutus et bien lookés !!

Oui, mes partenaires seront les mêmes la saison prochaine. Je pense être entouré des meilleurs, alors rien ne changera : Hashtagg pour les pièces, probablement assez vite avec un vélo complet et plus largement avec du matériel sur-pointu destiné à la performance. En ce sens de beaux produits vont débarquer. Jitsie pour les tenues et équipements. Leurs produits textiles sont parfaitement adaptés, j’aime le look et leur recherche dans des protections optimisées est une super bonne chose ! Tartybikes me fournit les pièces que Hashtagg n’offre pas encore, et là rien de plus jouissif pour moi : je pioche dans le plus gros catalogue trial les pièces que je veux, comme un gosse ! Et au-delà, on essaie de mettre en place des trucs sympas : des remises sur les produits Hashtagg et/ou Jitsie que j’utilise, un modèle identique à mon vélo pour le grand public. En ce sens, la stabilité et la confiance dans mes partenaires est décisive pour moi. (...)

JPEG - 1.2 Mo ©林恆畲


Articles récents / Recent articles

vendredi 4 décembre 2015
par Flodub

Interview : HB Trials, ton shop au Canada !

Si un jour tu pars vivre au Canada, c’est forcément vers HB Trials que tu tourneras pour te faire livrer tes indispensables pièces trial ! Une affaire de passionnés gérée par deux frères, Michel & Félix Bélanger...

vendredi 27 novembre 2015
par Jebegood

John Langlois : interview après sa vidéo Inspired

Sa première vidéo Inspired est un de nos gros coups de cœur 2015. Interview du coolissime John Langlois entre deux tournages... Juste pour savoir le nom de cette combinaison qui fait mal au front...

vendredi 29 mai 2015
par Jebegood , Nico

BIG interview : John Langlois, Inspired Rider !

Il sort d’une tournée monumentale passée par tous les Zénith de France avec Freestyl’Air. Il a rejoint Danny MacAskill dans le team Inspired. BIG interview du frenchie qui casse tout en 2015 : John Langlois !

jeudi 21 mai 2015
par Jebegood , Laurent

ITV : Serge Froissart après Poitiers, 1ère expérimentation du règlement Trial 2015

Interview de Serge Froissart après la Coupe de France de Poitiers, 1ère expérimentation du règlement Trial 2015... positif, mais perfectible ! Le sélectionneur a eut aussi la satisfaction de voir des futurs Bleus en forme !

samedi 16 mai 2015
par Jebegood

Clean & Crewkerz roulent ensemble !

La marque espagnole Clean du N°1 mondial Abel Mustieles roule désormais avec Crewkerz, dont le store assure la distribution française ! Focus sur les produits Clean et quelques mots de Christian Gugliotta sur ce partenariat, ses perspectives...

vendredi 1er mai 2015
par Jebegood , Laurent

Interview de Supermance après Poitiers, « C’est dans la musette ! »

Interview du N°1 mondial Vincent Hermance, qui remplit la musette en ce début de saison, avec une nouvelle victoire ce week-end à Poitiers ! Son feedback sur le nouveau format de course, son nouvel adversaire qui s’appelle Nico Vallée, des nouveautés Hashtagg...

jeudi 23 avril 2015
par Jebegood

Nicolas Fleury : interview et vidéo street à Besançon !

Il y a quelques jours, il a commencé très fort la saison en remportant les Ozonys Days en catégorie Expert... Rencontre avec l’un des meilleurs spécialistes français du 20", le Junior Nicolas Fleury, qui nous emmène au passage visiter sa ville de Besançon !

samedi 4 avril 2015
par Jebegood , Laurent

Interview : Samuel Chaplain et le « Mobile Bike Shop »

A l’heure du web, il a créé la surprise en débarquant sur la Coupe de France et la CIRO Trial avec un camion de 9 tonnes bourré de matos ! Présentation de Samuel Chaplain et son « Mobile Bike Shop », qui distribue les plus grandes marques et propose un service course complet et pointu dans les paddocks et auprès des clubs...

samedi 28 mars 2015
par Jebegood

Ozonys Days 2015 : Le point avec Bruno Arnold !

Dans une semaine, Ozonys te donne rendez-vous à Buthiers pour un festival 100% trial ! Tribal Zine fait le point sur l’événement avec le boss Bruno Arnold : sa compét’ trial, son contest street, son esprit, les nombreuses nouveautés qui y seront présentées... « On a vraiment envie de se démarquer, de faire quelque chose pour le trial ! »

lundi 9 mars 2015
par Jebegood , Laurent

ONNIT, la compétition trial version Kids !

