ITV : Serge Froissart après Poitiers, 1ère expérimentation du règlement Trial 2015

jeudi 21 mai 2015
par Jebegood , Laurent
popularité : 2%

Fin avril, Serge Froissart a testé pour la première fois avec l’organisation de la Coupe de France de Poitiers le nouveau format de course Trial instauré pour 2015 par l’UCI, dans des conditions difficiles : une grosse fatigue, une météo désastreuse... Mais le capitaine de l’Équipe de France a maintenu le cap au milieu de la tempête et nous a offert une épreuve d’une belle qualité sportive. Nous avons assisté à une course très intense, les 2min de temps de zone ont forcé tout le monde à accélérer, les temps de course réduits pour les plus grands ont transformé leurs runs en vrais sprints, beaucoup tiraient la langue... Puis on a eu une belle finale élite qui a consacré Vincent Hermance devant Aurélien Fontenoy et Nico’ Vallée (Coupe de France 2015 de Poitiers : Vincent Hermance a remporté la 1ère bataille !).

JPEG - 470.7 ko

Convaincante cette nouvelle formule Trial 2015 ? Plutôt, mais cette première expérimentation « grandeur nature » nous a montré quelques limites, notamment avec les qualifications élites : éprouvantes pour les pilotes (1h de course seulement pour les 10 zones !) mais aussi inégales (les riders s’élançaient en deux groupes partant à une heure d’intervalle, donc pas les mêmes conditions et second groupe connaît les points du premier) et - il faut le dire - pas très lisibles.

A l’issue de la course, nous avons fait le point à chaud avec Serge Froissart sur cette épreuve, et tiré un premier bilan de cette expérience qui a permis au collectif français de se mettre en conditions avant Cracovie. Pour lui, il faudra rallonger le temps de course des qualifs, et pour les finales aller encore plus loin... « Une finale à 6 compteurs à 0 et le meilleur gagne la course, ce serait à mes yeux la meilleure solution ! » En même temps, le manager de l’Équipe de France nous a exprimé sa satisfaction de voir émerger quelques piliers de ses futures sélections...

Tribal Interview

JPEG - 163.7 ko Cette Coupe de France cela fait longtemps que tu voulais la faire chez toi à Poitiers, c’est fait ! Ton état d’esprit après cette grosse organisation, c’était « rincé et soulagé » ?

Exactement ! Un soulagement pour plusieurs raisons car j’ai eu un passage difficile deux mois avant, un « burn out », qui m’a obligé à mettre le pied sur le frein très rapidement, et cette Coupe de France est arrivée vite, ça a été compliqué à gérer ! Heureusement les gens qui me soutiennent m’ont aidé encore plus et sans eux je ne sais pas comment j’aurais fait ! Il n’y a pas de club derrière ce terrain, et ce n’est pas facile d’organiser cette épreuve. D’habitude je fais preuve de plus d’humilité, mais égoïstement je vais crier que je suis fier d’avoir pu organiser cela dans de telles conditions ! Cet événement était important pour moi, c’était aussi l’occasion de réunir tous les gens que je côtoie dans ma vie professionnelle : le CREPS, la FFC, le monde du trial... Et c’est un plaisir de les réunir au même endroit et donne corps à la passion que j’ai pour cette discipline depuis 35 ans !

C’était un bel événement encore malgré les conditions difficiles sur la seconde journée, que l’organisation a su heureusement parfaitement anticiper !