ONNIT vient d’Angleterre et propose deux vélos de compétition sans concession pour les 7-13 ans ! Interview de Tim Mc Parland, l’homme derrière cette nouvelle marque ambitieuse, ridée cette saison au plus haut niveau par Adam Morewood...

mardi 3 mars 2015
par Laurent

Focus rider : le streeter lorrain Benjamin Baluch

Une petite interview et une première vidéo d’un petit nouveau qui fait des vagues dans l’est de la France : le jeune Benjamin Baluch, alias « le fleuriste », qui cultive les tricks street trial depuis seulement un an avec un savoir-faire prometteur...

jeudi 19 février 2015
par Jebegood

Nicolas Moreau : TMS & Tribal Rider pour 2015 !

Une année à rider aux quatre coins de l’Europe a fait de Nico’ Moreau un des meilleurs représentants de la scène street française. « Mr Frontwheel » rejoint aujourd’hui le Team TMS au guidon du Combo 3 « small » ! Cela méritait bien une interview...

mardi 10 février 2015
par Jebegood

Clément Moréno 2015 : Ozonys, Iron, Tribalzine...

Une interview & des belles toffs de Clément Moréno, pour officialiser quelques bonne news : le jeune streeter intègre le team Ozonys au guidon de l’Iron, et devient aussi Tribal Rider ! Yeaaaah !!!

jeudi 5 février 2015
par Jebegood , Laurent , AP

UCI 2015 : Le Collectif France Trial se prépare au changement !

L’UCI comme la FFC vont changer les règles du jeu pour 2015 : 2min par zone, 5 zones, 2 tours, une course par équipes... Rencontre avec le Manager France Trial Serge Froissart à l’occasion du 1er meeting et riding 2015 de l’Équipe de France, qui nous explique les enjeux d’une nécessaire évolution ! En bonus, une interview de Magalie Pottier, Marraine des Bleus !

jeudi 5 février 2015
par Jebegood

Jonas Friedrich, TMS & Jitsie Rider 2015

Le Champion d’Allemagne Cadet Jonas Friedrich vient de rejoindre le team TMS / Jitsie 2015 ! Un garçon aussi sympa que motivé, que l’on connaît bien chez Tribal Zine. Interview & shooting "garage" pour vous présenter ce nouveau TMS Rider...

TRIBAL FLASH

28 mars - Mustieles gagne à nouveau sur la Copa Osona 2017

La deuxième manche de la Copa Osona se disputait dimanche à Folgueroles avec encore une belle participation de plus de 170 athlètes, qui ont été (...)

28 mars - Vincent Hermance remporte Saran 2017, devant Louis Grillon et Morgan Vassor

Vincent Hermance (Clean/Hebo) était encore ce week-end au départ du Championnat de Centre / Ile-de-France de Bike Trial et de la 4ème manche (...)

28 mars - Stage Trial TK de Pâques

Le coach trial belge Thierry Klinkenberg organise deux séries de stages trial à la deuxième semaine de Pâques, une pour pilotes débutants (les 13 (...)

22 mars - Championnat CentreIdF Bike Trial : 4ème étape dimanche à Saran avec Vincent Hermance, Morgan Vassor, Nicolas Vuillermot et Louis Grillon !

Le Championnat Centre / Ile-de-France de Bike Trial (Ufolep) vous donne rendez-vous ce dimanche 26 mars à Saran pour sa 4ème manche ! Rémy (...)

20 mars - Ozonys Curve Hyd 2017 : bleu électrique !

Un premier aperçu de la nouvelle gamme trial 2017 d’Ozonys, avec une bien belle évolution des emblématiques Curve Hyd de la marque. Le (...)

20 mars - TMS Shop reprend ton ancien bike !

Les beaux jours arrivent, tu envisages de changer de vélo pour reprendre le chemin des zones ? Un Jitsie Varial ? Alors voici une offre de (...)

19 mars - Photos : Trial-Bikes, un team à suivre et des performances prometteuses à Barcelone !

Nous restons sur les zones de la Coupe Catalane / Trophée International de Barcelone, pour retrouver les jeunes riders espagnols portant les (...)

19 mars - Photos/itv : Kenny Belaey s’échauffe à Barcelone !

Le magnifique parc de Montjuic à Barcelone et ses splendides « Fontaines Magiques » étaient il y a deux semaines la toile de fond de la manche (...)