Oui difficile pour moi de prendre du recul pour te donner mon avis sur cette épreuve dont je suis partie prenante, effectivement je connais bien ce terrain que j’ai mis en place, c’est un terrain difficile qui est fait pour travailler avec beaucoup de dévers... et cette terre qui est un peu glaiseuse, et dès que les pneus amènent la terre sur les cailloux cela complique tout ! Les zones de troncs même sécurisées deviennent très délicates aussi et c’est une zone qui a fait la différence aujourd’hui ! Nous avons fait le maximum pour assurer la qualité sportive de l’événement, qu’il permette d’établir la hiérarchie dans toute les catégories, et nous y sommes parvenus. Il y a eu de belles performances mais pas de « hold up ». Nous avons su mettre en place un parcours qui laisse autant la place à la force athlétique qu’à l’intelligence de course, où les passages pouvaient s’envisager de plusieurs manières. J’ai cette volonté d’éviter de « formater » le trial, le trial il est beau quand il est « ouvert » ! Il faut qu’à côté de la force explosive puissent aussi s’exprimer la précision, la rapidité, l’engagement... et si l’on « sclérose » le trial, on va l’appauvrir ! Cela me semble important de varier la longueur des zones, le type d’obstacle, le rythme, de permettre d’aborder les obstacles différemment... La philosophie « toujours plus gros, toujours plus loin, toujours plus long », ce n’est pas la mienne. Il faut au contraire que le trialiste s’adapte à tous les types et configurations d’obstacles, et je militerai toujours pour ça et c’est pour ça aussi que j’organise des trial. Et puis en tant que coach de l’Équipe de France, j’avais aussi bien sûr avec l’organisation la volonté de protéger les pilotes. Et dans ces conditions particulièrement difficiles et donc dangereuses, nous n’avons eu aucune blessure grave et j’en suis bien content ! J’ai toujours milité pour ça, pour que les organisations aient toujours cette réactivité en temps réel, et avec Joël [Bourret] nous avons bien travaillé dans ce sens.

JPEG - 229.1 ko

Dans le même temps, vous testiez le nouveau format de course trial établi par l’UCI !

Oui nous avons fait ce choix avec la fédération nationale de coller au maximum au nouveau règlement UCI et nous sommes les premiers à l’appliquer et c’était très intéressant ! Déjà nous avons eu des courses très intenses, très rythmées, du beau spectacle ! Mais cette première expérimentation a soulevé d’emblée quelques interrogations... La question du temps de course tout d’abord ! On a vu que faire 2x5 zones en 1 heure c’était très compliqué, et pourtant, ici, il n’y a pas d’interzone ! Pour que cela passe, il faudrait faire des zones encore plus courtes mais il n’y aurait plus assez d’obstacles pour faire la différence, ou alors il faudrait rajouter un peu de temps, ce qui - je pense - serait la meilleure solution. Mais elle n’est pas facile à appliquer au niveau national avec toutes les catégories. D’après les retours que j’ai des pilotes, un quart d’heure de plus serait une bonne chose. Il y a aussi la question des « handicaps » pour la finale, qui donne beaucoup moins de lisibilité à cette fin de course pour le public. JPEG - 325.9 ko Je suis fondamentalement contre, et puis en tant que speaker j’ai pu voir un peu plus à quel point cela compliquait les choses. Si on veut simplifier, faisons-le ! Je pense que le plus simple sera toujours le mieux, pour s’ouvrir au public non-averti. Une finale à 6 compteurs à 0 et le meilleur gagne la course, ce serait à mes yeux la meilleure solution ! Cette année nous devons nous adapter à ce format, mais j’espère que cela va évoluer !

Quelques mots sur les performances des pilotes ? Beaucoup de choses très intéressantes en vue de la saison internationale !

Un grand bravo aux pilotes pour ce qu’ils ont fait aujourd’hui dans ces conditions, bravo aux Élites mais aussi aux autres ! Quand on voit les Experts partir à 8h sous une pluie battante et s’arracher de suite, c’est formidable ! Et je tiens à souligner les performances des jeunes dans cette catégorie Expert, qui ont pris le pouvoir, et en tant que sélectionneur cela me satisfait pour l’avenir ! On sait que cette année on va être bon chez les Cadets : on a Noah [Cardona], Louis [Grillon], Nathan [Charra] et François [Vallon] qui se sont bien battus, François je ne l’attendais pas aussi vite comme il vient juste de reprendre le vélo après avoir fait du handball tout l’hiver. Et les Juniors sont bien là aussi avec Nico Vallée bien sûr, mais aussi Nico Fleury, et tout cela de bon augure pour la suite. En Minime, cela va être un peu plus dur cette année, car on a que des petits gabarits. Pour les petits il faut attendre la suite de la saison, mais je sens que l’on va être présent. Et puis on avait beaucoup de filles au départ, elles étaient 7 chez les Dames, avec Julia [Gisonno] et Lucie [Cavalier] qui étaient surclassées, et l’on voit émerger depuis l’année dernière ce groupe avec Manon [Basseville], Mailys [Jouy] et Pauline [Bourgeais]. Il booste encore et Marion [Porcher] essaye de défendre son leadership qu’elle avait depuis 4 années, avec peu de concurrence, et cela la tire vers le haut ! On a assisté à une belle bataille entre Manon et Marion, on a vu que Manon a beaucoup progressé... Tout cela est très positif pour la suite et nous allons prendre le temps d’analyser tout cela à tête reposée !

JPEG - 240.6 ko

La question d’ouvrir une nouvelle catégorie 20’’ n’est-elle pas pertinente quand on voit en Élite des riders 20’’ comme Alex Rudeau qui ont signé des grosses performances mais bloqué sur certains passages par rapport aux 26’’ ?

Autant il y a quelques années je t’aurais rejoint sur ce point mais maintenant plus du tout, parce qu’on voyait beaucoup de différence sur les aptitudes des deux catégories... Mais j’observe maintenant au haut niveau que les meilleurs roulent exactement sur les mêmes obstacles, des garçons comme Benito et Abel ne se posent plus du tout ce genre de questions, ils sont aussi forts, les 20’’ veulent rivaliser avec les 26’’ et inversement ! Et puis tu vois les meilleurs passer d’une taille de roue à l’autre sans problème. Le choix du 26’’ ou du 20’’ relève plutôt d’une histoire de culture, et en France nous avons la culture du 26’’ ; quand le pilote grandit, il passe généralement au 26’’. Ce qui nous manque en 20’’, c’est un leader top mondial qui soit la « locomotive » et montre la voie ! Nos bons pilotes 20’’ sont encore jeunes comme Alex, ou alors font de hautes études comme Benjamin ou Marius, et ils se bagarrent contre des professionnels qui ne font que cela comme Abel, Benito ou Rick, et c’est compliqué ! C’est cela qui fait la différence, plus qu’une histoire de taille de roues, même si forcément chaque catégorie a des obstacles sur lesquels elle s’exprime mieux. Je pense qu’il faut continuer à faire rouler les deux catégories ensemble, et nous avons le Trophée de France 20’’ pour tirer un peu plus la catégorie vers le haut. Après pour décerner un titre de Champion de France, il nous faut encore plus de pilotes pour faire qualifications et finale élite ! C’est là la vraie problématique, car aujourd’hui on ne les a pas encore, même si la catégorie a beaucoup progressé !

Le mot de la fin ?

Merci à tous ceux qui m’ont aidé à mettre en place cette organisation et ils se reconnaîtront. Je tiens à remercier tout particulièrement ma famille pour son soutien, mon épouse et mes enfants, parce que quand tu organises un événement comme ça, c’est 24h/24 pendant des jours et des jours, et tu laisses un peu de côté la famille même si tu penses à elle ! Heureusement que j’ai une femme très compréhensive à mes côtés ! Maintenant on va recharger les batteries tous ensemble avant d’attaquer la saison internationale !

JPEG - 489 ko


Articles récents / Recent articles

samedi 16 mai 2015
par Jebegood

Clean & Crewkerz roulent ensemble !

La marque espagnole Clean du N°1 mondial Abel Mustieles roule désormais avec Crewkerz, dont le store assure la distribution française ! Focus sur les produits Clean et quelques mots de Christian Gugliotta sur ce partenariat, ses perspectives...

vendredi 1er mai 2015
par Jebegood , Laurent

Interview de Supermance après Poitiers, « C’est dans la musette ! »

Interview du N°1 mondial Vincent Hermance, qui remplit la musette en ce début de saison, avec une nouvelle victoire ce week-end à Poitiers ! Son feedback sur le nouveau format de course, son nouvel adversaire qui s’appelle Nico Vallée, des nouveautés Hashtagg...

jeudi 23 avril 2015
par Jebegood

Nicolas Fleury : interview et vidéo street à Besançon !

Il y a quelques jours, il a commencé très fort la saison en remportant les Ozonys Days en catégorie Expert... Rencontre avec l’un des meilleurs spécialistes français du 20", le Junior Nicolas Fleury, qui nous emmène au passage visiter sa ville de Besançon !

samedi 4 avril 2015
par Jebegood , Laurent

Interview : Samuel Chaplain et le « Mobile Bike Shop »

A l’heure du web, il a créé la surprise en débarquant sur la Coupe de France et la CIRO Trial avec un camion de 9 tonnes bourré de matos ! Présentation de Samuel Chaplain et son « Mobile Bike Shop », qui distribue les plus grandes marques et propose un service course complet et pointu dans les paddocks et auprès des clubs...

samedi 28 mars 2015
par Jebegood

Ozonys Days 2015 : Le point avec Bruno Arnold !

Dans une semaine, Ozonys te donne rendez-vous à Buthiers pour un festival 100% trial ! Tribal Zine fait le point sur l’événement avec le boss Bruno Arnold : sa compét’ trial, son contest street, son esprit, les nombreuses nouveautés qui y seront présentées... « On a vraiment envie de se démarquer, de faire quelque chose pour le trial ! »

lundi 9 mars 2015
par Jebegood , Laurent

ONNIT, la compétition trial version Kids !

ONNIT vient d’Angleterre et propose deux vélos de compétition sans concession pour les 7-13 ans ! Interview de Tim Mc Parland, l’homme derrière cette nouvelle marque ambitieuse, ridée cette saison au plus haut niveau par Adam Morewood...

mardi 3 mars 2015
par Laurent

Focus rider : le streeter lorrain Benjamin Baluch

Une petite interview et une première vidéo d’un petit nouveau qui fait des vagues dans l’est de la France : le jeune Benjamin Baluch, alias « le fleuriste », qui cultive les tricks street trial depuis seulement un an avec un savoir-faire prometteur...

jeudi 19 février 2015
par Jebegood

Nicolas Moreau : TMS & Tribal Rider pour 2015 !

Une année à rider aux quatre coins de l’Europe a fait de Nico’ Moreau un des meilleurs représentants de la scène street française. « Mr Frontwheel » rejoint aujourd’hui le Team TMS au guidon du Combo 3 « small » ! Cela méritait bien une interview...

mardi 10 février 2015
par Jebegood

Clément Moréno 2015 : Ozonys, Iron, Tribalzine...

Une interview & des belles toffs de Clément Moréno, pour officialiser quelques bonne news : le jeune streeter intègre le team Ozonys au guidon de l’Iron, et devient aussi Tribal Rider ! Yeaaaah !!!

jeudi 5 février 2015
par Jebegood , Laurent , AP

UCI 2015 : Le Collectif France Trial se prépare au changement !

L’UCI comme la FFC vont changer les règles du jeu pour 2015 : 2min par zone, 5 zones, 2 tours, une course par équipes... Rencontre avec le Manager France Trial Serge Froissart à l’occasion du 1er meeting et riding 2015 de l’Équipe de France, qui nous explique les enjeux d’une nécessaire évolution ! En bonus, une interview de Magalie Pottier, Marraine des Bleus !

jeudi 5 février 2015
par Jebegood

Jonas Friedrich, TMS & Jitsie Rider 2015

Le Champion d’Allemagne Cadet Jonas Friedrich vient de rejoindre le team TMS / Jitsie 2015 ! Un garçon aussi sympa que motivé, que l’on connaît bien chez Tribal Zine. Interview & shooting "garage" pour vous présenter ce nouveau TMS Rider...

mercredi 14 janvier 2015
par Jebegood , Monty

Interview de Sergi Moyano, Responsable Technique et Design Monty, « Nous sommes déterminés à redevenir la référence du trial mondial ! »

Qui est derrière la nouvelle gamme Monty ? Quelles sont les ambitions de la mythique marque espagnole pour 2015 ? Les réponses dans une interview de Sergi Moyano, Responsable Technique et Design Monty, qui n’y va pas par quatre chemins : « Nous sommes déterminés à redevenir la référence du trial mondial ! »

lundi 22 décembre 2014
par Jebegood , Flodub

Interview de Jeff Anderson après sa saison UCI... Yess you can !

Il en rêvait et il l’a fait au guidon de son Yess ! Le Canadien Jeff Anderson a ridé une saison UCI en Europe et a prouvé qu’il faisait partie des meilleurs mondiaux. Il revient avec nous sur cette expérience inoubliable, qui ne sera pas sans lendemain...

mardi 16 décembre 2014
par Jebegood , Freestyl’Air

Street à la Réunion : Freestyl’Air VS Xtrem Riders !

Direction l’île de la Réunion pour une rencontre explosive au sommet du street trial français : celle des Triboulat Broz’ & des Fontaine Broz’... Une vidéo intense et une interview Freestyl’Air : Oz’Days, Zéniths, les streeters vont envoyer du GROS en 2015 !

jeudi 27 novembre 2014
par Jebegood

Vidéo & interview du N°2 japonais Ryuta Iizuka

1er pilote japonais à avoir ridé UCI en 2011, il s’est fait remarquer ces derniers mois sur le web trial par une série de clips impressionnants... Vidéos et interview du N°2 japonais 20/26 Ryuta Iizuka ! Au-delà des résultats, c’est le style qui prime !

TRIBAL FLASH

28 mars - Mustieles gagne à nouveau sur la Copa Osona 2017

La deuxième manche de la Copa Osona se disputait dimanche à Folgueroles avec encore une belle participation de plus de 170 athlètes, qui ont été (...)

28 mars - Vincent Hermance remporte Saran 2017, devant Louis Grillon et Morgan Vassor

Vincent Hermance (Clean/Hebo) était encore ce week-end au départ du Championnat de Centre / Ile-de-France de Bike Trial et de la 4ème manche (...)

28 mars - Stage Trial TK de Pâques

Le coach trial belge Thierry Klinkenberg organise deux séries de stages trial à la deuxième semaine de Pâques, une pour pilotes débutants (les 13 (...)

22 mars - Championnat CentreIdF Bike Trial : 4ème étape dimanche à Saran avec Vincent Hermance, Morgan Vassor, Nicolas Vuillermot et Louis Grillon !

Le Championnat Centre / Ile-de-France de Bike Trial (Ufolep) vous donne rendez-vous ce dimanche 26 mars à Saran pour sa 4ème manche ! Rémy (...)

20 mars - Ozonys Curve Hyd 2017 : bleu électrique !

Un premier aperçu de la nouvelle gamme trial 2017 d’Ozonys, avec une bien belle évolution des emblématiques Curve Hyd de la marque. Le (...)

20 mars - TMS Shop reprend ton ancien bike !

Les beaux jours arrivent, tu envisages de changer de vélo pour reprendre le chemin des zones ? Un Jitsie Varial ? Alors voici une offre de (...)

19 mars - Photos : Trial-Bikes, un team à suivre et des performances prometteuses à Barcelone !

Nous restons sur les zones de la Coupe Catalane / Trophée International de Barcelone, pour retrouver les jeunes riders espagnols portant les (...)

19 mars - Photos/itv : Kenny Belaey s’échauffe à Barcelone !

Le magnifique parc de Montjuic à Barcelone et ses splendides «Fontaines Magiques» étaient il y a deux semaines la toile de fond de la manche (...)